Chapelle du Rosaire
Un chef d’œuvre de simplicité

Passage obligé lors de votre séjour à Vence, la chapelle du Rosaire, réalisée par Matisse, attire des touristes venus de loin. Vous serez étonnés, et probablement admiratifs, devant ce monument religieux hors du commun.

> Une chapelle discrète dans un cadre privilégié

On remarque à peine la chapelle lorsque l’on passe sur la route qui la borde. Elle est en effet, côté rue, architecturalement très sobre et de couleur blanche. Seule la grande croix de 13 mètres en fer forgé, ornée de croissants de lune et de flammes dorés, attire l’attention. Son toit en tuiles de couleur blanche et bleue est également inhabituel. De l’autre côté, la chapelle est également assez sobre, mais la vue et le cadre y sont magnifiques.

> Un intérieur d’une grande simplicité



L’intérieur de la chapelle du Rosaire est lui aussi très simple mais particulièrement gai. Les murs sont blancs, ce qui la rend très lumineuse. Cette impression de luminosité est renforcée par les vitraux colorés de jaune, vert et bleu, qui renvoient une lumière joyeuse dans la chapelle. Les couleurs de ces vitraux, qui contrastent avec le reste, font référence à des éléments naturels (le soleil, la nature, le ciel).

Face à ces couleurs éclatantes, trois œuvres en noir et blanc ont été réalisées « au trait » sur des céramiques de couleur blanche. Ces œuvres sont « Saint-Dominique », « La Vierge et l’enfant » et le « Chemin de croix ».

Notez également la belle porte sculptée du confessionnal, elle aussi réalisée par Matisse. Il a, d’autre part, réalisé tous les objets du culte. Une galerie présente les travaux préparatoires de l’artiste pour ce projet.

> L’histoire de la chapelle

L’histoire commence à Nice alors que Matisse, malade, demande une « infirmière, jeune et jolie » pour prendre soin de lui. On lui présente Monique Bourgeois, qui deviendra également son modèle. De 1943 à 1948, Matisse s’installe à Vence pour se reposer. Il y retrouve Monique Bourgeois, venue ici pour entrer au couvent des sœurs dominicaines, sous le nom de sœur Jacques-Marie.

Elle lui fait part du projet des religieuses de construire une chapelle attenante à leur couvent. Matisse s’enthousiasme pour le projet qu’il réalisera intégralement, en collaboration avec l’architecte Auguste Perret. La chapelle du Rosaire est inaugurée le 25 juin 1951. Ce que Matisse considérait comme le chef d’œuvre de sa vie sera la dernière création du peintre. Elle attire chaque année un nombre croissant de visiteurs.
 Suite : les photos du musée
2 avis sur ce musée
L'avis de  Myriam Auslander (Vincennes) :  appréciation  **
En bref : La Chapelle du Rosaire de H MATISSE n'est pas à Saint Paul de Vence mais A VENCE
J'ai regretté : le lieu d'implantation de la Chapelle qui peut induire les visiteurs de la région en erreur.
J'ai aimé : Tout
 
L'avis de  Sandrine :  erreur dans les horaires  ****
En bref : La chapelle est aussi ouverte le vendredi.
J'ai aimé :  
 
Adresse 466 avenue Henri Matisse
06140 VENCE
Tel 04 93 58 03 26
Email dominicaines@wanadoo.fr
Tarifs Plein tarif : 6 €
Horaires Mardi et jeudi : de 10h à 11h30 et de 14h à 17h30
Lundi, mercredi et samedi : de 14h à 17h30
Dimanche : messe à 10h
Fermeture annuelle du 15 novembre au 15 décembre
Fermé les jours fériés
  Mise à jour : Octobre 2016
Adresse : 466 avenue Henri Matisse , 06140 VENCE

 
Voir tous les articles 
Guide des musées Envoyer Imprimer Haut de page

Annonces Google