Marina Kaye et l'alcool : la chanteuse avoue avoir "complètement pété un plomb"

La célébrité n'a pas que du bon. Après le succès de son premier album et sa tournée, Marina Kaye a fait l'expérience de la solitude. Une véritable descente aux enfers qu'elle évoque aujourd'hui.

[Mis à jour le 24 octobre 2017 à 22h15] Interrogée par RTL ce mardi 24 octobre, Marina Kaye, qui sort son nouvel et second album intitulé Explicit (deux ans et demi après le triomphe de son premier disque Fearless) en a profité pour évoquer sa sombre descente en enfer vécue pendant cet entre-deux albums. La chanteuse revient de loin. "Après une exploitation de deux ans et une tournée de salles et de festivals, de plein de choses avec plein de monde autour, on vit en équipe en permanence. Quand on rentre chez soi, cela fait bizarre. Je suis quelqu'un qui apprécie autant la solitude que j'en ai peur. Je me suis sentie un peu paumée vis-à-vis de moi-même", a ainsi confié la gagnante de La France a un incroyable talent en 2011. 

Dans cet isolement soudain, cette solitude aux proportions inédites, la chanteuse confie avoir trouvé du réconfort dans l'alcool. La starlette, qui a malgré tout réussi à remonter la pente, n'hésite pas décrire le "cercle vicieux" dans lequel elle a peu à peu sombré. "J'étais en train de m'intoxiquer l'esprit pour éviter de penser. On boit, on oublie, et tout devient mieux, joyeux… Le lendemain quand on se réveille on est pas bien, fatigué. Mais on recommence, car on ne se sent pas bien : c'est un cercle vicieux", explique celle qui affirme également avoir cherché "à tuer ce vide à l'intérieur en s'entourant en permanence, en étant tout le temps dehors et en faisant tout à l'excès" et avoir "complètement pété un plomb". 

Comme de nombreux artistes avant elle, la jeune chanteuse de 19 ans aurait pu se laisser aller encore longtemps, portée par ses excès. Mais c'était sans compter son incroyable force intérieure. Se poussant elle-même à retourner en studio, Marina Kaye est peu à peu parvenue à retrouver goût en la vie, à renouer avec la musique et à se remettre en selle. "Et paradoxalement, c'est là que j'ai écrit Something, c'est là où j'ai eu mon plus beau rapport avec moi-même et avec ma musique, soit quand j'ai eu l'impression de perdre le fil avec elle", estime aujourd'hui la jeune femme.

VIDEO. Gilbert Rozon accusé de viol : Marina Kaye se confie sur son attitude à son égard

Article le plus lu : Géminides : comment voir la pluie d'étoiles filantes ? : voir les actualités

Autour du même sujet

Annonces Google