La musique française est-elle en train de disparaître ?

Depuis quelques années, on observe une montée en puissance constante de la musique américaine et internationale dans les tops de France. Assez pour dire que la musique française s'apprête à disparaître ? Voici 5 raisons de le penser.

Au vu de la question, le mot "disparaître" semble être un peu fort pour désigner cette nouvelle réalité. 
Or, on remarque que c'est bien le seul verbe qui correspond à ce phénomène.

1ère raison 

La musique française n'attire plus les français, et la musique étrangère dispose de plus de moyens.

Prenons un exemple concert : Aujourd'hui, 14h18, sur un top 20 des musiques les plus écoutées, via un lecteur de musique reconnu, seuls trois sont françaises.
On retrouve Sexion D'Assaut (2 titres), et Orelsan.

Voici donc un 1er élément qui expose ce phénomène que, personnellement, je regrette.

2ème raison 

La musique, à l'heure actuelle, n'a plus le but de faire découvrir qu'elle avait à ses débuts.
Aujourd'hui, l'heure est à la vente à tout prix, à la course aux contrats mirobolants et à la recherche des hits de demain.
Les chanteurs dits "classiques", tels que Grégoire ou De Palmas par exemple, n'ont qu'une place très faible dans le système musical actuel, car ils n'ont pas pour but de faire des hits, contrairement à Orelsan, Sexion D'Assaut ou même Colonel Reyel, qui eux s'acharnent à faire de chaque titre un évènement, alors que chacun sait que leur nom ne sera pas inscrit au Panthéon de la musique française.

Les artistes que l'on nomme en tant que "Légendes", tels Hallyday, Brel, Aznavour et nombres d'autres, ont transmis à chacun de leur fans une passion indéniable. 
Nombre de chanteurs actuels, qu'ils soient français ou internationaux, seront amenés à disparaître très rapidement. On prend les paris ?


3ème raison 

La musique aujourd'hui ne se définit plus de la manière suivante : 

Une voix, des instruments, des paroles qui ont un sens.

On accueille désormais avec un plaisir non dissimulé des voix (gentiment ?) trafiquées, comme celle de Colonel Reyel.

Les instruments classiques (Guitare, Piano, Batterie) sont de moins en moins présents et ont un impact sur les musiques nettement plus faible qu'auparavant.
Aujourd'hui, l'avancée de la musique Techno et Electro ne laisse que peu de place à une musique totalement jouée à la guitare ou au piano.

Egalement, on remarque que des artistes comme Grégoire, avec sa chanson "Ta Main", ou Adèle, avec le sublime "Someone Like You", remportent certes un succès, mais ne sont pas suivis dans leur démarche de faire perdurer cet art qu'est la musique, et dans leur besoin d'exposer aux gens des paroles qui ont un sens.


4ème raison 

Dans cette période économiquement difficile, les personnes écoutant de la musique ont besoin de chansons ayant un certain rythme, une certaine originalité, qui les fassent bouger et même sourire.

Dans le rayon des musiques françaises qui font bouger à la fois les français et les habitants d'autres contrées, on peut citer David Guetta, et d'autres DJ. Autant dire très peu.

Par contre, Katy Perry, Rihanna, Lady Gaga et autres Britney Spears et LMFAO ne ménagent pas leurs efforts pour distraire à leur façon les personnes en quête d'identité musicale.

Le titre "Sorry For Party Rocking" de LMFAO correspond par exemple en tout point avec la réalité des soirées des jeunes, principale cible des nouvelles stars internationales :

Tout le monde dit que ma musique est trop forte.
Pardon pour la fête de fou !
Les voisins se plaignent, disant : "baissez le son !"
Pardon pour la fête de fou !
Les rageux n'aime pas qu'on ai des spotlight. 
Pardon pour la fête de fou ! 
Quand ils disent "Merde !", on leur dit juste...
Pardon pour la fête de fou ! 

Les exemples sont nombreux, et avec certitude, on peut dire que les musiques à consonance "Tristes", hormis le titre "Someone Like You" d'Adèle, ne remportent pas le succès qu'ils méritent, car la clé du succès désormais, c'est de faire bouger et sourire.



5ème raison

La dernière raison à cette avancée de la musique internationale, c'est certainement l'encrage de l'anglais comme première langue mondiale.

En effet, près de 450 millions de personnes parlent l'anglais comme langue maternelle (Etats-Unis, Royaume Uni, Canada, Inde, Australie), contre 285 millions pour le français.

Une musique créée aux Etats-Unis et ayant un succès dans ce pays peut facilement s'exporter à l'international, l'anglais étant la langue la plus apprise à l'école, tous pays confondus.

A l'inverse, une musique avec des paroles françaises ne peut s'exposer qu'au niveau national, la langue n'étant pas très présente dans des pays "bankables" comme les Etats-Unis et la Chine.

Ci dessous la carte des pays ayant l'anglais comme langue officielle :


Conclusion

A la question "La musique française est t-elle en train de disparaître ?", répondre "Oui" serait surement aller trop vite, mais force est de constater, de par cette chronique et les succès actuels, que celle-ci périt de plus en plus rapidement.

Et les derniers titres des nouveaux artistes français à succès, entre reprises de standards (Goldman par M. Pokora, Calogero par Shy'm) et featuring avec les grands noms de la musique internationale, ne font qu'assombrir le futur de la musique française.




Annonces Google