Une région riche en découvertes archéologiques

Le département d’archéologie rassemble des collections préhistoriques et gallo-romaines fruits des découvertes faites dans la région.

Le musée renferme des objets précieux, notamment des céramiques grecques et étrusques, des objets funéraires égyptiens dont un sarcophage en bois peint datant de 1200 av. J.-C.

Les collections de préhistoire et de protohistoire vous plongeront dans les ères du  paléolithique et du néolithique exhibant les divers outils, silex, haches ou poteries découverts en Auvergne.
La céramique fit son apparition au néolithique afin de servir de contenant aux aliments. Des poteries en terre cuite verront le jour peu après afin de résister à la chaleur des fours artisanaux. Les silex sont taillés pour être utilisés comme pointes de flèche. De même, la technique de polissage de la pierre s’améliore pour fabriquer des haches polies nécessaires à l’agriculture. Le musée en possède des séries très bien conservées.

Le musée Bargoin dispose d’éléments recueillis dans les fouilles très fructueuses du plateau de Gergovie. Les fouilles ont commencé en 1855 lors de la visite de Napoléon III et ont été menées jusqu’en 1949. Une collection de petites fibules (ancêtres de l’épingle de sûreté) issue de ces fouilles est très impressionnante.

De l’époque gallo-romaine, il est intéressant de s’arrêter sur les verreries, étonnamment conservées en très bon état, mais aussi sur les bronzes ou figurines en terre cuite blanche. Ces dernières proviennent essentiellement du Centre de la France qui prend cette couleur en raison de l’absence de fer dans les sols.

Des tombes gallo-romaines ont été retrouvées dans le petit village de Martres de Veyre, à 14 km au sud de Clermont-Ferrand. Les fouilles, dans la deuxième moitié du XIXe, ont permis de découvrir un ensemble de six tombes. Fait rare : les vêtements, robe, chaussons en laine, mobiliers funéraires, objets en cuir ou encore jouets d’enfants étaient très bien conservés.

Vous pourrez également observer les sphinges, créatures fantastiques représentées par un buste de femme, un corps de lion et des ailes d’oiseau.
Un des petits bijoux du musée est la fortune aux bois de cerf ; cette statuette en bronze contient les attributs du dieu gaulois de la richesse et de l’abondance symbolisés par les bois de cerf.

Une autre statuette, provenant des fouilles réalisées sur l’ancien temple de Mercure en haut du Puy de Dôme, représente Mercure.

Dès l’entrée, un immense pied attirera votre attention. Vestige d’une statue gallo-romaine devant mesurer 2 ou 3 mètres de haut, elle devait appartenir à un ensemble architectural au sud de Clermont-Ferrand.

L’âge du bronze est également largement représenté tout comme l’âge du fer

Autre fouille qui a permis d’exposer près de 10 000 fragments d’ex-voto (offrande faite à Dieu en remerciement), celle de la Source des Roches à Chamalières. Certains, en bois, reproduisent des parties du corps humain.

Le musée est en pleine restructuration, de nouvelles collections vont apparaitre ou être mises en avant. Il est un passage obligé pour les amateurs d’archéologie et d’histoire.

Le textile, itinéraire de par le monde et au travers des âges

C’est un itinéraire textile que propose le département des arts textiles du musée Bargoin. En 2002, Arnaud Morieres et Eric Ossart proposent à la Ville de Clermont-Ferrand d’exposer plus de mille pièces textiles, bijoux et vanneries issus de leurs collections personnelles.
Après des années d’études, de conservation et de restauration, ces œuvres sont exposées au musée retraçant divers voyages au Maroc, en Tunisie, en Lybie et en Egypte saharienne.

Le département Tapis/Arts Textiles possède une collection permanente de 120 tapis et textiles issus des principaux pays producteurs (Iran, Turquie, Caucase, Asie Centrale, Afghanistan, Chine -Tibet, Afrique…) et 850 pièces en dépôt.

Régulièrement, le musée propose aux visiteurs des expositions temporaires afin de montrer les cultures de monde avec comme fil conducteur, le textile.
 Suite : les photos du musée
2 avis sur ce musée
L'avis de  Pierre Peyet (Asnières sur Seine) :  Commentaires sur le musée Bargoin  ***
En bref : Personnellement, je souhaiterais que l'ensemble du musée soit consacré à l'archéologie.Je pense en effet que l'importance des découvertes archéologiques effectuées autour de Clermont dont la région est si riche en ce domaine, justifierait amplement une spécialisation complète du musée.
J'ai regretté : Il est dommage que dans les vitrines certains objets (parfois très  intéressants) soient placés sur des rayons un peu bas, ce qui rend leur observation  inconfortable  et nuit à leur mise en valeur.
J'ai aimé : Une plus grande spécialisation du musée qui, il y a une vingtaine d'années, incluait les beaux-arts. Celle-ci semble avoir permis un  nouvel aménagement d'ensemble,plus clair et plus aéré.
 
L'avis de  Michel Deroubaix (Clermont Ferrand) :  Balade dans Clermont  *****
En bref : je vous recommande de vous promener dans la jardin lecoq situé à 100 mètres du musée (trés agréable).
J'ai aimé : Les vestiges gallo-romains
Lui écrire
 
Adresse 45, rue Ballainvilliers
63000 CLERMONT FERRAND
Tel 04 73 42 69 70
Fax 04 73 42 69 00
Tarifs Plein tarif : 4,20 €
Tarif réduit : 2,70 €
Horaires Du mardi au samedi, de 10h à 12h et de 13h à 17h
Le dimanche, de 14h à 19h
  Mise à jour : Février 2010
Adresse : 45, rue Ballainvilliers , 63000 CLERMONT FERRAND

 
Voir tous les articles 
Guide des musées Envoyer Imprimer Haut de page

Annonces Google