Roger-Viollet
Gustave Moreau
Sommaire Biographie Dates
Citations Oeuvres Musées
Votre avis
© Roger-Viollet

Gustave Moreau

6 avis sur cette artiste
 
 
L'avis de  Roger Rigaud (St Hermine ,vendee) :  femme nue  ****
 
L'avis de  ***** ******* :  Jupite  ****
En bref : J'aime bien ce tableau ! En français on l'étudie, c'est cool !
J'ai regretté : La tête de Jupiter encore là
J'ai aimé : Le corps du taureau et Europe
 
L'avis de  Patrick Visier :  Venise :  la belle ambiguë  ****
En bref : Mieux que les gondoles, le pont des soupirs ou autres cartes postales, ce pertrait est la personnalité de la ville. Soleil levant ou soleil couchant ? orient ou occident ? ange blessé ou ange paisible et alangui ? Ville de violence ou ville des amoureux ? Venise a une âme et peu de peintres ont su la saisir aussi simplement.
J'ai regretté : impossible de critiquer négativement cette oeuvre
J'ai aimé : la lumière propre à Gustave Moreau mais pourtant toujours renouvelée
 
L'avis de  Patrick Visier :  une oeuvre sublime et mystérieuse  *****
En bref : Quand vous ne pouvez pas trop vite détacher vos yeux, quand vous êtesfasciné malgré vous, quand l'oeuvre a sa propre vie au-delà du modèle, quand la nudité peut être tour à tour sensuelle et seulement graphique, quand vous manquez de mot pour décrire votre ressenti, alors... l'art a dépassé les paroles et c'est beau comme un poème qui se passerait de mots et c'est très rare.
J'ai regretté : je ne trouve rien sur ce thème, même pas la petite imperfection qui accroîtrait ma fascination.
J'ai aimé : l'inspiration "renaissance", "façon léonard", et malgré tout le ressenti de la sensibilité du peintre
 
L'avis de  Odile Arrighi (Marseille) :  Vous êtes sûr qu'il ne s'agit pas d'Ariane plutôt que "Mariane" ?  *****
En bref : G.Moreau  est fabuleux pour sa génération. A redécouvri
J'ai regretté : L'éclairage du Musée !!
J'ai aimé : Annonce la peinture de Rouault. Extraordinaire
 
L'avis de  Geneviève Murrey (Paris) :  les prétendants, une œuvre gigantesque  *****
En bref : Ce qui frappe en tout premier, est le gigantisme de cette œuvre, qui couvre un mur entier de la salle d'exposition, en étage de l'hôtel particulier, jadis domicile de Moreau. Ensuite, en approchant, la profondeur de la scène, sa luxuriance. Il faut ensuite se placer presque au raz de la toile, pour appréhender la multitude de petits détails, une fleur tombée au sol, ici, une draperie, là. Et enfin, ce qui fait la singularité des toiles de Moreau, les motifs surajoutés à la plume, encre noire, par dessus la peinture, qu'on ne peut voir que de près. Ensuite, reculer à nouveau pour contempler ce tableau dans son entier.
 Une expérience picturale exceptionnelle.
J'ai regretté : Peut-être un manque d'éclairage sur la toile
J'ai aimé : Tout
Lui écrire
 

Annonces Google