Les Ecritures du Monde

Le musée Champollion*** a vu le jour il y a une vingtaine d'années, au cœur de la ville ancienne de Figeac. Tout récemment remanié et réaménagé, il a désormais pour vocation de présenter non seulement l'écriture des hiéroglyphes, mais plus globalement les écritures du monde. Très structuré et accessible à tous, il constitue un formidable voyage à travers le temps, pour nous rappeler la naissance et l'évolution d'un moyen de communication majeur : l'écriture.

En 1977, la ville de Figeac rachète la maison natale de Jean-François Champollion, dans le but d'en faire un musée. Celui-ci est inauguré en 1986. Il présente à cette époque des objets en lien avec l'Egypte ancienne et notamment l'écriture des hiéroglyphes.

En 2007, après avoir été fermé pour travaux, il rouvre ses portes et présente son nouveau visage : un musée étendu et réaménagé, clair, spacieux, idéalement conçu. En un mot, un musée contemporain, qui contraste judicieusement avec son cadre : le vieux Figeac. Le thème a lui aussi évolué. Le musée est désormais dédié aux écritures du monde, et retrace les 5300 ans d'histoire de l'écriture depuis les cunéiformes, les hiéroglyphes, caractères chinois et glyphes mayas aux écritures actuelles. Ce thème n'est traité par aucun autre musée de France ou d'Europe. Les collections ont été rassemblées grâce à de nombreux achats de la ville, des dons de particuliers et aussi des dépôts d'autres musées. Elles illustrent l'apparition des premières écritures, il y a plus de 5000 ans, et en racontent l'évolution. Plus de 600 objets sont ainsi rassemblés, parmi lesquels des pièces rares et d'une valeur inestimable tels que le Livre des Morts de la défunte Néfériou (IIIe siècle avant J.-C.), une momie humaine datant de l'époque ptolémaïque, une Bible enluminée du XIIIe siècle ou encore un manuscrit arabe d'Andalousie du XIIe siècle.

La façade du musée est elle aussi une pièce unique en son genre. La paroi de verre est incrustée de feuilles de bronze, et percée de 1000 caractères d'écritures diverses. Un bel hommage aux civilisations et aux cultures du monde entier, d'hier et d'aujourd'hui.

Visite du musée


Le musée est organisé sur quatre niveaux de 250 m², et est découpé en huit salles. Chacune d'entre elles est délimitée par une couleur différente. Enfin, les salles sont reliées par un escalier situé au centre de chaque niveau. L'entrée se fait par la Place Champollion.

Une fois passé l'accueil, vous pénétrez dans la première salle, consacrée à Champollion et l'Egypte. Né le 23 décembre 1790 à Figeac, où son père tenait une librairie, Jean-François Champollion passa sa vie à étudier les hiéroglyphes et réussit à les déchiffrer en 1822. Sa découverte lui permis d'entreprendre une expédition en Egypte entre 1828 et 1829, et d'identifier bon nombre de temples et de monuments funéraires de la vallée du Nil. Professeur au Collège de France, membre de l'Académie des Inscriptions et des Belles Lettres, mais également conservateur au musée du Louvre, il mourut à 41 ans. La salle qui lui est dédiée rassemble ses notes de travail ainsi que sa correspondance avec son frère Jacques-Joseph. Elle présente également de nombreux objets funéraires ainsi qu'une momie humaine datant de l'époque ptolémaïque ayant conservé ses cartonnages peints et ses bandelettes de lin.

La salle suivante traite quant à elle du rapport entre l'homme, le monde et l'écriture. Elle pose la question des enjeux de l'écriture mais aussi de leur naissance. Le visiteur est ainsi amené à se demander comment l'homme en est arrivé à tracer les premiers signes et comment ceux-ci ont été déchiffrés. Les troisième et quatrième salles évoquent la naissance des écritures entre le quatrième et le premier millénaire avant notre ère et présentent les civilisations anciennes ainsi que les mythes liés à l'apparition des premières écritures.

La cinquième salle traite l'invention des alphabets en Méditerranée et la sixième, du livre en tant que "mémoire des hommes". Sont ainsi présentées les différentes formes qu'a connues le livre, ainsi que la technique de l'imprimerie.

La dernière salle évoque l'usage qui est fait de l'écriture par les médias, les administrations et les autorités, mais également par les citoyens. Elle met alors en évidence le fait que l'écriture permet de créer, de s'informer, mais aussi de contester, d'approuver ou bien de tisser des liens. En bref, elle permet tout simplement de communiquer. La visite se termine, pour ceux qui le souhaitent, par un détour au salon de lecture, qui permet de consulter librement des documents multimédias. Vous pourrez également y voir une vidéo présentant la reconstitution en 3D de la momie humaine présente dans la salle Champollion.

Bien plus que de simples faits historiques, le musée Champollion de Figeac a su se faire interactif et soulever des questions essentielles : quel rôle l'écriture a joué dans l'évolution des cultures du monde ? Existe-t-il une bonne et une mauvaise utilisation de l'écrit ? Accessible à tous grâce à ses différents niveaux d'informations, le musée est une véritable mine d'informations. Il vous apprendra à coup sûr énormément sur ce moyen de communication qui nous semble si naturel, et qui n'a pourtant pas toujours existé : l'écriture.
 Suite : les photos du musée

Soyez le premier à donner votre avis sur Musée Champollion

Adresse Place Champollion
46100 FIGEAC
Tel 05 65 50 31 08
Email musee@ville-figeac.fr
Site www.musee-champollion.fr
Tarifs Plein tarif : 4 €
Groupes : 3 €
Tarif réduit : 2 €
Horaires En juillet et août : tous les jours de 10h30 à 18h
D'avril à juin et en septembre : tous les jours, sauf le lundi, de 10h30 à 12h30 et de 14h à 18h
D'octobre à mars : tous les jours, sauf le lundi, de 14h à 17h30
Fermé le 1er janvier, le 1er mai et le 25 décembre
  Mise à jour : Mai 2016
Adresse : Place Champollion , 46100 FIGEAC

 
Voir tous les articles 
Guide des musées Envoyer Imprimer Haut de page

Annonces Google