L'Internaute > Nature > 
Animaux domestiques > Evénement Salon Animal Expo
 VIDEO 
Octobre 2005

Les drôles de bêtes d'Animal Expo

IguaneLes 1er et 2 octobre, les passionnés d’animaux avaient rendez-vous à Paris. Pour sa 13ème édition, le salon Animal expo rassemblait près de 5 000 animaux, des espèces classiques aux spécimens les plus exotiques.

En savoir plus
Les animaux domestiques
Vivre avec une mygale
Sur le Web : le salon
Le premier salon des animaux de compagnie
Le salon Animal Expo, qui se tenait au parc floral de Vincennes les 1er et 2 octobre derniers, avait pour objectif de populariser certaines races animales toutes en mettant en valeur leurs origines. Divisé en espaces "terrariophile", "salons canin et félin", "aquariophile" et enfin "rongeurs", le salon rassemblait tous les acteurs du marché animalier, dans un souci premier de responsabilisation des futurs maîtres. De nombreux conseils leur ont été prodigués quant aux particularités de chaque espèce par des spécialistes comportementalistes.

Un cycle de conférences a éclairé les connaissance des visiteurs sur des espèces moins communes, tels que l'âne du Berry ou des grenouilles originaires d'Amérique du Sud, comme la Ceratophrys ornata, surnommée grenouille "Pacman" du fait de sa voracité. Le salon Animal Expo 2005 a réservé une place de choix à ces espèces étonnantes.

Les chiens et les chats à l'honneur

Les Saint-Bernard, les chatons persans ou encore les fameux chats sans poils, nommés sphynx, semblaient voler la vedette aux autres animaux domestiques, notamment auprès du jeune public attendri par ces véritables peluches vivantes. Les chats et les chiens, toujours premiers dans le coeur des Français, jouaient les stars d'un jour sur les podiums d'un concours.

De très nombreuses races, toutes inscrites au Livre des Origines Françaises (LOF), ont défilé devant un jury composé de professionnels. Animal Expo a accueilli plus de 60 races canines différentes, du minuscule et très populaire chihuahua à l'impressionnant et très respecté rottweiler.

Les "Nouveaux Animaux de Compagnie", entre rêve et responsabilisation
Tous les professionnels ont insisté sur le fait que certaines espèces ne pourront jamais être considérés comme des animaux domestiques : certains animaux sont sauvages, et ces "Nouveaux Animaux de Compagnie" (NAC) portent souvent mal leur nom : de petits caméléons par exemple, dont la popularité ne cesse d'être confirmée, étaient exposés dans un grand terrarium accompagné d'une inscription, qui rappelait les conditions de détention de ces animaux sauvages et mettait l'accent sur la capture illégale de ces petits reptiles, qui pourraient être menacés par un commerce de plus en plus répandu.

A l'heure où le trafic des animaux prend de plus en plus d'ampleur, la transparence du marché animalier apparaît plus que jamais comme un enjeu décisif du bien-être de nos animaux de compagnie.
 
 Aude Chardenon, L'Internaute
 
Magazine Nature & Animaux
Envoyer | Imprimer
Haut de page
 
 
newsletter
Nature & Animaux Voir un exemple
Jardins Voir un exemple
Mer & Voile Voir un exemple
Toutes nos newsletters