Georges Perec, documentaliste en neurophysiologie

georges pérec, documentaliste en neurophysiologie
Georges Pérec, documentaliste en neurophysiologie © Jean-Pierre TOLOMIO - Seuil Images

 Son autre vie : Après ses études de lettres et de sociologie, George Perec devient en 1961 documentaliste en neurophysiologie au CNRS.

Il restera à ce poste pendant près de 16 ans alors qu'il est depuis longtemps salué par la critique littéraire. Il reçoit notamment le prix Renaudot pour "Les choses".

Il se consacre à la littérature à partir de 1978. Après la publication de "La vie, mode d'emploi", il deviendra chroniqueur de mots croisés pour le journal Le Point.

 Impact sur son oeuvre : Amuseur de mots, grand défenseur du jeu et de l'artifice littéraire, Perec aime l'ordre, le classement, les règles, pour mieux s'en emparer et s'en divertir. Ce documentaliste était fait pour l'Oulipo. Il inventera pour le mouvement de nouvelles contraintes littéraires et deviendra un de ses plus grands représentants.