L’art chez les Ducs de Bourgogne

Immense établissement installé dans le logis des ducs de Bourgogne et une partie du Palais des Etats, le musée des Beaux-arts de Dijon expose des œuvres d’art depuis 1799.

Il renferme une importante collection picturale de tous les styles et toutes les époques ; à commencer par les quelques primitifs flamands, suisses et rhénans, dont « L’Empereur Auguste et la Sybille », élément du retable du Miroir du Salut qui est la pièce maîtresse de Conrad Witz, peintre suisse du XVe siècle. Notons également le « Retable de la Crucifixion » de Melchior Broederlam.

La Renaissance est notamment illustrée par les maîtres italiens que sont Lorenzo Lotto (« Portrait de femme ») et Véronèse, mais aussi par Georges de la Tour et ses peintures caravagesques comme « Le Souffleur à la lampe ». Les œuvres des Français Philippe de Champaigne et Charles Le Brun y côtoient également les œuvres de Rubens ou encore de Bruegel de Velours, issus des écoles étrangères.

Les arts décoratifs bourguignons de la Renaissance ne sont pas en reste non plus. Le mobilier réalisé par Hugues Sambin symbolise tout l’éclat de la Bourgogne à la Renaissance. Les peintres régionaux sont justement mis en scène dans des décors d’époque. Vous retrouverez ainsi les portraits de Greuze, les paysages de Lallemand et les natures mortes d’Oudry.

Pour ce qui est du XIXe siècle, vous (re)découvrirez des toiles de Géricault ou Delacroix au même titre que des Sisley, Manet et Monet ou encore le Bourguignon Prud’Hon. Le fonds du musée des Beaux-arts de Dijon fait là aussi la part belle aux sculpteurs bourguignons, tels que François Rude.

Le département art moderne rassemble une collection issue du couple de donateurs, Pierre et Kathleen Granville. Rouault et Braque mais aussi de plus récents artistes Lapicque, Vieira da Silva, ou encore Nicolas de Staël s’y retrouvent au beau milieu d’un ensemble d’objets africains.

Outre toutes ces œuvres, une salle entièrement consacrée aux antiquités égyptiennes à ouvert ses portes en 1998. Bijoux, amulettes, sarcophages, etc. font parties des pièces exposées.

Enfin, n’oubliez pas de vous arrêtez dans la salle des Gardes qui renferme de magnifique tombeaux des Ducs de Bourgogne, en albâtre doré polychrome.
 Suite : les photos du musée
2 avis sur ce musée
L'avis de  Roger Belland (Santenay, 21590) :  FERMETURE A 17 HEURES  **
J'ai regretté : La fermeture à 17 heures et
surtout l'attitude pas très polie,  de l'un des gardiens pour  m'empêcher de rentrer dans une salle (hors fauvisme du 1° étage) à 16 Heures et 53 minutes précises.
J'ai aimé : Formidable, l'exposition sur les Fauves Hongrois  est très bien construite, d'un haut niveau. Félicitations !
 
L'avis de  Thierry Nayagom (Rouillon) :  Dijon en mars 2008  ***
J'ai regretté : Je regrette que l'un des niveaux soit fermé à 11h30. Je ne le savais pas donc j'ai du me presser pour visiter l'étage.
J'ai aimé : Je reste toujours fasciné devant les auteurs Néerlandais du XVII siècle. De plus le musée est gratuit ce n'est pas fréquent.
Lui écrire
 
Adresse place de la Libération
21000 DIJON
Tarifs Accès gratuit aux collections permanentes pour tous, tous les jours
Horaires De mai à octobre : tous les jours sauf le mardi, de 9h30 à 18h00
De novembre à avril : tous les jours sauf le mardi, de 10h00 à 17h00
Fermé le 1er janvier, le 1er mai, le 8 mai, le 14 juillet, le 1er novembre, le 11 novembre et le 25 décembre
  Mise à jour : Avril 2009
Adresse : place de la Libération , 21000 DIJON

 
Voir tous les articles 
Guide des musées Envoyer Imprimer Haut de page

Annonces Google