Un hommage à l’humaniste François Rabelais

François Rabelais est né en 1483 dans une métairie perdue dans la campagne vallonnée de Chinon : La Devinière. Désormais, le lieu abrite un musée en l’honneur de l’écrivain, de ses écrits et de son engagement humaniste.

La métairie de la Devinière fut construite par Antoine Rabelais, le père de l’écrivain, à la fin du XVe siècle. Toutefois, le bâtiment le plus imposant à première vue date du XVIIe, il s’agit d’un pigeonnier. A l’arrière de celui-ci, on trouve les deux principales salles du musées : la grand’ salle et la chambre. La première est consacrée essentiellement à l’environnement qui a inspiré l’auteur pour ses principaux ouvrages : Gargantua, Pantagruel… et aux représentations de Rabelais. On y trouve notamment une esquisse de l’auteur par Matisse.
La grand chambre, dotée de meubles du XVIIe siècle, est parcourue d’illustrations. Une petite chambre y est accolée. Dans cette dernière, sur le bord de la fenêtre, on découvre des graffiti qui seraient de la main de l’auteur : 08 aprilis 1509. Cette date correspondrait au jour de son départ de la Touraine.

Le domaine s’étend par ailleurs au-delà des murs. A gauche de l’entrée, on peut rejoindre quelques rangs de vigne récemment plantés et admirer le château du Coudray-Montpensier (XVe siècle).  A l’opposé, un jardin accueille les plantes médicinales et alimentaires citées dans les écrits de Rabelais. Enfin, sous ce jardin, de grandes caves sont régulièrement investies par des expositions temporaires, souvent interactives. Issues de l’extraction du tuffeau blanc qui compose les bâtiments, ces galeries permettent de découvrir le visage souterrain de la vallée. En effet, ce type de caves peuple les environs.

Informations pratiques

Pour rejoindre la Devinière en partant de Chinon (environ 8 km),
traversez le pont, le faubourg Saint-Jacques puis prenez la direction
de la Roche-Clermault. Prenez à droite à l’entrée de ce petit village,
la route est alors indiquée. Sur la commune de Seuilly, cette ancienne
métairie est à l’écart des constructions modernes.
 Suite : les photos du musée
2 avis sur ce musée
L'avis de  Pierre (Gennevilliers) :  La Devinière  ****
J'ai regretté : Il faut savoir qu'on vient à La Devinière pour s'imprégner de l'oeuvre littéraire de Rabelais plus que de sa vie dans le demeure. C'est davantage une visite littéraire qu'historique.
Seul point à améliorer: proposer en librairie un livret complet sur La Devinière.
J'ai aimé : Un peu à l'écart de la route des châteaux du Val de Loire La Devinière est perdue au milieu des champs, ce qui lui donne un cachet unique. Le lieu est très calme, reposant. Les bâtiments extérieurs sont très simples mais l'intérieur est très riche en documentation sur la vie de Rabelais, sa philosophie, son oeuvre. Je vous conseille de suivre une visite guidée pour mieux comprendre l'ensemble.
A la suite de la visite vous pouvez vous promener dans la propriété (jardins, troglo...). Aux alentours des parcours de courtes randonnées sont aménagés "sur les pas de Rabelais".
 
L'avis de  Sophie Mutschler (Obernai) :  Simple remarque  ***
En bref : Je tenais juste à faire une petite remarque concernant la date de naissance de François Rabelais.
En effet, on l'estime entre 1493 et 1494, non pas 1483 comme il l'est indiqué.
Toutefois l'article n'est pas mal !

Sophie (élève de 1°L-Lycée Freppel-Alsace)
 
Adresse 4, Rue de la Devinière
37500 SEUILLY
Tel 02 47 95 91 18
Fax 02 47 95 89 37
Tarifs Plein tarif : 4,50 €
Tarif réduit : 3 €
Horaires D'avril à juin et en septembre : tous les jours (sauf le mardi) de 10h à 12h30 et de 14h à 18h
En juillet et août : tous les jours de 10h à 19h
D'octobre à mars : tous les jours (sauf le mardi) de 10h à 12h30 et de 14h à 17h
  Mise à jour : Juillet 2009
Adresse : 4, Rue de la Devinière , 37500 SEUILLY

 
Voir tous les articles 
Guide des musées Envoyer Imprimer Haut de page

Annonces Google