"Inestimable" de Robert K. Wittman raconte le trafic d'oeuvres d'art

Voici un document sur le monde de l'art que j'ai trouvé très intéressant, on y trouve une multitude d'informations sur le trafic d'oeuvres d'art. Etant moi même étudiante en arts plastiques, j'ignorais cette facette du monde de l'art. De plus il est aussi attractif qu'un polar. Je vous conseille donc de lire cet ouvrage plein de rebondissements.


Inestimable raconte la vie de Robert K. Wittman, fondateur de la division du FBI en charge de la délinquance dans le monde de l’art. Il nous entraîne dans les coulisses du trafic d’art. On parcourt le monde à la recherche des trafiquants d’art en passant par des grands noms de l’art comme Picasso, Rodin ou encore Monet.

Il soulève bien des secrets de cet univers fermé au grand public. Robert K. Wittman évoque ces aventures d’espionnage et d’infiltration. Il retrace 20 ans d’expérience au sein du FBI, et revient sur l’un des plus grands cambriolages du siècle : le vol au musée Gardner de Boston.

C’est un document rare et passionnant dont les auteurs n’ont pas l’habitude de traiter. Il m’a d’autant plus que je suis étudiante en arts plastiques et moi-même je ne connaissais pas cette partie du monde de l’art, Il a changé mes habitudes de lecture et m’a entraîner dans quelques chose de nouveau. J’y est appris de nombreuses informations.

C’est un livre dans lequel on plonge sans hésitation. On y suit ses aventures comme dans un roman policier où le flic doit retrouver l’assassin. Ce document est un peu à l’image d’un film, on y retrouve des agents secrets, des enquêtes policières, des histoires de gros sous.


C’est un thème tellement abordé dans les romans et au cinéma qu’on ne peut pas penser que tout cela se passe en vrai et encore moins dans le monde de l’art, milieu très fermé et calme pour la plupart des gens. Ce livre nous éblouit par ses détails, son suspens et ses actions, on reste bouché bée en suivant le parcours de cet homme. On a peur pour lui dans les situations extrêmes et on retrouve le sourire quand les voleurs sont arrêtés.


En tout cas on ne s’ennui pas, on en oublierai presque que c’est une histoire vraie. Robert K. Wittman avant tout nous offre une leçon de courage et montre son amour intense pour les œuvres d’art. Il contribue ainsi au respect de ces artistes qui ont marqué leur temps avec leurs peintures et leurs sculptures. Ce livre devrait être mis entre toutes les mains des personnes qui s’intéressent de près ou de loin à l’art. Si vous en avez marre des ouvrages très scolaires sur l’art, je vous le conseille, car ce n’est pas dans les écoles qu’on apprendra des choses pareilles.

On s’identifie facilement à cet agent du FBI, si attachant et naturel qui n’hésite pas à parler aussi de sa vie privée, de ses problèmes familiaux. Cet un peu le héros qu’on rêve d’être, nous qui comme lui avons une vie simple mais pas le boulot de nos rêves. Ce livre nous apporte le piquant qu’il nous manquait.

Annonces Google