Un lieu prestigieux dédié à l'art

Avec ses vastes galeries éclairées par des ouvertures zénithales, ses jeux de transparence autour du jardin intérieur bordé d'un péristyle, et de ravissantes échappées visuelles sur les Champs-Élysées, le Cours de la Reine et la Seine, le Petit Palais est un véritable hymne à la lumière. Celle-ci lui rend son hommage en soulignant la finesse de son architecture. Chaque portion du bâtiment a bénéficié en effet de la plus grande attention et des services des artisans les plus reconnus de l'époque. Leur travail, désormais restauré, révèle au public un incroyable savoir-faire. L'utilisation des ordres classiques et la prédominance du décor sculpté, qui fait usage de l'allégorie, caractérisent le style "Beaux Arts" du musée. Exclusivement exécuté avec des matériaux nobles, tels que la pierre, le marbre, le béton ou la brique alliée à la fonte, le lieu s'orne également d'une ferronnerie d'exception. La grille d'entrée fait figure à ce titre de chef-d'œuvre du genre. Les mosaïques de pavement furent l'ouvrage de Facchina, célèbre mosaïste d'origine italienne, tandis que le décor peint, très présent, ravive l'éclat du musée autour du thème fédérateur de Paris, capitale des arts.

Pour accompagner cette véritable renaissance, l'organisation intérieure du Petit Palais a été repensée. Elle comporte désormais deux parties bien distinctes. La première, située du côté des Champs-Elysées, abrite les collections permanentes. L'autre, côté Cours de la Reine, est dévolue aux expositions temporaires. De nouveaux espaces ont par ailleurs été créés : un auditorium au sous-sol, deux niveaux inférieurs réservés aux locaux techniques et un étage pour les bureaux dans la galerie sud. Le Petit Palais est aussi un lieu de sociabilité qui offre au visiteur un jardin intérieur rénové, un café, et une librairie boutique.

Le musée occupe une place culturelle de choix au sein de la capitale. Ses collections permanentes sont plus nombreuses, avec un espace de présentation qui est passé de 3 000 à 5 000 m². Le parcours propose de remonter dans le temps, de l'art 1900 à l'Antiquité, et s'accompagne d'une orientation pédagogique travaillée. Son accès est gratuit et ouvert à tous les publics. De plus, un espace "d'expositions collections" de 450 m² présente par roulement les oeuvres trop fragiles pour être présentées de façon permanente. Sa vocation est aussi d'organiser des expositions d'envergure internationale dans un circuit de 1 800 à 2 200 m².

Le Petit Palais mis en lumière par son directeur, Gilles ChazalVoir la vidéo

La visite

La visite qui commence par le premier étage ne suit pas d’ordre chronologique. On part de l'art 1900 pour revenir à l'Antiquité. Pour commencer, l’Art Nouveau est mis en valeur, avec l’exposition de vases, coupes et pièces d’orfèvrerie. L’art décoratif des années 1900 se décline ainsi dans les œuvres de Gallé, de Fouquet et de Lalique. La  femme au singe est une œuvre intrigante pour laquelle Camille Alaphillipe a fait preuve d’une grande ingéniosité. Dans les tableaux de Roll, on note une tendance plus réaliste, tout comme dans les oeuvres de Courbet. Les sculptures de Dalou oscillent entre réalisme et ferveur républicaine.

La salle voisine est consacrée à l’art du paysage et de la peinture en plein air. A voir, des toiles de Sisley, Monet, Jongkind, Boudin et Pissaro. Quelques sculptures de Rodin, dont l’étreinte intense d’Amour et Psyché, sont également exposées. Les baigneuses aux formes rondes sont les stars des tableaux de Paul Cézanne et de Maurice Denis.

Plusieurs salles en enfilade sont consacrées à l’art sous Louis XVI. On peut y voir des armoires, des fauteuils, de petits objets de la vie courante (sucrier, tabatière…), de la porcelaine de Sèvres et des émaux.

Avant de descendre au rez-de-chaussée, vous pouvez vous rendre dans le jardin intérieur et faire une pause. Un café y a pris place.

Au bas du bel escalier on est accueilli par le tyran Ugolin de Carpeaux, tout en muscle. Plusieurs plâtres et statuettes en terre cuite montrent l’étendue du talent du sculpteur. Dans la salle suivante, le style de Carriès ne fera sans doute pas l’unanimité.

Le XVIIe siècle est survolé au travers des écoles de peintures françaises et hollandaises dont les plus illustres artistes représentés sont Rubens, Rembrandt, Jordaens et Poussin. On remonte à la Renaissance. Pièces d’orfèvrerie, ouvrages reliés et émaux peints traduisent le raffinement de cette période.

Une belle collection de statuettes datant de l’Antiquité et de vases grecques est ensuite présentée.

Plusieurs vitrines sont consacrées à l’art religieux au Moyen Age. Au travers d’une série de délicats ivoires, on voit le développement du monde chrétien oriental, à l’époque où Constantinople (aujourd’hui Istanbul) avait une large influence sur le bassin méditerranéen. L’art chrétien en Occident à la même période est évoqué par des émaux champlevés, une technique maîtrisée par les artisans limousins. La collection d’icônes est tout aussi remarquable, certaines proviennent de Macédoine, de Crète et de Russie.

Avant de partir, vous aurez l’occasion de voir d’autres sculptures de Dalou, notamment le ventripotent triomphe de Silène.
 Suite : les photos du musée
2 avis sur ce musée
L'avis de  Pascal Rechenstein (Paris) :  Quelle lumière, quelle fraîcheur !  *****
En bref : Les collections devraient toutes être gratuites. Le prix affiché est exorbitant.
J'ai regretté : Absence d'intérêt du personnel de surveillance des salles. Mauvais renseignement des libraires (pas de Nicolas POUSSIN selon elles). Ennui véritable à prendre le soin de rechercher...
J'ai aimé : Morot : le bon samaritain.
Clesinger : bacchante.
Alaphilippe : la femme au singe.
 
L'avis de  Nicole Leroy (Paris) :  Excellent et original  *****
En bref : Avec toute l'admiration d'une "vieille" débutante en numérique.
J'ai aimé : Le mouvement et le cadrage. Bravo !
Découvrir la nef, ça donne envie d'aller voir.
 
Adresse Avenue Winston Churchill
75000 PARIS
Tel 01 53 43 40 00
Tarifs Accès gratuit aux collections permanentes,
Entrée payante pour les expositions temporaires.
Horaires Tous les jours sauf les lundis et jours fériés, de 10h à 18h (fermeture des salles à partir de 17h45)
  Mise à jour : Juillet 2008
Adresse : Avenue Winston Churchill , 75000 PARIS

 
Voir tous les articles 
Guide des musées Envoyer Imprimer Haut de page

Annonces Google