Bonus Promoplus : le méchant du prochain Astérix est Séguéla, mais aussi Buisson et Guaino

Si le méchant du prochain album Astérix, Bonus Promoplus, est inspiré de Jacques Séguéla, il ressemble aussi à d'autres personnalités publiques. Les premières réactions sont déjà nombreuses.

C'est souvent grâce à un bon méchant qu'un album d'Astérix devient culte. Les amateurs se souviennent tous d'Amonbofis dans "Astérix et Cléopâtre" ou de Détritus dans "La Zizanie". Pour le prochain opus, "Le papyrus de César", le dessinateur Didier Conrad et le scénariste Jean-Yves Ferri ont décidé de caricaturer le publicitaire Jacques Séguéla pour créer "Bonus Promoplus". Sur le Huffington Post, les deux successeurs d'Uderzo et Goscinny expliquent être revenus aux sources de la bande-dessinée, avec un personnage dont le nom évoque la profession. "Il est à la fois un conseiller de l'ombre mais qui est à l'aise en société et évolue dans les cercles d'influence. Il fallait traduire cette duplicité dans le visage" expliquent-ils.

Jacques Séguéla, interrogé par iTélé, s'est dit touché par l'attention, parlant même d'un "jour de gloire pour la pub". Pour autant, Bonus Promoplus n'est pas qu'une caricature des hommes qui comptent dans le monde de la com'. Il tire aussi certains traits de sa personnalité d'autres hommes publics qui gravitent dans la politique : "Patrick Buisson ou Henri Guaino", révèle encore le Huff. Les deux anciens très proches conseillers de Nicolas Sarkozy, lorsqu'il était président de la République, apprécieront. Contrairement à Jacques Séguéla, eux n'ont pas encore réagi. Sur Twitter, en tout cas, le nouveau méchant d'Astérix amuse beaucoup les internautes.

Article le plus lu : Un livre embarrassant pour François Hollande : voir les actualités

Astérix

Annonces Google