Michel Polnareff : pourquoi il a perdu son procès face à son producteur

Michel Polnareff : pourquoi il a perdu son procès face à son producteur Michel Polnareff avait attaqué son producteur, Gilbert Couiller, pour diffamation quand il avait laissé entendre que le chanteur avait simulé une maladie pour annuler deux concerts. La demande du chanteur a été rejetée.

[Mis à jour le 23 mars 2018 à 15h59] La demande de Michel Polnareff, qui attaquait son producteur Gilbert Couiller pour diffamation, a été rejetée ce vendredi 23 mars par le tribunal correctionnel de Marseille. Le chanteur avait saisi la justice lorsque son producteur avait laissé entendre qu'il avait simulé une maladie afin d'annuler deux concerts en 2016. Le tribunal a finalement décidé de relaxer Gilbert Couiller, estimant que les propos qu'il avait tenu n'étaient pas diffamatoires, mais reposaient sur des "faits établis" et relevaient de "l'expression personnelle", nous apprend le HuffPost. Michel Polnareff lui réclamait 150 000 euros de dommages et intérêts pour "préjudice moral" et la même somme pour préjudice matériel, commercial et "atteinte à son image". La demande du producteur, qui réclamait 6 000 euros pour "procédure abusive", a elle aussi été rejetée.

Rappel des faits. En 2016, à la fin d'une tournée de 70 concerts, Michel Polnareff aurait dû donner son ultime représentation le 3 décembre à Nantes. Fatigué, le chanteur avait annulé cette dernière date, comme celle qui était prévue la veille à Paris. "J'en suis totalement désolé mais je suis dans un état d'épuisement total", avait-il alors annoncé sur son compte Facebook. Le chanteur avait été hospitalisé et une embolie pulmonaire lui avait été diagnostiquée. Son attaché de presse avait même fait savoir que le pronostic vital du chanteur était engagé.

Seulement, le 13 décembre, alors que Michel Polnareff était encore hospitalisé, Gilbert Coullier avait déclaré sur Europe 1 "ne pas être en mesure de contester l'avis médical" mais ne pas être "convaincu" par cet avis lui ayant prescrit de renoncer à ses deux concerts. La veille de l'hospitalisation de Michel Polnareff, Gilbert Coullier avait également fait réaliser un constat d'huissier décrivant le chanteur accoudé au bar d'un palace, à l'heure où il aurait justement dû monter sur scène à Paris. Gilbert Coullier avait alors considéré comme "une sorte de caprice" l'annulation des concerts. Michel Polnareff lui avait répondu sur sa page Facebook : "J'aurais bien aimé que ce soit un caprice de star. Mais malheureusement, ça n'en est pas un".

Article le plus lu : Manifestation du 26 mai : qui défile ? Quel enjeu ? : voir les actualités

Michel Polnareff

Annonces Google