Partager cet article

RSS
Collection d’art moderne

Agréablement situé dans le jardin des Tuileries, le musée de l’Orangerie renferme depuis 1984 la collection de Jean Walter et Paul Guillaume. Aujourd’hui propriété de l’Etat, cette collection compte plus de 140 tableaux du XIXe siècle et de la première moitié du XXe siècle. Renoir, Matisse, Picasso, Derain, Soutine, Modigliani… comptent parmi les artistes exposés.

Cette impressionnante collection est en fait venue s’ajouter aux huit compositions Nymphéas données par Monet à la France en 1922 et présentées dans deux grandes salles du même établissement dès 1929.
 Suite : les photos du musée
2 avis sur ce musée
L'avis de  Lhermitte Bernard (Paris) :  A évite 
En bref : On se croirait dans un bunker, les salles sont très mal faites, les oeuvres sont illisibles, les gardiens malpolis ! Allez plutôt au Louvre ou aux Arts Déco à deux pas (et pour moins cher en plus)
J'ai regretté : L'agencement des salles, le prix
J'ai aimé : Le jardin des tuileries
 
L'avis de  Patricia Massin (Montrouge) :  nymphéas  *****
J'ai aimé : tout d'abord l'oeuvre, ensuite son écrin architectural, une nouvelle lumière qui ravit les yeux.
il y a longtemps j'ai fait l'école buissonniare pour aller admirer ces merveilles....
 
Adresse Jardin des Tuileries
75000 PARIS
Tel 01 44 77 80 07
Email musee.orangerie@culture.gouv.fr
Site www.musee-orangerie.fr
Tarifs Plein tarif : 6,5 €
Tarif réduit : 4,5 € (18-25 ans)
Majoration de 1,20 € pour les expositions temporaires
Gratuit pour les moins de 18 ans, les demandeurs d'emploi, les bénéficiaires du RMI et pour tous le 1er dimanche du mois, etc.
Horaires Tous les jours, sauf le mardi, de 9h à 12h30, pour les groupes munis d'une réservation, et de 12h30 à 19h (21h le vendredi), pour les visiteurs individuels
Fermé le 1er mai et le 25 décembre
  Mise à jour : Octobre 2010
Adresse : Jardin des Tuileries , 75000 PARIS

 
Voir tous les articles 
Guide des musées Envoyer Imprimer Haut de page
Musée de la Loire (Cosne Cours sur Loire)
Musée de la Loire
 La réhabilitation du couvent des Augustins de Cosne et du corps de garde attenant, achevée en 1989 a permis de mettre en valeur de rares témoignages architecturaux, comme une monumentale cheminée Louis XIII ornée de rinceaux. La situation de ces bâtiments, au bord du Nohain (affluent de la Loire), coïncide précisément avec les présentations du rez-de-chaussée, entièrement consacrées au fleuve dans son cours moyen (entre Digoin et Briare). Evoquée au travers des paysages peints par Eugène Messemin, Claude Rameau ou Rex-Barrat au début du siècle dernier, mais aussi grâce à des gravures, des...

suite