Histoire de pêche

Le Musée de la Pêche se trouve au cœur historique de Concarneau, dans l’enceinte fortifiée de la Ville Close. Il voit le jour en 1961, grâce à une équipe de concarnois, passionnés par leur ville et par la pêche, qui créé l’association “Les amis du Musée de la pêche“. Cette association a pour but de préserver et de mettre en valeur les techniques de pêches du monde entier mais également de recueillir les témoignages du passé.

Le Musée de la Pêche ouvre donc ses portes en juillet 1961, et se positionne comme le premier musée français de ce type. Sa vocation : être un centre de découverte technique et de documentation grâce à une bibliothèque disposant de nombreux documents, cartes marines et plan de navires et à une photothèque réunissant une collection de vieux clichés et de diapositives.
Le Musée rencontre un succès immédiat et des travaux d’extension et d’aménagement sont réalisés afin d’offrir au public un circuit de visite de plus de 1500 m².
Il a fallu pas moins de 35 années de recherche, de collecte et d’archivage pour faire de ce musée un véritable centre d’informations et de documentation.

Du passé vers l’avenir

Les nombreuses maquettes, objets de pêches, photographies et véritables embarcations vous expliquent les usages et le fonctionnement des engins et des matériels de pêche de toutes les mers du globe. Un atelier présent dans le musée assure l’entretien de toute la collection mais également un suivi constant des évolutions de la filière, et garantit ainsi un enrichissement permanent.
Au fil de quatre grandes vitrines, on découvre l’évolution au fil de l’histoire des techniques de pêches et des embarcations : la Préhistoire est ses techniques archaïques, l’Antiquité est ses madragues, le Moyen-âge et le XVIIIème siècle qui liste toutes les techniques de pêches alors existantes.  

Vous découvrirez ensuite les industries annexes à la pêche comme les voileries, les constructions navales, les conserveries et les différentes motorisations.

Vous pourrez ensuite vous mettre dans la peau d’un marin-pêcheur grâce à la passerelle automatique qui vous permet de simuler l’entrée et la sortie d’un chalutier dans le port de Concarneau. Une vidéo vous fait ensuite découvrir la mise à l’eau et le relevage de filet, avant de vous arrêter devant les aquariums qui vous font découvrir les espèces présentes ou capturées sur les côtes bretonnes.

Le musée se consacre ensuite aux navires côtiers spécifiques à chaque parcelle de la France, mais également de l’Europe et jusqu’aux pêches internationales.

Sardines, baleine, morue, thon et germon : le musée vous explique ensuite l’art et la manière de pêcher ces espèces, à la ligne, au chalut, à la senne, mais également des bateaux utilisés comme la chaloupe, le dundee, le clipper pour les embarcations plus modernes et le thonier-senneur-congélateur pour les eaux africaines.

L’Hémérica

La visite se termine par l’Hémérica, un chalutier de 34 mètres, installé à flots sous les remparts. A la fin de sa carrière, en 1983, le bateau est conservé par plusieurs concarnois qui décide de le confier au musée. Vous pourrez le parcourir librement de la cale à la timonerie en passant par le carré et la cambuse et découvrir la vie que les marins-pêcheurs menaient à bord.
 Suite : les photos du musée
2 avis sur ce musée
L'avis de  Fanny Chollat-Traquet (Le Mee sur Seine) :  A voir absolument  ****
En bref : Une visite à faire en famille, qui plaira aux grands, comme aux petits. Je n'oublierai pas ce musée.
J'ai regretté : Franchement, je n'ai rien à redire sinon que j'aurais aimé un panneau pour les noeuds qui soit plus explicatif de façon à essayer d'en refaire d'assez compliqués.
J'ai aimé : Toutes les techniques de pêches. Très impressionnée par la fameuse machine à coudre les voiles. Toutes les boites de sardines exposées au fil des années, on reconnaît les boites oubliées du premier coup d'oeil. Les superbes maquettes, les os de baleines (je n'en croyais pas mes yeux), j'ai adoré la visite de l'Hémérica... ce n'est tout de même pas banal, au cours d'une visite de musée d'aller visiter un bateau de pêche...
Lui écrire
 
L'avis de  Matthias Blume (Morges, Suisse) :  Moderniser la présentation ferait du bien  *
En bref : A mon avis, un tel musée aurait aussi la vocation de faire comprendre et faire réfléchir les visiteurs. Comment fonctionnent les différents filets de pêche ? Que faire contre la surpêche ? Comment va la mer ? Quels sont les soucis des pêcheurs ? ou autres… Selon le "Passport Finistère" du conseil général, le Finistère a un  "savoir-faire incontournable dans le secteur de la recherche océanographique : lutte anti-pollution, recherche sous-marine…". Le musée serait-il pas une excellente vitrine pour montrer et illustrer un peu de
ce savoir-faire ?
J'ai regretté : Malgré un flux de touristes permanent et dense devant les portes du musée nous avons vu peu de monde à
l'intérieur. Pourquoi si peu de monde tourne à gauche après l'entrée de la ville close ? Malgré ses extensions le musée est resté malheureusement dans les années 60 en ce qui concerne la manière de présenter ses sujets.
J'ai aimé : Le musée rassemble une grande quantité d'objets liés à la pêche. Les films illustrent bien le travail des pêcheurs.
 
Adresse 3, rue Vauban
29900 CONCARNEAU
Tel 02 98 97 10 20
Fax 02 98 50 79 78
Email museedelapeche@wanadoo.fr
Tarifs Plein tarif : 6 €
Tarif réduit : 4 € (enfant de 6 à 12 ans)
Groupes : 5 € pour les adultes et 3 € pour les enfants
Horaires De septembre à mars : de 10h à 12h et de 14h à 18h
D'avril à juin : de 10h 00 à 18h 00
Juillet et Août : de 9h 30 à 20h 00
  Mise à jour : Octobre 2010
Adresse : 3, rue Vauban , 29900 CONCARNEAU

 
Voir tous les articles 
Guide des musées Envoyer Imprimer Haut de page

Annonces Google