David Hallyday : l'accord à l'amiable avec Laeticia, une illusion ?

David Hallyday : l'accord à l'amiable avec Laeticia, une illusion ? DAVID HALLYDAY - Le 13 avril dernier, un premier verdict est tombé concernant les demandes de David Hallyday et Laura Smet à Laeticia Hallyday. Le 24 mai prochain, une seconde audience aura lieu, afin de déterminer sous quel droit le testament de Johnny doit être examiné.

[Mis à jour le 18 avril 2018 à 17h11] Il y a quelques jours, le tribunal de Nanterre a rendu son verdict concernant le premier litige opposant David Hallyday et Laura Smet à Laeticia Hallyday. Le 24 mai prochain, dans le cadre d'une deuxième audience, leurs avocats respectifs se retrouveront une nouvelle fois au tribunal de grande instance. Il s'agira cette fois de "fixer un calendrier de la procédure sur la validité du testament californien", détaille BFM TV. Pour rappel, David Hallyday et Laura Smet contestent un testament californien de leur père devant la justice. Les deux aînés du rockeur veulent faire respecter la loi française, qui ne permet pas de retirer ses enfants de son testament contrairement à la loi californienne. Un autre sujet sera donc abordé lors de l'audience : l'attachement de Johnny Hallyday à la France tout au long de sa vie. Cela permettra de déterminer quel droit devra être pris en compte.

Des tensions et pas d'arrangement pour l'instant

Depuis que le tribunal a rendu son verdict, les avocats de Laura Smet et Laeticia Hallyday se sont exprimés dans les médias à plusieurs reprises. Leurs propos laissaient d'abord penser que les deux parties étaient prêtes à s'arranger, puis des précisions de leur part ont ensuite laissé entendre que les choses seront bien compliquées. Sur LCI le 16 avril, l'avocat de Laura Smet est revenu sur ses propos, jugeant qu'ils avaient été "surinterprétés". "Pour pouvoir construire un accord, il faut un certain nombre de conditions, il faut une totale coopération et une totale transparence. Depuis le début de ce dossier, ces deux vertus ont singulièrement manqué", a-t-il déclaré avant de tout de même préciser que "les choses peuvent évoluer". Pour l'instant, l'appel qu'il avait préalablement lancé n'a pas pas eu d'effet : il n'y aurait toujours aucun contact entre lui et l'avocat de Laeticia Hallyday. 

Pourtant, la veuve de Johnny se disait ouverte à la discussion. Dans l'interview qu'elle avait accordé au Point le 12 avril dernier, Laeticia Hallday avait même adressé un message d'apaisement aux aînés de Johnny Hallyday : "Je les attends à bras ouverts. On est une famille ! Je ne demande que la paix, mais qu'on respecte la mémoire de mon mari ! Comprenez-moi : je serai, un jour, prête à pardonner." Interrogé par LCI vendredi dernier, Me Ardavan Amir-Aslani, l'avocat de Laeticia Hallyday avait de son côté indiqué que sa cliente "ne rejettera jamais une main qui lui serait tendue". Il avait également fait savoir que le contact entre les enfants aînés de Johnny et leur belle-mère était rompu : "Nous n'avons reçu aucun courrier et Laeticia n'a reçu aucun appel de la part de David ou Laura" avait-il déclaré.

La première victoire juridique de David Hallyday face à Laeticia (et premier revers)

C'est le 13 avril dernier que tribunal a rendu son verdict concernant les premières requêtes de David Hallyday et Laura Smet à Laeticia Hallyday. Les deux enfants aînés du rockeur avaient demandé un droit de regard sur l'album "posthume" de leur père, mais exigeaient aussi le gel des biens immobiliers du chanteur. Sur l'album posthume, la justice a rejeté la demande de droit de regard de Laura et David. Ils ne pourront donc pas se prononcer sur le dernier disque de leur père. En revanche, le gel des biens immobiliers de Johnny Hallyday a été ordonné, comme ils l'avaient demandé. Ceci n'est qu'une première étape concernant le conflit au sein de la famille Hallyday. David et Laura Smet ont également contesté le testament de leur père, qui les déshérite, mais cette bataille juridique n'a pas encore commencé. Dans cette bataille juridique à venir David Hallyday compte bien avoir gain de cause. Le 17 mars dernier, il avait déclaré lors d'une interview pour Marianne qu'il "ne lâchera rien".

Selon les informations de Closer, d'autres mesures auraient été décidées au tribunal de Nanterre le 13 avril. Laeticia Hallyday aurait été condamnée à verser 5 000 euros d'indemnités aux aînés de Johnny, en vertu de l'article 700 du Code de procédure civile, qui "prévoit que (…) le juge, sur la demande exprès de la partie qui obtient gain de cause, peut mettre à la charge du ou des défendeurs une somme qu'il détermine pour compense". Toujours selon Closer, David et Laura Smet devraient quant à eux indemniser à hauteur de 6 000 euros Warner Music et Decibel Productions, qui étaient respectivement maison de disque et société de production de Johnny Hallyday.

La décision du tribunal de Nanterre est-elle une bonne nouvelle pour David Hallyday et Laura Smet ? Selon une journaliste de BFMTV, les avocats de Laura Smet se sont dit "très satisfaits par cette décision parce que selon eux, elle campe d'abord sur le fait que c'est la justice française qui est compétente." En effet, le fait d'accepter de geler les biens immobiliers français montreraient que les juges se sont rangés du côté de la justice française. Un élément important concernant la question de l'héritage. Puisque David et Laura contestent le testament de leur père, qui a été écrit en Californie, la justice devra décider si c'est le droit français ou le droit californien qui s'applique. Si, aux Etats-Unis, il est légal de déshé­ri­ter ses enfants, ce n'est pas le cas en France.

Du côté de Laeticia Hallyday, on se "réjouit" également de la décision du tribunal, qui n'accorde pas de droit de regard à David et Laura Smet sur le dernier album de leur père. "Nous nous réjouissons de la décision de ce jour […] qui confirme ce que nous avons toujours soutenu, à savoir que le droit moral sur le dernier album a été exercé du vivant de l’artiste", a confié l'avocat de Laeticia Hallyday, Me Amir-Aslani, selon Voici.

Article le plus lu : La compagne de Manuel Valls est une "femme à poigne" : voir les actualités

Johnny Hallyday / Sylvie Vartan

Annonces Google