La Touraine (1891)

Avec La Touraine, la French Line (surnom de la CGT) frappe fort sur le marché naval. Doté de 12 000 cv, ce navire sorti des chantiers en 1891 est capable de se propulser à une vitesse maximale de 21 nœuds. Aussi puissant qu'imposant (157m de long), il entrait de justesse dans les limites imposées par le port du Havre, d'où il partait pour relier New York.
©  Ecomusée de Saint-Nazaire-Fonds carte postale