Allier le beau à l’utile

Abrité dans une aile du prestigieux palais du Louvre depuis un siècle, le musée des Arts décoratifs a rouvert ses portes au public en 2006 après une vaste campagne de restauration du bâtiment et de ses collections. On y découvre un panorama de la création historique et contemporaine des arts décoratif, discipline aujourd'hui reconnue comme un art à part entière.

La visite du musée s’effectue avec un audio-guide et débute par un documentaire définissant les arts décoratifs.

Les arts décoratifs

Le musée des Arts décoratifs illustre, au fil des collections et des siècles parcourus, la volonté permanente d’agrémenter le quotidien en embellissant des objets et meubles qui constituent les intérieurs. Comprenant environ 150 000 objets, la collection du musée est la plus importante du genre en France.

La visite est à la fois chronologique (depuis le Moyen Âge jusqu’à nos jours) et, au sein même des grandes périodes, thématique (style, matériaux, techniques, etc.). Les expositions temporaires, notamment dans la Galerie d’études, viennent également enrichir ces expositions permanentes, par des thèmes qui rompent avec la linéarité de la présentation chronologique des collections, afin de questionner davantage le visiteur. Les dix « period-rooms » de différentes époques viennent ponctuer la visite. Il s’agit de pièces entièrement reconstituées dans le style de l’époque décrite.

Niveaux 3 et 4 : de part et d’autre de la nef, les arts décoratifs du Moyen Âge au XIXe siècle

Une première section du musée des Arts décoratifs s’intéresse à la décoration intérieure au Moyen Âge et à la Renaissance, caractérisée notamment par le style gothique. On constate rapidement que les œuvres religieuses y occupent une place de choix, avec des retables, la frontière entre vie privée et religieuse étant à cette époque très floue. Une period room reconstituant une chambre à coucher de la fin du XVe siècle permet de bien se rendre compte de l’atmosphère des intérieurs médiévaux.

La section consacrée aux XVIIe et XVIIIe siècles présente les différents styles et techniques qui s’imposèrent au cours de ces siècles. On découvre par exemple une technique d’ébénisterie appelée marqueterie, qui consiste à créer des motifs sur des meubles à l’aide de différentes matières. Des céramiques de cette époque, réalisées dans les principales manufactures européennes (Meissen, Vincennes-Sèvres, etc.), sont également présentées dans cette section. Plusieurs period rooms viennent agrémenter le parcours, notamment le cabinet des Fables, particulièrement intéressant. On découvre enfin des tendances originales, voire exotiques, comme la rocaille, ou encore les chinoiseries.

Le XIXe siècle est notamment marqué par le style Empire, inspiré de l’art antique. Mobilier, pièces d’orfèvrerie, mais également œuvres d’art montrent bien le luxe des arts décoratifs à cette époque, dont l’académisme est le reflet du contexte politique. Mais les réactions à cette rigueur stylistique ne se font pas attendre, et l’exubérance s’affirme peu à peu sous différentes formes, comme vous le découvrirez dans plusieurs period rooms qui achèvent la section consacrée au XIXe siècle.

Art nouveau / Art déco : vers la modernité

Cette section du musée est l’une des plus appréciées du public. De nombreux objets illustrent les différentes influences qui guidèrent les artistes de l’Art nouveau dans leurs recherches stylistiques : l’art japonais, la nature, etc. Mais c’est dans la salle « Art nouveau » que l’on est véritablement plongés dans le plus pur style de l’époque, caractérisé par des lignes courbes et des motifs épurés, avec d’un côté une chambre à coucher réalisée par Hector Guimard et, de l’autre, une très belle salle à manger d’Emile Gallé.

La transition vers l’Art déco s’effectue vers 1910, avec l’utilisation d’une palette plus large de matériaux et de couleurs et le dessin de lignes d’une grande simplicité. Plusieurs period rooms viennent illustrer cette tendance, à laquelle s’ajoute une grande ingéniosité dans la conception du mobilier et des espaces intérieurs. Vous pourrez notamment voir l'appartement privé de Jeanne Lanvin, réalisé par Armand-Albert Rateau en 1924-1925, ainsi que le superbe bureau-bibliothèque de Pierre Chareau (1925).

Des années 40 à nos jours : un étage par décennie

Les collections d’objets et de meubles des années 40 aux années 2000 sont présentées sur cinq niveaux du Pavillon de Marsan, les années 60-70 et 80-90 étant regroupées sur un même étage. Dès l’étage des « Années 40 », on découvre des objets dont le style semble encore très actuel, situé dans la lignée des créations Art déco. L’étage « Années 50 » est notamment marqué par les réalisations de Jean Prouvé, qui fut le créateur des sièges d’écolier qui restent dans la mémoire de chacun. Les années 60-70 sont entre autre représentées par une centaine de sièges de créateurs, formant un ensemble consacré aux « assises du siège contemporain ». L’exposition dédiée aux années 80 et 90 fut réalisée en étroite collaboration avec les artistes dont les œuvres sont présentées. Vous y découvrirez notamment le travail de l’incontournable Philippe Starck. La visite du musée se termine par les années 2000 et montre comment le rôle des designers tend aujourd’hui à évoluer vers la création plus large de « micro-architectures ».

Les autres sections

Le hall d’entrée donne également accès aux autres parties du musée. La section Mode et Publicité, la Galerie des jouets, la Galerie Dubuffet, et la Galerie d’études accueillent des expositions temporaires, tout comme la grande nef du musée. Dans le cadre de la section Mode et Publicité, des expositions temporaires sur les thèmes « Christian Lacroix, histoires de mode », ou encore « La pub s'anime, le film d'animation publicitaire en France » ont récemment été présentées au public.

Notez par ailleurs que le musée des Arts décoratifs possède un centre de documentation particulièrement riche.
 Suite : les photos du musée

Soyez le premier à donner votre avis sur Musée des Arts décoratifs de Paris

Adresse 107, rue de Rivoli
75000 PARIS
Tel 01 44 55 57 50
Site www.lesartsdecoratifs.fr
Tarifs Arts décoratifs, Mode et Textile, Publicité : 8 € au tarif plein, 6,50 € au tarif réduit. Entrée gratuite pour les jeunes de moins de 18 ans et les personnes handicapées notamment, sur présentation de la carte justificative.
Nef (expositions temporaires) : 8 € au tarif plein, 6,50 € au tarif réduit.
Horaires Du mardi au vendredi de 11h à 18h (nocturne jusqu'à 21h le jeudi), le samedi et le dimanche de 10h à 18h. Dernière entrée une demi-heure avant la fermeture.
  Mise à jour : Mars 2008
Adresse : 107, rue de Rivoli , 75000 PARIS

 
Voir tous les articles 
Guide des musées Envoyer Imprimer Haut de page

Annonces Google