Ary Scheffer et George Sand, dignes représentants du romantisme

La découverte du musée de la Vie Romantique plonge le visiteur dans l’atmosphère parisienne du XIXe siècle, lorsque se rencontrèrent dans le quartier de la "Nouvelle Athènes" les artistes des différentes disciplines du courant romantique, comme George Sand ou Ary Scheffer, dont la vie et l’œuvre sont présentées dans le musée.

Une maison renommée au cœur de la "Nouvelle Athènes"

Le musée de la Vie Romantique est installé dans l’hôtel Scheffer-Renan, rue Chaptal. Ce qui fut nommé au XIXe siècle la "Nouvelle Athènes" était le quartier où vécurent et se rencontrèrent bon nombre des artistes qui formèrent le courant romantique parisien. On accède à l’hôtel Scheffer-Renan par une petite allée, au bout de laquelle se dévoile une jolie cour pavée bordée d’un jardin de roses et de lilas et du pavillon à l’italienne abritant le musée.

L’hôtel Scheffer-Renan fut occupé par l’artiste d’origine hollandaise Ary Scheffer (1795-1858) de 1830 à sa mort. Il travailla dans un atelier érigé spécialement à cet effet dans la cour, mais le Tout-Paris artistique de l’époque y était également accueilli par Scheffer dans un second atelier dédié à ces rencontres, faisant de ce lieu la fameuse "maison Chaptal". S’y croisèrent donc Rossini, Dickens, Delacroix ou encore Chopin, mais également George Sand, dont la vie est évoquée sur tout le rez-de-chaussée du musée. L’hôtel fut confié à la Ville de Paris en 1983 et le musée inauguré quatre ans plus tard.

Rencontre intime avec George Sand

La période romantique est évoquée au rez-de-chaussée par une collection d’effets personnels de George Sand (1804-1876), qui fut léguée au musée Carnavalet par la petite-fille de l’artiste, Aurore Lauth-Sand. C’est ainsi que le visiteur découvre au fil de la visite l’univers intime de l’auteur, grâce à des portraits d’elle-même ou de membres de sa famille, des bijoux, ou autres objets des XVIIIe et XIXe siècles. On plonge véritablement dans la vie privée de George Sand en découvrant le salon entièrement reconstitué dans l’esprit d’un confortable salon du château de Nohant (Indre), la résidence familiale de Sand, où elle rédigea une grande partie de ses écrits. La visite du rez-de-chaussée se termine par le "Petit salon bleu", dans lequel sont entre autres exposées des peintures de George Sand, des "dentrites", aquarelles de représentations arboriformes, une technique pour laquelle l’auteur se passionna à la fin de sa vie.

L’œuvre du maître des lieux : Ary Scheffer

Le visiteur découvre ensuite au premier étage des toiles du peintre hollandais Ary Scheffer et de ses contemporains. Scheffer connut une notoriété particulièrement grande durant la Monarchie de Juillet. Il était en effet lié au Duc d’Orléans, le futur roi Louis-Philippe, aux enfants duquel il enseigna le dessin et qui fut son principal mécène. Il peignit d’ailleurs plusieurs portraits des membres de la famille royale, notamment la reine Marie-Amélie, femme de Louis-Philippe, dont on peut voir une représentation dans la salle dite "des Orléans". Le visiteur découvre également des portraits de personnages de la famille Scheffer, comme celui de sa fille Cornélia. Outre les portraits, l’artiste s’inspira également de thèmes littéraires pour réaliser des toiles qui achèveront d’établir sa notoriété.

L’étage du musée abrite enfin des toiles réalisées par des amis de Scheffer, représentant l’atelier du peintre dans sa maison de la rue Chaptal, révélant ainsi l’atmosphère du lieu à l’époque. Remarquez également le portrait et le buste du philosophe Ernest Renan, le mari de la nièce d’Ary Scheffer.

Après la visite du musée et une courte promenade dans son jardin, ne manquez pas de découvrir la serre, ainsi que l’ancien atelier du peintre Ary Scheffer, qui accueille aujourd’hui des expositions temporaires.
 Suite : les photos du musée
4 avis sur ce musée
L'avis de  Joël Le Bras (Rosny-sous-Bois) :  Un lieu charmant, et un couac  ****
En bref : De tels "petits" lieux culturels sont la vraie richesse de Paris.
J'ai regretté : Une colossale faute d'orthographe dans l'affiche publicitaire vue dans le RER. Incroyable qu'un tel barbarisme ait pu passer sous le nez de tant de gens !
Bon, il est vrai qu'il a fallu cette faute pour attirer mon attention sur l'endroit, dont j'ignorais l'existence.
J'ai aimé : L'ambiance qui nous rappelle que Chopin habita non loin d'ici.
 
L'avis de  Noelle Mazzone (Marseille) :  Georges Sand  ***
En bref : tout un ensemble d'objets de la "belle époque"
j'ai beaucoup aimé les "photos" !
de la vie des poètes romantiques..
J'ai regretté : je n'ai pas eu le temps de tout aller voir ...
J'ai aimé : Musée de la vie romantique
ou les artistes ont vécu c est avec "nostalgie"
que j'ai admiré ce lieu mythique
j'étais impressionné par le "salon" et les peintures
aux couleurs chaudes...
c est romantique dans le plus petit détail ...
et le jardin est charmant ...
Lui écrire
 
L'avis de  Jean (Lyon) :  Charmant petit musée  ****
En bref : le musée est petit mais il vaut le détou
J'ai regretté : le fait qu'il ne soit pas gratuit pour tous les français
J'ai aimé : l'atmosphère des salles décorées (avec Chopin en musique de fond)
certains tableaux
 
Donnez votre avis | Voir tous les avis 
Adresse 16 rue Chaptal
75000 PARIS
Tel 01 55 31 95 67
Fax 01 48 74 28 42
Site www.musees.paris.fr
Tarifs Entrée libre pour les expositions permanentes. Prix variant
de 3 à 9 euros pour les expositions temporaires.
Horaires Ouvert tous les jours de 10h à 18h, sauf les lundis et jours
fériés.
  Mise à jour : Août 2015
Adresse : 16 rue Chaptal , 75000 PARIS

 
Voir tous les articles 
Guide des musées Envoyer Imprimer Haut de page

Annonces Google