A la découverte de l’étonnante diversité du vivant

Comme son nom l’indique, le musée-aquarium** de Nancy est double. D’un côté, il est un espace muséal où sont exposés des animaux naturalisés, et de l’autre, il renferme de nombreux aquariums. Le tout vous invite à découvrir la grande diversité du monde animal.

Un peu d’histoire

Le musée-aquarium de Nancy a été fondé en 1930, à l’initiative de Lucien Cuénot, le « père » de la génétique française. Au départ, il exposait simplement des collections zoologiques. Très vite, quelques aquariums se sont ajoutés à celles-ci. On en compte 60 au début des années 1970. Un grand projet de rénovation du musée est initié en 2000. Cinq ans plus tard, les travaux sont achevés et la partie muséale a fait peau neuve.

Les aquariums

D’eau douce ou d’eau de mer, les aquariums hébergent près de 300 espèces de poissons et 150 espèces d’invertébrés. Ils nous invitent à découvrir divers écosystèmes comme les récifs coralliens et les mangroves.

On découvrira, lors de la visite, une foule de petites choses. On observera les techniques de camouflage et les moyens de défense développés par certains poissons. Par exemple, sur le bas du dos du poisson-chirurgien, on remarquera la petite fente jaune d’où sort son épine tranchante comme un scalpel.

On s’émerveillera devant la grande coopération entre le poisson clown et l’anémone de mer : celui-ci se réfugie entre les tentacules urticantes de l’anémone et échappe ainsi à ses prédateurs ; il joue en même temps le rôle de chevalier défenseur en repoussant les prédateurs de l’anémone (qu’il considère comme son territoire !). On est surpris d’apprendre que certains poissons se révèlent de parfaits agents de détection de pollution (sans que ce soit nocif pour eux bien sûr) !

A l’accueil, remarquez la pendule. Elle est alimentée par l’énergie dégagée par les poissons-électriques !

Anémones, coraux et gorgones balancent doucement leurs tentacules comme les danseuses d’un ballet. Souvent éclipsés par les poissons à l’activité débordante, les invertébrés (anémones, crustacés, coraux, éponges…) constituent pourtant une part importante du monde sous-marin.

Les collections zoologiques

Exit les animaux aux poses artificielles dans des vitrines poussiéreuses ! L’espace muséal du 1er étage a été repensé et présente ses collections avec modernité. Des animaux, éclairés subtilement, représentent les grandes familles du monde animal.

Des cétacés aux oiseaux en passant par les singes, on peut voir des dizaines de spécimens figés pour l’éternité. Il faut savoir que des techniques de conservation poussées ont été employées pour présenter ces spécimens. Pour preuve, le poulpe présenté hors liquide, un petit exploit à lui tout seul.

A noter, des animaux dont les espèces se sont éteintes ou sont en voie d’extinction (Perroquet nocturne par exemple) sont aussi exposées.

Les collections du musée comptent plus de 20 000 spécimens qui ont été accumulés depuis la fin du XVIIIe siècle. Une infime part de ceux-ci est présentée au public, le reste étant conservé dans les réserves du musée.
 Suite : les photos du musée
2 avis sur ce musée
L'avis de  Roland (Metz) :  Une modernisation dont on se serait bien passé  **
En bref : Avec sa modernisation le musée a perdu ce qui faisait son charme à savoir cet étage ayant gardé l'ambiance année 30 où se serait presque attendu à croiser le fantôme de Cuénot.
J'ai regretté : L'étage consacré à la collection zoologique a perdu toute sa magie avec la rénovation. Cet endroit à l'ambiance unique presque magique est devenu froid, voir sinistre, et présente une variété d'animaux bien moindre que dans le passé.
J'ai aimé : La partie aquarium présente une belle diversité d'espèces.
 
L'avis de  Stéphan (Nancy) :  Pas très connu mais une très bonne sortie de week-end  ****
En bref : Sympathique en famille
J'ai regretté : La bâtiment est un peu vieillot et austère ; il fait un peu construction massive de l'ère communiste.
J'ai aimé : La grande quantité de poissons présentés, avec des 'nemos' qui raviront les enfants.
Au 1er étage un grand palette d'animaux et insectes.
Des exposition à thème intéressantes (je suis allé voir l'expo 'crotte alors' il y a 2 ans je crois, eh bien c'était très instructif).

Le jardin qui se trouve juste derrière (Godron je crois), ancien jardin botanique de Nancy avant d'être déplacé au montet.
Dans ce jardin on trouve un Ginkgo vieux de plus d'un siècle je crois.
 
Adresse 34, rue Sainte-Catherine
54000 NANCY
Tel 03 83 32 99 97
Tarifs Plein tarif : 2,30 € (3,80 € avec l'exposition temporaire)
Tarif réduit : 1,50 € (2,30 € avec l'exposition temporaire)
Gratuit pour les moins de 12 ans, les demandeurs d'emploi et les bénéficiaires du RMI. Gratuit le mercredi pour les élèves, étudiants et apprentis
Horaires Tous les jours de 10h à 12h et de 14h à 18h
Fermé le 1er janvier, le 1er mai et le 25 décembre
  Mise à jour : Août 2015
Adresse : 34, rue Sainte-Catherine , 54000 NANCY

Guide des musées Envoyer Imprimer Haut de page

Annonces Google