Molière : mystères, scandales et controverses

Molière : mystères, scandales et controverses Molière, avant de mourir, n'a fait aucune confidence à ses proches. Pas une lettre, pas un mot. Une partie de sa vie reste un mystère, son œuvre une controverse.

Jean-Baptiste Poquelin (1622 - 1673), plus connu sous le pseudonyme de Molière, est l'un des plus célèbres dramaturges du XVIIème siècle. Génie de la comédie et chef insatiable de la troupe de l'Illustre Théâtre, il est promis à une grande carrière. Talentueux et habile, il arrive à entrer dans les petits papiers du roi Louis XIV, pour qui il interprète des pièces comiques. Mais qui dit succès, dit jalousie. Ses ennemis entachent sa réputation et l'accusent de ruiner la religion, de blasphémer contre la morale et de dénigrer la famille. Un scandale éclate : Molière aurait-il épousé sa propre fille ?

Molière a un but : placer la comédie au rang du Grand théâtre en cinq actes. Certaines de ses œuvres marqueront les esprits comme "L'École des femmes" (1662), "Tartuffe" (1664), "Dom Juan" (1665) ou encore "Le Misanthrope" (1666). Leurs sorties ont toutes été retentissantes, provoquant sur leur passage un déferlement de plaintes et de critiques.

Molière est-il alors plus qu'un simple amuseur ? Parti de la farce, il utilise le rire comme une arme. Il dénonce, critique et condamne ses personnages, les caricaturant à l'extrême faisant ainsi ressortir leur ridicule. Fini l'image du bon plaisantin, Molière est censuré par le Pouvoir. Les œuvres de Molière sont sujettes à controverses. Un autre scandale éclate : Corneille aurait écrit plus de la moitié des œuvres de Molière...

Molière / Corneille