Johnny Winter : biographie de John Dawson Winter III

Johnny Winter : biographie de John Dawson Winter III Johnny Winter, guitariste mythique du blues, est mort ce jeudi 17 juillet 2014, à 70 ans. John Dawson Winter III de son vrai nom a marqué la musique américaine de sa silhouette peu commune, mais aussi de son talent.

Il est décédé dans sa chambre d'hôtel, à Zurich. Johnny Winter, John Dawson Winter III de son vrai nom, est mort ce jeudi 17 juillet 2014, moins d'un mois avant le début d'une nouvelle tournée et 50 jours avant la sortie d'un nouvel album, enregistré avec Ben Harper et Éric Clapton, Step Back. Légende du rock américain, comptant parmi les meilleurs guitaristes de blues, Johnny Winter était âgé de 70 ans. Les causes de sa mort son inconnues à cette heure. Johnny Winter était né le 23 février 1944, dans la petite ville texane de Beaumont, coincée entre Houston, la Louisiane et la côte du golfe du Mexique. Comme son frère, le futur musicien est albinos, ce qui lui donnera toujours une silhouette atypique, extrêmement fine, recouverte d'une peau d'un blanc glacial et surmontée de longs cheveux clairs, souvent coiffés d'un chapeau de cowboy ou d'une casquette noire. Au fil des années, Johnny Winter avait fini par recouvrir cette peau maculée de tatouages au noir tranchant.

Johnny Winter s'est passionné très tôt pour la musique et pour le blues, vénérant ses illustres ainés B. B. King et Muddy Waters. A 15 ans, il fonde avec son frère Edgar un groupe baptisé "The Jammers" et enregistre un premier disque, School Day Blues. Une dizaine d'années plus tard, son ascension débute avec les albums The Progressive Blues Experiment et Johnny Winter, salués par la critique. A Woodstock, il compte déjà parmi les artistes les plus attendus et rivalise d'adresse à la guitare, à l'instar d'un autre guitariste de légende, Jimmy Hendrix avec qui on le comparera pendant plusieurs années. Mais c'est plus tard, en 1970, que vient la consécration : Johnny Winter enregistre Rock and Roll, Hoochie Koo, devenu depuis l'un des grands classiques de l'histoire du rock. C'est aussi dans les années 1970 qu'il va sombrer dans des problèmes de drogue qui le tiendront loin de la scène pendant quelques années.

De retour en 1973 avec Still Alive and Well, il va ensuite réaliser un de ses rêves en contribuant à plusieurs albums de Muddy Waters jusque dans les années 1980. De leur collaboration naitront des disques mythiques comme Hard Again ou King Bee mais aussi, sous son propre nom, Nothin' But The Blues. 

VIDÉO . Johnny Winter en 1979 à Paris

Dans la force de l'âge, Johnny Winter aura acquis un statut d'icône du blues, distillant au fil des années des raretés exhumées des années 1970 et portant le nombre de ses albums à une dizaine. Après la sortie d'un album "tribute" à ses héros en 2011, il remonte sur scène en France et entame une tournée. Il avait prévu de revenir à l'Olympia au printemps 2013 aux côtés d'une autre légende, Alvin Lee, mais sera contraint d'annuler après la mort de ce dernier. Le scénario s'est répété en 2014, alors qu'il préparait sans doute son dernier tour de piste. Cette fois, c'est lui qui a rangé sa guitare à jamais.

Article le plus lu - Macron : sa réponse aux gilets jaunes › Voir les actualités

Johnny Winter : biographie de John Dawson Winter III
Johnny Winter : biographie de John Dawson Winter III

Il est décédé dans sa chambre d'hôtel, à Zurich. Johnny Winter , John Dawson Winter III de son vrai nom, est mort ce jeudi 17 juillet 2014, moins d'un mois avant le début d'une nouvelle tournée et 50 jours avant la sortie d'un nouvel...

Annonces Google