Sommaire

En savoir plus

Sujet illustré

Menacé ? A quel point ?

Rhinocéros noir
 
Photo © Michèle Bellonnet
 

"Espèce en menace critique d'extinction". Le rhinocéros noir a été et est toujours, lui aussi, victime du braconnage. Sur près de 20 ans, la population a dramatiquement chuté de près de 80 %. Autrefois présent sur toute la savane africaine, on le retrouve aujourd'hui principalement en Afrique du Sud, en Namibie, au Zimbabwe et au Kenya. En 1970, la population était estimée à près de 70 000 individus pour n'en compter approximativement que 3 000 à 2 000.

Comprendre les menaces

N'ayant pas de prédateur naturel, c'est avant tout les vertus attribuées à leurs cornes qui ont décimé les rhinocéros noir. Des effets aphrodisiaques d'après la médecine chinoise et un matériau de luxe très prisé au Yémen, les prix pour une corne de rhinocéros s'envolent et les braconniers n'hésitent pas à tuer des animaux malgré les peines sévères encourues.

Rhinocéros
 
Photo © Servane Peauchenne
 

Pour parvenir à enrayer ce fléau qu'est le braconnage, les gardes de certains parcs ont entrepris d'endormir les animaux pour leur couper eux-mêmes les cornes mais de façon beaucoup moins barbare puisque la corne, comme l'ongle, n'est pas innervée. Néanmoins, certains braconniers ayant pisté un animal écorné l'abattent quand même afin de ne pas suivre sa trace de nouveau.

En 2007, la population de rhinocéros noirs a légèrement augmenté mais tout reste à faire pour rendre à l'animal le territoire et la place qu'il occupait autrefois dans la savane. En effet, au début du XXe siècle, on comptait plus de rhinocéros noirs que de rhinocéros blancs.


Magazine Nature & Animaux Envoyer Imprimer Haut de page

Votre avis sur cette publicité

Sondage

Où préférez-vous partir en randonnée ?

Tous les sondages

 

Voir un exemple

Voir un exemple

Voir un exemple

Toutes nos newsletters