David Hallyday : sa réponse à la polémique ? Un retour en studio

David Hallyday : sa réponse à la polémique ? Un retour en studio DAVID HALLYDAY - Alors que le testament de Johnny Hallyday a été rendu public, que la guerre pour l'héritage divise le clan Hallyday, David ne dit rien au sujet de la polémique. Le chanteur semble se consacrer à la musique.

[Mis à jour le 21 février 2018 à 11h45] Cela fait plus d'une semaine qu'on a appris que David Hallyday soutient sa sœur Laura Smet dans la contestation du testament de leur père, Johnny Hallyday. Laeticia Hallyday, seule héritière du rockeur a déjà pris la parole, tout comme Laura Smet. Les proches du clan Hallyday commencent même à prendre parti. Et s'il y en a un qui reste muet, c'est bien David. Le chanteur ne s'est pas officiellement exprimé depuis le début de la polémique. Cependant, ce 21 février, David a posté une photo sur sa story Instagram qui laisse à penser qu'il est de retour en studio. Sur le cliché, on peut voir un synthétiseur et deux écrans d'ordinateurs qui affichent des logiciels de montage musical ainsi que le message "Biz à tous". Au milieu de la guerre pour l'héritage de son père, David semble se consacrer à sa passion : la musique.

Le testament de Johnny dévoilé

Alors que la guerre concernant l'héritage de Johnny Hallyday continue, RTL a eu accès au testament du rockeur qui divise sa famille depuis une semaine. La radio a également pu consulter celui de Laeticia Hallyday, qui est quasiment une copie conforme de celui de Johnny Hallyday. Les deux documents ont été rédigés à Los Angeles le 11 juillet 2014. Dans son testament, Johnny fait bien de Laeticia son unique exécutrice testamentaire. Et elle, désignait son époux. Dans ces documents, on apprend que la gestion de tous les biens n'est pas confiée à un seul individu mais à un "trust", explique RTL. Cela signifie qu'une banque va agir comme gestionnaire de fortune. Ces documents dévoilent également qu'en cas de décès de Johnny et de son épouse, c'est le frère de Laeticia, Grégory Boudou qui serait exécuteur testamentaire, ou en dernier lieu, la grand-mère de Laeticia, Elyette Boudou. David et Laura Smet, les deux enfants aînés de Johnny, ne toucheraient donc rien de l'héritage. En ce qui concerne Jade et Joy, les deux filles adoptives du rockeur, les testaments ne préciseraient pas quand ni de quelle façon elles pourront toucher l'héritage de leur père. Pas de précision n'ont plus sur ce que laisse l'artiste, ni aucune allusion au droit moral et à la gestion de l'image de Johnny.

Si David et Laura ne figurent pas sur le testament de leur père, Johnny Hallyday, une amie proche de Laeticia Hallyday, Hélène Darroze, a affirmé que la veuve ne laissera pas David et Laura Smet sans souvenir de leur père. Marraine de Joy Hallyday, Hélène Darroze a donné des nouvelles de Laeticia le lundi 19 février sur RTL. Après avoir fait savoir que Laeticia est "affectée par le manque de son mari" elle a évoqué la polémique autour du testament de Johnny et a pris le parti de son amie. Hélène Darroze, "grande confidente" de Laeticia selon Gala, a laissé entendre que cette dernière pourrait partager une partie de l'héritage de Johnny avec David et Laura. "Je connais assez bien mon amie, pour dire que c'est évident qu'il y aura à un moment donné un 'partage' – c'est un mot que je n'aime pas trop, qu'il y aura un 'don de choses très symboliques'" a-t-elle expliqué.

David Hallyday, ce qu'il demande à Laeticia

David et Laura Smet ont fait savoir qu'ils ont entamé en urgence une action pour avoir un droit de regard sur l'album posthume de leur père. France Info explique que David et Laura ont saisi le président du tribunal de grande instance de Nanterre "afin de se voir autorisé à prendre des mesures conservatoires et notamment de se voir communiquer sous 48h le projet d'album". Toujours selon France Info, Laura Smet aurait affirmé que Laeticia lui a "sèchement opposé une fin de non-recevoir à sa demande de communication amiable, s'inscrivant dans le cadre de relations familiales normales, de ce projet d'album finalisé dont elle ne sait que très peu de choses".

Laura Smet affirmerait pourtant être "principalement préoccupée par la défense de l'œuvre de son père". Pour rappel, David s'était complètement désolidarisé de l'album et ne participe pas à son élaboration. "Respectueux du travail commencé par son père, il estimerait inconvenant de livrer au public sous le nom de Johnny Hallyday une œuvre qui ne serait pas intégralement de lui." avait-il indiqué sur Facebook. En plus d'un droit de regard sur l'album, les enfants de Johnny ont également demandé le gel des biens immobiliers du chanteur, comprenant plusieurs villas de luxe à Los Angeles, Saint-Barthélémy et Marnes-la-Coquette, et la mise sous séquestre de ses droits d'auteur. L'audience est fixée au jeudi 15 mars.

Pourquoi Johnny ne lègue-t-il rien à David Hallyday ?

Quelques éléments pourraient expliquer pourquoi le rockeur ne léguerait rien à ses deux enfants aînés, David et Laura Smet. RTL et Le Point affirment avoir eu accès à trois testaments successifs de Johnny Hallyday. Un premier, établi en Suisse en 2011, un deuxième rédigée en avril 2014 à Marnes-la-Coquette et un troisième, écrit en juillet 2014 à Los Angeles, qui serait "inconnu de David et Laura". Dans la version la plus récente, Johnny énoncerait clairement pourquoi il ne lègue rien à ses enfants. Le rockeur aurait souligné qu'il ne prenait "expressément aucune disposition dans ce testament ou dans aucun autre document à l'intention de [ses] enfants David Smet et Laura Smet" car il avait "déjà fait des donations par le passé" à ses deux aînés, rapporte le Figaro. Le chanteur aurait donc estimé avoir suffisamment mis David et Laura à l'abri du besoin de son vivant, et préféré léguer son héritage à ses filles mineures Jade et Joy. Dans son testament, écrit en 2011, Johnny aurait déjà précisé que David et Laura devaient "accepter que leur part d'héritage soit diminuée des montants déjà reçus", écrit RTL.

David et Laura auraient reçu d'importantes donations de la part de leur père entre 2002 et 2007. RTL affirme avoir eu accès à des documents notariés qui démontrent l'aide financière apportée par Johnny à ses enfants. Outre les 50% de la Villa Montmorency en question autour de David Hallyday, Laura Smet aurait reçu 442 000 euros pour l'achat d'un premier appartement en 2003 et 450 000 euros pour l'acquisition d'un deuxième en 2007. Elle aurait également reçu 5000 euros par mois depuis 2004 de la part de son père Johnny.

David Hallyday aurait "eu sa part" de l'héritage

La polémique autour du testament de Johnny Hallyday prend de l'ampleur et divise les fans, entre ceux qui soutiennent David et Laura Smet et ceux qui se rangent du côté de Laeticia Hallyday. Pour la grand-mère de Laeticia, Elyette Boudou, David et Laura "ont déjà eu leur part" de l'héritage de Johnny. Ce vendredi dans le 12/45 sur M6, celle que Johnny appelait "mamie rock" a pris part au conflit et a apporté son soutien à sa petite-fille, Laeticia. Elle n'a pas pesé ses mots quand elle a parlé de ses petits-enfants, David et Laura. "J'en pense pas du bien de Laura ni de David. Voilà, c'est tout (sic)", a-t-elle lancé. Elle a également assuré que "ce n'est pas normal" qu'ils contestent le testament de leur père. "Parce qu'ils ont eu leur part déjà. C'est elle qui a raison", a-t-elle ajoutée, concernant Laeticia Hallyday. "Elle l'a soigné son mari, elle l'a aimé, a deux petites. C'est elle qui gagnera, c'est elle qui a raison", a-t-elle martelé. À noter qu'Elyette Boudou est à la tête de plusieurs sociétés de Johnny, mais qu'elle "n'a rien à dire" sur ce sujet.

Sylvie Vartan prend la défense de David Hallyday

Si David ne s'est pas encore officiellement exprimé sur la polémique concernant l'héritage de Johnny, sa mère, Sylvie Vartan, est sortie de son silence pour défendre son fils. Dans un communiqué adressé à l'AFP, elle dénonce de "fausses informations" sur une donation dont Johnny Hallyday aurait fait bénéficier leur fils David. Elle répond ici à RTL, qui affirme avoir eu accès à des documents notariés qui démontreraient qu'en 2002, David aurait reçu 50% d'une propriété que Johnny possédait avec la chanteuse dans la Villa Montmorency (Paris 16e). "Je suis consternée des fausses informations qui circulent à dessein insinuant que mon fils David aurait été gratifié d'une partie de la maison que nous avions achetée à Paris avec son père il y a plus de 30 ans", dit-elle. Sylvie Vartan affirme avoir demandé à Johnny, au moment de leur divorce, de donner à leur fils la part qui devait lui revenir à elle. 

Énervée, Sylvie Vartan semble déterminée à se battre aux côtés de son fils afin qu'il récupère une partie de l’héritage de Johnny : "Pouvez-vous imaginer une seule seconde ce que peut ressentir David, artiste lui-même, fils d’artistes, d'être privé de tout droit de regard sur la gestion de l'héritage artistique de son père. Ça me sidère. C'est pour cela que je ne peux le tolérer et sort ainsi de ma réserve" a-t-elle annoncé à l'AFP le 16 février dernier. Au-delà de l'argent, le fait que David ne figure pas sur le testament de Johnny semble choquer Sylvie Vartan, qui demande à chacun de s'imaginer à la place de son fils. 

David Hallyday : une cagnotte pour l'aider (même s'il n'en a pas besoin)

Les réseaux sociaux ne pouvaient pas rester silencieux devant un tel pataquès et une cagnotte a été créée il y a peu en soutien à David Hallyday et Laura Smet. Récemment mise en ligne par un internaute prénommé Erik Seven, la cagnotte s'intitule "Solidarité aux enfants Hallyday qui n'ont pas reçu d'héritage". Le but ? Récolter un demi-million d'euros pour mettre les deux enfants déshérités de Johnny Hallyday "à l'abri du besoin". Ce jeudi 15 février, le montant récolté s'élèvait à 17 euros à midi, de quoi réellement aider David et Laura… Les commentaires accompagnant la cagnotte sont savoureux. "Voilà, 1 euro. Vous n'aurez pas plus. Vous me lâchez maintenant ?", commente ainsi une certaine Laeticia Hallyday...

Dans cette histoire de testament, rappelons-le, David et Laura n'hériteraient de rien de leur défunt père, Johnny Hallyday, a contrario de Laeticia qui serait la seule héritière du rockeur. Mais, pour david Hallyday, contester le testament de son père n'aurait pas pour but de récupérer l'argent du rockeur. En effet, comme l'explique le site Capital, côté finance, David "n'aurait vraiment pas à s'en faire […] pour lui et sa famille". David Hallyday a déjà sorti plusieurs albums et a même composé "Sang pour Sang", disque de Johnny Hallyday, et l'une de ses meilleures ventes. Les droits de ce disque lui reviennent donc. Et si toutefois la carrière de David s'arrêtait, on imagine qu'il pourrait compter sur sa femme, Alexandra Pastor, héritière d'un "véritable empire immobilier à Monaco" selon le site Capital.

David, "brisé", "privé de tout", ce qu'il demande de l'héritage

Si David ne s'est pas encore exprimé officiellement sur les tensions qui règnent depuis que Laura Smet et lui-même ont décidé de contester le testament de Johnny Hallyday. Renaud Revel, l'auteur du livre Johnny, les 100 jours où tout a basculé était invité mardi 13 février sur le plateau de CNews. Durant ce dossier spécial consacré à l'héritage de Johnny, Renaud Revel a apporté son éclairage sur l'affaire et a expliqué avoir été en contact avec David par sms. Les deux hommes ont parlé de cette histoire de testament et d'héritage qui secoue le clan Hallyday. "Pour David, je le sais parce que j'en ai beaucoup parlé avec lui récemment - on s'est parlé hier par textos -, il en est brisé. Aujourd'hui, il n'est plus en France, mais au Portugal. Il est très très affecté et, en même temps, je vais vous dire, je pense qu'il est perdu parce qu'il a pris un grand coup sur la tête. Ce qu'il s'est passé là pour lui est épouvantable ! À tous niveaux" a expliqué Renaud Revel. Contrairement à sa demi-sœur, Laura, David n'a pas fait de communication officielle sur sa contestation du testament de son père. Depuis le début de cette histoire, il ne s'est exprimé que dans un commentaire sur Instagram pour défendre sa demi-sœur.

Il semblerait que la bataille juridique qui s'ouvre n'était pas vraiment souhaitée par le fils aîné de Johnny. "La guerre aurait pu être évitée, explique un membre de l'entourage de David au Parisien. David ne voulait pas grand-chose, juste une part des éditions et un souvenir de son père, une guitare, une voiture... Mais il est privé de tout !" Un cas de figure impossible en droit français où l'on ne peut pas déshériter ses enfants, mais tout à fait envisageable aux Etats-Unis. La situation est la même pour Laura : le testament de son père l'empêche de récupérer jusqu'à une pochette dédicacée du single Laura, qui lui était pourtant dédié.

David Hallyday et Laura Smet contestent le testament de Johnny Hallyday

David Hallyday et Laura Smet, s'étaient unis pour faire part de leur "douleur immense" dans un communiqué suite au décès de leur père. Aujourd'hui les deux enfants du rockeurs s'unissent à nouveau, cette fois-ci pour contester le testament de leur père. David Hallyday et Laura Smet, sa demi-sœur,  ont fait savoir ce lundi 12 février qu'ils souhaitaient contester le testament de leur défunt père devant la justice. En effet, Laura Smet a demandé à ses avocats "de mener toutes les actions de droit" pour s'opposer aux dispositions testamentaires de leur père, Johnny Hallyday, qui confieraient "l'ensemble de son patrimoine et l'ensemble de ses droits d'artiste" exclusivement à Laeticia Hallyday, selon un communiqué des avocats de l'actrice. David Hallyday apporte son soutien à sa demi-sœur et sera "codemandeur" dans cette procédure.

Les maîtres Témime, Ravanas et Sur, représentants de Laura Smet, précisent dans un communiqué adressé ce lundi 12 février à l'AFP que les choix de Johnny Hallyday "contreviennent manifestement aux exigences du droit français", qui ne permettrait pas de déposséder ainsi Laura Smet et David Hallyday. Les dispositions de Johnny auraient été prises en vertu de la "loi californienne". David Hallyday compte bien soutenir Laura Smet dans cette histoire d'héritage face à Laeticia, la dernière épouse de leur père.

Sylvie Vartan

Annonces Google