Benjamin Biolay : nuit de folie sur Twitter pour avoir défendu Zaz

Benjamin Biolay : nuit de folie sur Twitter pour avoir défendu Zaz Insulté sur Twitter après avoir pris la défense de la chanteuse Zaz, Benjamin Biolay va quitter le réseau social. Retour sur une nuit mouvementée qui a vu le chanteur s'accrocher avec de nombreux twittos.

On appelle ça un "tweet-clash". Comprendre une joute verbale entre utilisateurs du réseau social Twitter. Dans la nuit du lundi 17 au mardi 18 novembre, une bataille des mots a opposé le chanteur Benjamin Biollay à quelques internautes véhéments. Le tort de l'artiste ? Avoir pris la défense de Zaz, qui évoquait, dans une interview parue le 11 novembre, "une forme de légèreté" à Paris sous l'occupation allemande. Benjamin Biolay avait alors tenté d'étendre la polémique naissante, en déclarant que Zaz n'était pas historienne. Une prise de position qui a valu à l'interprète de "La Superbe" un torrent d'insultes en ligne. A tel point qu'il a décidé de quitter Twitter, visiblement épuisé d'être pris pour cible et d'avoir répondu à quelques uns de ses détracteurs. "Bon, c'est décidé, je ne gère plus moi-même mon Twitter. C'était une EXPERIENCE. Vraiment désolé mais... plus possible. Bien à vous", a-t-il fait savoir. Avant d'écrire à nouveau : "Ne perdez plus votre temps en insultes, je ne les lirai pas."

Quelques heures plus tard, Benjamin Biolay en a portant remis une couche : "Me faire traiter d'antisémite par un petit con, c'est ma limite. On ne peut pas tout dire impunément. Ce média est parfois une poubelle". Dans un autre message, il dit qu'il "n'aime pas Twitter, son anonymat et son absence de régulation." Ce à quoi une jeune internaute a répondu "Bon débarras". Entre-temps, l'artiste avait relayé sur son fil Twitter certains messages insultants. Les "tweet-clash", Benjamin Biolay, il connaît : au début du mois de novembre, il avait vivement réagi à un message de Francesca Antoniotti. L'ex-candidate de la "Star Ac 4", aujourd'hui journaliste et chroniqueuse, avait ironisé sur ses "cheveux gras". Elle avait fini par s'excuser pour ces propos.

EN VIDÉO - En 2012, Benjamin Biolay a été fait officier de l'ordre des Arts et des Lettres. Aurélie Filippetti, ministre de la Culture de l'époque, avait alors vanté un auteur maniant "l'élégance du verbe, la justesse du propos et la douceur de la mélodie"...

Article le plus lu - Ecoutez l'album de Johnny Hallyday › Voir les actualités

Annonces Google