Jublains, ville gallo-romaine

Située au nord du département de la Mayenne, la ville de Jublains a su conserver la majeure partie des bâtiments publics de son époque gallo-romaine (temple, thermes, forteresse, théâtre). Elle accueille également le musée archéologique départemental, qui présente les époques gauloise et gallo-romaine du département.

Le musée


Situé à l’entrée de la forteresse, au cœur de Jublains, le musée archéologique départemental a ouvert ses portes en 1995, et a été rénové en 2002. Il présente, grâce à des objets découverts au cours de fouilles, des textes et des maquettes, les époques gauloise et gallo-romaine dans le département. Les vitrines et objets sont répartis par thèmes. Ainsi, vous ferez connaissance avec les différents peuples du département, dont les Diablintes qui sont à l’origine de la ville.

Dans les vitrines, vous découvrirez quelques objets étonnants ; notamment une épée à rognons dont la date de création est estimée entre 750 et 500 avant J.-C. Un autre panneau s’attarde sur l’essor agricole à l’époque gauloise. Le texte est appuyé par la maquette d’une ferme gauloise.

Les vitrines suivantes sont consacrées aux échanges, à l’or et la monnaie, au culte religieux. Plusieurs textes expliquent également au public le passage de la période romaine à la période gallo-romaine. Vous observerez également plusieurs bornes « routières ». En effet, les questions de voierie étaient essentielles à cette époque. Ainsi, la ville de Jublains avait été découpée, grâce à des axes nord-sud et est-ouest, en îlots rectangulaires.

Le musée de Jublains est particulièrement accessible aux enfants. Ainsi, ils apprécieront la visite virtuelle de la Forteresse et les bornes interactives.
Sont ensuite présentés le plan antique de la ville ainsi que toutes les sortes d’artisanats présents dans cette cité gallo-romaine : verrerie, orfèvrerie, métallurgie, cordonneries…

La cité gallo-romaine

Au moment de l’invasion de la Gaule par les Romains, ces derniers décident de fonder une cité à l’emplacement d’un sanctuaire Gaulois, Noviodunum, territoire des Aulerques Diablintes s’étendant au nord de la Mayenne et au sud de l’Orne. En effet, à cet endroit s’était organisée une vie autour d’un temple en bois dédié à la Déesse-Mère.

En 66 après J.-C, après l’invasion des Romains, un temple en pierre est construit à la place du temple en bois. Il s’agit d’un monument tout à fait classique, avec une enceinte carrée, large de 75 m, et des aménagements hydrauliques rituels. C’est également à cette époque que la ville est réorganisée selon un découpage géométrique. Elle est alors partagée en îlots rectangulaires. Vous le constaterez d’ailleurs, les ruines des quatre bâtiments publics sont alignées selon un axe nord/sud.

Vers 80 après J.-C, un riche commerçant de la cité, Orgétorix, lui offre le théâtre dont elle manquait. Il s’agit d’un édifice circulaire, bâti au sud de la ville, sur un site légèrement pentu. Plus tard, il sera agrandi et réorganisé en demi-cercle.
Vous visiterez également les thermes, datant de la fin du Ier siècle, à côté de l’église actuelle. Il s’agissait d’un élément caractéristique des cités gallo-romaines. Comme vous l’expliquera le jeu de sons et lumières, les thermes sont constitués de plusieurs salles. Ainsi, les habitants de la ville passaient de la salle tiède à la salle chaude puis à la salle froide. Grâce à cette visite, vous comprendrez également comment les salles étaient chauffées grâce à un réseau de circulation d’air brûlant sous le sol.

Enfin, la dernière ruine gallo-romaine à visiter dans la ville est la forteresse. Celle-ci a été bâtie au IIIème siècle. Le rôle de ce bâtiment demeure aujourd’hui quelque peu énigmatique. En effet, les historiens ont longtemps pensé qu’il s’agissait d’un camp de légion. Cette hypothèse semble aujourd’hui abandonnée. Il semblerait que ce bâtiment, construit en trois étapes – le bâtiment central, le rempart en terre, le rempart en pierre – soit en fait un entrepôt fortifié, un relais routier. Il est cependant probable qu’il ait été ensuite utilisé comme camp militaire.
 Suite : les photos du musée
2 avis sur ce musée
L'avis de  Françoise (Nantes) :  Très intéressant  ***
En bref : N'oubliez pas d'aller visiter les thermes d'Entrammes, à quelques kilomètres au sud de Laval, remarquablement conservés et plus intéressants que ceux de Jublains.
J'ai aimé : Les vitrines très claires, peu d'objets bien choisis.
Les nombreux panneaux explicatifs, simples à lire et illustrés.
La maquette de la ville
La visite virtuelle, qui permet d'imaginer la forteresse à l'époque
 
L'avis de  Sandrine Colombu (Pre En Pail) :  trop   beau  *****
J'ai aimé : mois    je   suis  allé    a  jublains   avec   l école   de        pre  en  pail  :    primaire  :  mon   maitre   jean      pierre   vincent    classe   de  en  ce2    ont ete  24    bien  bien  bien  bien  bien!
 
Adresse 13, rue de la Libération
53160 JUBLAINS
Tel 02 43 04 30 16
Fax 02 43 04 55 34
Email musee.jublains@cg53.fr
Horaires De mai à septembre : tous les jours de 9h à 18h
D'octobre à avril : tous les jours sauf les lundis non fériés de 9h30 à 12h30 et de 13h30 à 17h30.
Fermé le 1er janvier et le 25 décembre
  Mise à jour : Août 2009
Adresse : 13, rue de la Libération , 53160 JUBLAINS

Guide des musées Envoyer Imprimer Haut de page

Annonces Google