Joe Cocker : ces chansons inoubliables qui résument sa carrière

Joe Cocker : ces chansons inoubliables qui résument sa carrière Le chanteur anglais Joe Cocker est mort à 70 ans. Retour en vidéos sur son immense carrière.

Une légende rock et du blues est partie. Le chanteur anglais Joe Cocker est mort à 70 ans d'un cancer des poumons, dimanche soir aux Etats-Unis. Son agent l'a annoncé lundi soir. Auteur de nombreux tubes, sa voix rauque et puissante a marqué des générations entières. L'occasion de revenir sur sa carrière à travers deux chansons emblématiques.

"With A Little Help From My Friends" (1968)

C'est son premier hit. Celui qui va lancer la carrière de l'Anglais, qui a commencé à chanter le soir dans des petits pubs et bars pour se payer des verres. En reprenant ce titre des Beatles, l'ouvrier qui travaillait pour une compagnie de gaz de Sheffield va définitivement troquer son bleu de travail pour devenir un artiste. La version de Cocker, interprétée sur un rythme beaucoup plus lent que l'originale, va s'installer en tête des ventes britanniques à l'automne 1968. Joe Cocker la chantera l'année suivante au festival de Woodstock, devant 500 000 personnes (!), et en fera le titre phare de son premier album : "I'll Cry Instead". Sa voix éraillée, ses cris, ses mimiques, entrent dans l'histoire.

"When The Night Comes" (1989)

Lorsque cette chanson voit le jour, en 1989, Joe Cocker est une star internationale qui a signé d'immenses succès. Mais il a également dû affronter deux démons : l'héroïne et l'alcool. Des addictions qui le plongent dans des phases dépressives et autodestructrices. Au cœur des années 70, il enchaîne sur scène les prestations pitoyables durant lesquelles il tient à peine debout... "J'étais tout le temps à côté de mes pompes, dans un sale état", reconnaîtra Joe lors d'une interview donné à Thierry Ardisson, en 1989. A tel point que son manager le dépouille de la moitié de sa fortune et que sa petite amie, un amour d'adolescence, le quitte, en 1976. 

Après ce passage à vide, où il est tout de même parvenu, à sortir quelques titres, Joe Cocker se refait vraiment une santé au début des années 80. Il rencontre sa femme. Sa résurrection arrive avec la bande originale du film "Officier et Gentleman" : " Up Where We Belong" (1982), qu'il chante avec Jennifer Warnes. Un succès retentissant. Joe Cocker devient pour la première fois numéro 1 aux Etats-Unis mais s'éloigne un peu de son image de rockeur. Il signe un autre succès fulgurant avec "You Can Leave Your Hat On" (1986), qui sera associé à jamais à la scène de strip-tease du film "Neuf semaines et demi". "Unchain My Heart" (1987) et "When The Night Comes" (1989)  viendront ponctuer cette décennie particulièrement féconde. Le dernier album de Joe Cocker, "Fire It Up", sortira en 2012.

En vidéo - En 2004, Thierry Ardisson, sur le plateau de "Tout le monde en parle" avait reçu Joe Cocker.

Article le plus lu - Aretha Franklin : les pires hommages › Voir les actualités

Annonces Google