Trois musées en un

La Cour d’Or ***** est le rassemblement de 3 musées distincts en un même lieu. Cette judicieuse organisation permet aux visiteurs de traverser 20 siècles de l’histoire de Metz et de sa région au fil d’un long parcours riche en découvertes.

Histoire des Musées de la Cour d’Or


Les Musées furent fondés en 1839 autour d’un noyau de tableaux que la municipalité ne pouvait plus stocker. A l’époque, les musées occupaient une surface de 200 m2 dans un bâtiment rattaché à la Bibliothèque Municipale de Metz.

En 1841, le musée accueillit des collections d’Histoire Naturelle. Sous l’impulsion de l’Académie Royale de Metz et la Société d’Histoire de la Moselle, des collections gallo-romaines furent ajoutées. Paradoxalement, ces collections furent développées durant la 1ère annexion (1871-1918). Durant cette période, les projets de construction ou reconstruction permirent d’effectuer de nouvelles découvertes archéologiques.

La construction d’une nouvelle aile en 1935 permit de découvrir les vestiges des thermes antiques. La nouvelle aile fut aménagée autour de ces découvertes qui furent conservées in situ.

Le déménagement de la bibliothèque Municipale en 1977 obligea le musée à élaborer un nouveau plan muséographique. Les musées purent ainsi occuper une surface plus grande dans les bâtiments de l’ancienne abbaye des Petits Carmes (XVIIe siècle), le grenier de Chèvremont (XVe siècle) et la petite église des Trinitaires

Le site fut nommé « Musées de la Cour d’Or » en référence au palais des rois mérovingiens d’Austrasie sur lequel les bâtiments abritant les Musées seraient implantés. Ce lieu rassemble trois sections dont l’origine et l’histoire furent distinctes. Les visiteurs y traversent 20 siècles d’histoire de Metz et sa région. Sur un même site, il est possible de découvrir le musée archéologique, le musée d’architecture et le musée des Beaux-Arts.

La visite des Musées de la Cour d’Or

>Le musée archéologique est la première section des Musées de la Cour d’Or. L’époque gallo-romaine et le Haut Moyen-Âge y sont mis en avant. La visite commence au sous-sol. On y découvre les thermes dégagés en 1932 lors de travaux entrepris au musée. Ceux-ci furent conservés in situ pour le plus grand plaisir des visiteurs.

En suivant le parcours défini par le musée, vous accéderez à la partie consacrée à la vie quotidienne. Vous y découvrirez de la vaisselle, des bijoux, des plateaux et de nombreux autres objets d’époque. Quelques pièces attireront davantage votre attention. Parmi celles-ci, on retrouve un magnifique coffret en ivoire en forme de temple et une statue de la déesse égyptienne Isis.

Vous accéderez ensuite à la salle mettant en avant les rites funéraires de l’époque gallo-romaine. Vous y remarquerez des stèles, monuments funéraires et sarcophages utilisés par les plus modestes ainsi que de grands mausolées destinés aux familles les plus riches. Ces monuments, souvent sculptés, illustrent la vie des hommes de cette époque.

La visite à travers l’époque gallo-romaine se termine avec diverses statues et monuments. Vous apprécierez ainsi la colonne de Merten représentant un cavalier à l’anguipède, assimilé à Jupiter, terrassant un monstre à buste d’homme et à corps de serpent. L’autel à Mithra ne vous laissera pas indifférent. Ce grand retable représente Mithra égorgeant un taureau pour favoriser les récoltes. Ce dieu perse fut assimilé au dieu du soleil par les Romains.

Une fois votre voyage à l’époque gallo-romaine terminé, prenez la direction du Haut Moyen-âge. Le passé glorieux de la ville y est retracé. On y apprend qu’après les invasions et destruction des barbares, Metz se réorganisa et devint la capitale du royaume mérovingien d’Austrasie. Celui-ci comprenait la Belgique, le Luxembourg, une partie de l’Allemagne et le quart Nord-Est de la France. Les musées seraient situés sur les vestiges du palais des rois d’Austrasie aussi appelés « la Cour d’Or ». Le musée archéologique présente divers objets ayant servis à ces mérovingiens qui marquèrent l’histoire de Metz. Parmi eux, on retrouve des colliers, des bagues ou des bracelets. Des sépultures, dans lesquelles les hommes furent enterrés avec leurs objets personnels, sont également mises en avant. Les Carolingiens ne sont pas en reste puisque la salle suivante vous présentera cette dynastie dont Metz est le berceau.

La salle de l’an Mil est incontestablement la pièce la plus impressionnante de ce musée. On y découvre une reliure en ivoire sculptée au nom d’un évêque, un coffret-reliquaire en os de cétacé et le sarcophage en marbre de Louis Pieux, fils de Charlemagne.

> Le musée d’architecture témoigne des différents styles architecturaux qui influencèrent la ville. On y apprend que le développement du commerce et des échanges donnèrent de nouvelles sources d’inspirations à la ville. L’Italie fut l’une d’elles. Le musée met en avant de belles reconstitutions de maisons et de façades ainsi que diverses gravures permettant d’expliquer l’évolution architecturale de Metz.

Le grenier de Chèvremont est une grande salle qui surprend de nombreux visiteurs. On suppose qu’elle servit tout d’abord d’arsenal avant d’être transformé en grenier à céréales. De nombreuses sculptures religieuses régionales y sont exposées.

La dernière étape du musée d’architecture vous mènera jusqu’aux salles d’exposition des plafonds peints des XIIIe et XVe siècle sur lesquels on distingue des dessins faisant référence aux signes du zodiaque, aux symboles alchimiques et aux bestiaires fantastiques. Des éléments de décor des maisons de l’époque sont également exposés dans les pièces suivantes.

> Le musée des Beaux-Arts présente des œuvres allant du XVe au XXe siècle. Les principaux attraits de ce musée sont les œuvres des différentes écoles européennes. L’école française y est représentée à travers les travaux de Corot ou Delacroix. Bien sûr, le musée offre une place particulière aux artistes de la région. Les visiteurs peuvent ainsi apprécier les tableaux de François de Nomé, Didier Barra, Charles Poërson ou Laurent-Charles Maréchal.

Une fois la visite terminée, vous aurez sans doute trouvé la visite longue mais extrêmement intéressante.
 Suite : les photos du musée
1 avis sur ce musée
L'avis de  Michel Mitsch :  Visite du musée de la Cour d'o  ***
En bref : Très beau musée, on ne se lasse pas de revenir le visite
J'ai regretté : Lundi 26 septembre 2016, j'étais en compagnie d'une amie étrangère à qui je faisais visiter ce beau musée. Mais je me dois de signaler une petite ombre au tableau de notre satisfaction. Vers 15h30, nous étions un peu perdus dans nos pérégrinations, je me suis alors adressé au monsieur de garde au grenier de Chèvremont pour lui demander un renseignement nous permettant de poursuivre notre visite. Cette personne fut particulièrement désagréable, manifestement nous l'embêtions.
J'ai aimé : Tout !
 
Adresse 2, rue du Haut Poirier
57000 METZ
Site musee.metzmetropole.fr
Tarifs Plein tarif : 4,60 €
Tarif personnes à mobilité réduite : 1,50 € (gratuit pour l'accompagnateur)
Gratuit pour les moins de 18 ans, les demandeurs d'emploi et pour tous le 1er dimanche du mois , etc.
Horaires Du lundi au vendredi de 9h à 17h
Le dimanche de 10h à 17h
Fermé le mardi et les jours fériés
  Mise à jour : Octobre 2016
Adresse : 2, rue du Haut Poirier , 57000 METZ

 
Voir tous les articles 
Guide des musées Envoyer Imprimer Haut de page

Annonces Google