Les plus belles chansons d'amour

Les plus belles chansons d'amour Linternaute.com a sélectionné pour vous quelques-unes des plus belles chansons d'amour. De Piaf à Scorpions en passant par Marvin Gaye ou Des'Ree, découvrez la playlist idéale pour un dîner aux chandelles...

Les incontournables

L'Hymne à l'amour, d'Edith Piaf
Ecrite et interprétée par Edith Piaf - composée par Marguerite Monnot -, l'Hymne à l'amour est l'une des chansons phares du répertoire de la môme. C'est aussi l'une des plus belles chansons d'amour du patrimoine français. Edith Piaf interprètera ce titre pour la première fois à New-York à l'automne 1949, alors qu'elle vient d'apprendre la mort accidentelle de l'homme qui partage sa vie, le boxeur Marcel Cerdan. Cette chanson-hommage, enregistrée en 1950, deviendra la chanson fétiche de Piaf.

Love Me Tender, d'Elvis Presley
En septembre 1956, Elvis Presley est invité dans le Ed Sullivan Show, la plus importante émission de télévision, diffusée sur CBS. Une première pour le chanteur, et une sacrée revanche. En effet, Ed Sullivan avait toujours promis de ne jamais inviter Presley dans son show car il avait été choqué par les déhanchements provocateurs du chanteur. Ce soir-là, Elvis interprète deux de ses succès du moment, "Don't Be Cruel" et "Hound Dog" avant de faire découvrir au public une nouvelle chanson intitulée "Love Me Tender". L'effet est sans précédent : le standard téléphonique de la chaîne télévisée est saturé, et les disquaires sont inondés de commandes.

Quand on a que l'amour, de Jacques Brel
Alors qu'il n'a que 24 ans, le jeune Jacques Brel décide de monter à Paris dans l'espoir de réaliser son rêve, celui de devenir chanteur. Surtout, il souhaite échapper à l'entreprise familiale de cartonnerie. Nous sommes en 1953. Si les débuts se révèlent laborieux, le jeune provincial ne lâche pourtant pas prise. En 1956, il signe son premier véritable succès : "Quand on a que l'amour". Dès lors, la carrière de Jacques Brel est lancée.

Parlez-moi d'amour, de Lucienne Boyer
En 1930, Jean Lenoir prend la plume et écrit une chanson d'amour. Intitulé "Parlez-moi d'amour", le titre est enregistré par la chanteuse Lucienne Boyer. Le succès est retentissant, et la chanteuse reçoit en 1931 le tout premier Grand Prix du Disque, qui paraît-il aurait été créé pour elle. Pour la petite histoire, l'ampleur de cette chanson aurait agacé Lucienne Boyer elle-même, au point qu'elle enregistre quelques années plus tard, un morceau intitulé "Parlez-moi d'autre chose". "Parlez-moi d'amour" sera mondialement repris par les plus grandes interprètes.

Pour que tu m'aimes encore, de Céline Dion
L'histoire de "Pour que tu m'aimes encore" est avant tout celle d'une rencontre, d'une collaboration magique entre Céline Dion et Jean-Jacques Goldman. Mais c'est surtout l'histoire d'un record : celui du plus grand nombre de disques vendus en France à l'époque, plus de 3 millions d'exemplaires. Extrait de l'album "D'Eux", c'est cette chanson qui lancera véritablement la carrière de Céline Dion dans l'Hexagone. Pour preuve, "Pour que tu m'aimes encore" sera n°1 des ventes de singles en France pendant 16 semaines, l'album plus de 40 semaines d'affilée.

Je l'aime à mourir, de Francis Cabrel
En 1979, Francis Cabrel sort son deuxième album studio, "Les chemins de Traverse". Dix chansons dont une ballade acoustique et amoureuse intitulée "Je l'aime à mourir". Dès sa sortie, la chanson entre dans les hit-parades et devient le tube de l'été 79. 
Le titre se vend à quelques 2 millions d'exemplaires. C'est précisément cette chanson qui fera de Francis Cabrel l'un des auteur-compositeur-interprètes les plus marquants de la chanson française.

I Just Called To Say I Love You, de Stevie Wonder
"Je t'appelais simplement pour te dire que je t'aime"… Écrite, composée et interprétée par Stevie Wonder, cette ballade a été conçue pour illustrer la bande originale du film "The Woman In Red" (1984) de Gene Wilder. Dans cette chanson, Stevie Wonder explique à sa bien-aimée qu'il n'a pas besoin de raison particulière pour lui témoigner son amour. L'année de sa sortie, la chanson est restée n°1 du Billboard Hot 100 trois semaines durant et a remporté un Gloden Globe et un Academy Award de la meilleure chanson originale de film.

Les plus sensuelles

Sexual Healing, de Marvin Gaye
Enregistré en 1982, le luxurieux "Sexual Healing" de Marvin Gaye est le premier tube que le légendaire soul man signe sur le label Columbia Records. Soit près de quatre minutes d'une sensualité désarmante, à la charge érotique intense. Certes lorsqu'on traduit les paroles, cela est déjà moins évident : "Bébé, je suis chaud comme un four / Oh, j'ai besoin de ton amour ". Néanmoins, "Sexual Healing" reste en tête des chansons sur lesquelles vous aimez faire l'amour.

With Or Without You, de U2
Extrait de l'album "The Joshua Tree" qui paraît en 1987, le titre "With Or Without" fait parti des chansons les plus populaires du groupe et leur premier titre à se classer n°1 des charts américains. C'est aussi l'une des chansons les plus émouvantes de U2. Un hymne à l'amour, où la voix déchirante et désespérée de Bono rompt l'apparente plénitude du morceau : "I can't live with or without you". En 2004, le magazine Rolling Stone classait "With Or Without You" à la 131ème place des 500 "meilleures chansons de tous les temps ".

Je t'aime moi non plus, de Serge Gainsbourg
En 1967, Serge Gainsbourg créé le scandale avec le torride "Je t'aime…moi non plus". Bien qu'à l'ère de la liberté sexuelle, la chanson choque les esprits parce qu'elle met en scène un couple faisant l'amour : "Je vais, je vais et je viens / Entre tes reins / Et je / me re-/ Tiens". Enregistré une première fois avec Brigitte Bardot, cette version ne sortira pas à l'époque, le mari de l'actrice s'y opposant formellement. C'est l'enregistrement avec Jane Birkin, la compagne de Gainsbourg, qui sortira quelques temps plus tard, devenant un titre incontournable.

Every breath you take, de The Police
Ecrit par Sting, le tube "Every Breath You take" sort pour la première fois en 1983 sur l'album "Synchronicity ". A l'époque, le chanteur du groupe écrit les paroles alors que son mariage avec Frances Tomelty bat de l'aile. Aussi, il s'agit bien là d'une chanson d'amour, mais d'un amour déchu. "Chaque respiration que tu prends / Et chaque mouvement que tu fais / Chaque lien que tu brises / Chaque décision que tu prends / Je te regarderai". A noter que lors des Grammy Awards de 1984, Sting remporte grâce à Every Breath You take le trophée de la "Chanson de l'année".

Nights in white satin, de The Moody Blues
La chanson apparaît pour la première fois en 1967, sur l'album "Days of Future Passed".
A sa sortie, la chanson ne rencontre pas le succès escompté, en partie à cause de sa longueur (7 minutes et 38 secondes). Deux versions plus courtes sont alors enregistrées. Or, il faut attendre 1972 et le succès d'autres oeuvres musicales long format tel "Hey Jude" pour que le morceau original ressorte et rencontre un triomphe. Pour la petite histoire, c'est Justin Hayward, chanteur et guitariste du groupe, qui écrit cette chanson. Il n'a alors que 19 ans. Il lui donnera son titre après qu'un ami lui ait offert des draps en satin.

Laisse-moi t'aimer, de Mike Brant
En 1969, Moshé Michaël Brand, plus connu sous le nom de Mike Brant monte à Paris où il se produit, grâce au chanteur Carlos, au club Bistingo. C'est là qu'il fait la rencontre du compositeur Jean Renard qui lui écrit une sublime ballade amoureuse, intitulée "Laisse-moi t'aimer". Pendant deux mois, Mike apprendra phonétiquement la chanson en studio. Un travail laborieux mais payant puisque "Laisse-moi t'aimer" fera un triomphe dès sa sortie et se vendra à plus d'un millions d'exemplaires.

Right Here Waiting, de Richard Marx
En 1989, Richard Marx signe une des ballades les plus émouvantes et les plus déchirantes du 20ème siècle : Right Here Waiting.
En français, la chanson commence à peu près comme cela : "Des océans nous séparent, jour après jour / Et je deviens fou petit à petit / J'entends ta voix, au bout du fil / Mais cela ne guérit pas ma douleur". Un titre bouleversant sur l'attente, le manque de l'autre, l'éloignement... Une chanson qui a révélé le chanteur à un plus large public.

J'envoie valser, de Zazie
Sur un air d'accordéon rejoint de temps à autre par le violon, Zazie signe en 1995 sur l'album "Zen" une authentique chanson d'amour, intitulée "J'envoie valser". Dans cette chanson, elle dit à son amoureux que peu lui importent les cadeaux, les bijoux et autres artifices tant qu'il l'aime et qu'il reste auprès d'elle. "J'envoie valser" reste sans aucun doute le morceau le plus apprécié des fans de la chanteuse… et des autres. Allez, juste pour le plaisir : "Moi je m'en moque / j'envoie valser / les trucs en toc / les cages dorées / toi quand tu m'serres très fort / c'est comme un trésor / et ça / et ça vaut de l'or".

Les plus "rock'n'roll"

Still Lovin' You, de Scorpions
Des booms du samedi après-midi aux premières sorties en discothèque, personne ne peut nier avoir vécu ses premiers émois en dansant sur "Still Lovin' You" du groupe de hard-rock allemand Scorpions.
Un slow légendaire à la sensualité indécente qui dépasse largement les six minutes.
C'est en 1984 que sort la chanson, sur l'album "Love at First Sting", lequel fera véritablement décoller la carrière de Scorpions.

J'aime pas l'amour, d'Olivia Ruiz
"Si tu crois me séduire / Ah ce que tu te goures / Je suis sourde au désir / et le désir rend sourd / J'aime pas l'amour"
Les débordements d'affection et autres mièvreries dégoulinantes, très peu pour elle.  En 2003, lorsqu'elle sort son premier album, Olivia Ruiz le baptise "J'aime pas l'amour", en référence à la chanson que lui a écrit Juliette. Dès lors, la jeune femme montre qu'elle ne manque pas de piquant. Qu'on se le dise...

Always, de Bon Jovi
"Il pleut depuis que tu m'as quitté / Maintenant je me noie dans mes larmes"... Le cri d'amour lancé par Jon Bon Jovi en 1994 via l'album best of intitulé "Cross Road" en a fait frémir plus d'un. A l'origine, la chanson avait été écrite pour illustrer la bande originale du film "Romeo Is Bleeding". Or, après avoir vu le film, le groupe a décidé de refuser de donner la chanson aux producteurs. La groupe l'a alors ajouté à son best of, aux côtés de "Someday I'll Be Saturday Night". "Always" devient un tube et l'un des slows les plus sensuels de la décennie 90.

Cryin', d'Aerosmith
Les vrais rockeurs n'aiment décidément pas les histoires d'amour heureuses. Ils préfèrent chanter l'amour qui tourne mal. 
Aussi à l'été 1993, le groupe de hard rock Aerosmith sort le troisième single de l'album "Get a Grip". La chanson leur vaudra trois MTV Video Music Awards dont celui du clip de l'année. Cryin' raconte l'histoire d'une séparation : "J'ai pleuré lorsque je t'ai rencontré / Maintenant j'essaie de t'oublier". Si rock, si triste et pourtant si belle à la fois…

Les histoires d'A, de Rita Mitsouko
"Les histoires d'amour finissent mal en général"... Au milieu des années 80, le duo Rita Mitsouko enchaîne les tubes : Marcia Baila, Andy, C'est comme ça…et bien entendu Les Histoires d'A. Extrait de l'album "The No comprendo", ce titre de 1986 fait aujourd'hui parti des grands classiques de la chanson française. Aussi, bonne nouvelle ! Les Rita sont de retour dans les bacs cette année avec l'album "Variéty".

Les BO de films

Unchained Melody, de The Rightheous Brothers
Lorsqu' Alex North compose la mélodie du futur "Unchained Melody", c'est pour le film "Unchained" (1955). Les paroles, elles sont écrites par Hy Zaret et racontent l'histoire d'un prisonnier qui souffre de l'absence de sa petite amie. En 1990, le morceau devient la chanson originale du long métrage "Ghost". Elle est interprétée par The Rightheous Brothers. "Unchained Melody" est l'une des chansons les plus reprises le siècle dernier. On dénombre environ 500 versions différentes de la chanson.

Everything I Do I Do It For You, de Bryan Adams
Co-écrite, composée et interprétée par Bryan Adams, on découvre "Everything I Do (I Do it For You)" pour la première en 1991, au générique du film "Robin des Bois : Prince des voleurs". Si le film est un carton, la chanson explose dans le monde entier. Le titre est en tête des tops, les récompenses pleuvent et les reprises sont nombreuses. Normal, "Everything I do…", c'est un peu LA ballade amoureuse par excellence : "Regarde dans mon coeur, tu trouveras / Qu'il n'y a rien ici à cacher / Prend moi comme je suis, prend ma vie / Je donnerais tout, je sacrifierai tout". 

I Will Always Love You, de Whitney Houston
En 1992, Whitney Houston interprète pour la bande originale du film "Bodyguard" le titre "I Will Always Love You".
Ce morceau n'est pas une chanson d'amour comme on l'entend. Elle évoque plutôt la rupture :
"Alors au revoir, s'il te plaît ne pleure pas / Nous savons tous les deux que je suis pas celle / Celle qu'il te faut".
"I Will Always Love You" a vu le jour en 1974 sous la plume de Dolly Parton, papesse de la country music dans les années 1970.

I'm Kissing You, de Des'Ree
En 1997, Des'Ree pose sa voix chaude et profonde sur le thème principal du film "Romeo + Juliet" de Baz Luhrmann.
Une chanson bouleversante, celle d'un amour intense mais impossible : "La fierté peut résister à un millier d'épreuves / Le fort ne faiblira jamais / Mais regarder les étoiles sans toi à mes côtés a fait pleurer mon âme / Mon coeur lourd est empli de douleur"

Take My Breathe Away, de Berlin
Culte ! En 1986, Tom Cruise faisait chavirer les cœurs en incarnant Maverick dans la film "Top Gun". Berlin lui, bouleversait la piste de danse en interprétant "Take My Breathe", chanson originale du film de Tony Scott. Composée par Giorgio Moroder et Tom Whitlock, le morceau remportera l'Oscar de la meilleure chanson originale ainsi qu'un Golden Globe (1987). Un succès tel qu'en France, le chanteur Gérard Lenorman (himself !) adaptera la chanson sous le titre "Le bleu des regrets".

Autour du même sujet