L'Internaute > Nature > 
Les animaux héros > La zoothérapie
 DOSSIER 
Septembre 2005

La zoothérapie : l'animal au secours de l'homme

ChienLa présence et le contact d'un animal réconforte et appaise. C'est de ce constat qu'est née la zoothérapie, qui utilise les qualités naturelles de ces animaux lorsque la médecine conventionnelle se révèle insuffisante.
Envoyer à un ami | Imprimer cet article
Sommaire
Zoothérapie
Sauveteur
Guide d'aveugle
Les exploits
Une approche originale

Les animaux sont de plus en plus utilisés dans le cadre de certaines thérapies. Les animaux domestiques sont les premiers sollicités, le meilleur ami de l'homme en tête, pour sa docilité et ses facultés d'apprentissage. Les labradors et les golden retrievers ont souvent les préférences de thérapeutes en raison de leur obéissance et de leur personnalité équilibrée. Quand la communication avec ses semblables est insurmontable, la présence d'un animal peut éveiller l'intérêt de la personne en difficulté. La zoothérapie établit que la guérison dépend de facteurs extérieurs à la maladie. Si celle-ci est mieux vécue, à travers une présence animale par exemple, de meilleures conditions seront réunies pour favoriser la guérison ou tout simplement la douleur du patient.

La thérapie assistée par l'animal
La thérapie assistée par l'animal (TAA) est en réalité un ensemble de méthodes complémentaires aux pratiques traditionnelles : intermédiaire entre le professionnel et le patient, l'animal établit un contact privilégié, parfois par sa seule présence, souvent là où la relation humaine donne des résultats peu satisfaisants. Aux Etats-Unis, des médecins ont constaté que des patients atteints de la maladie de Parkinson et souffrant de blocages momentanés des membres inférieurs pouvaient à nouveau marcher après qu'un chien ait posé sa patte sur leur pied. Si les médecins estiment ces résultats très prometteurs, ils ne parviennent pas encore à les expliquer véritablement. Les maisons de retraite font également appel à ces pratiques : les pensionnaires seraient véritablement distraits de leur routine et de leurs soucis de santé par la présence d'un animal.

La diversification des thérapies
L'équithérapie (ou RPE, rééducation par l'équitation) tente au même titre de susciter bien-être et confiance de la personne par des exercices au pas car le rythme continu et régulier du cheval permet de favoriser la coordination du corps et l'équilibre. Les thérapeutes font également appel à des animaux auxquels nous sommes moins habitués : les chimpanzés par exemple, capable d'apprendre le langage des signes utilisés par les personnes atteintes de surdité, mais aussi les dauphins, qui suscitent l'émerveillement de nombreux enfants.

Des résultats très encourageants
Si le fait de vivre avec un animal de compagnie n'est pas à proprement parler la zoothérapie, le constat semble sans appel : caresser un animal diminue le stress, fait baisser la tension artérielle et stimule la parole. Ce dernier effet est particulièrement intéressant dans le cas des enfants autistes, enfermés dans un mutisme et un monde que la science n'a pas encore réussi à percer. Dans tous les cas, il apparaît que la présence d'un animal sensibilise et responsabilise le patient. De nombreuses études montrent également que la présence quotidienne d'un animal de compagnie réduit le rythme cardiaque et a ainsi un effet bénéfique pour les personnes stressées ou souffrant de maladies cardiaques. Personnes atteintes de la maladie d'Alzheimer ou enfants atteints de cancer, tous semblent oublier un temps leurs souffrances et les traitements douloureux.

Certains regrettent cependant que ces conclusions témoignent d'une désintégration du lien social : en effet, ces résultats peuvent être interprétés comme la manifestation d'un échec, celui de l'homme face à ses semblables. De plus, la commercialisation de ces thérapies gêne certains scientifiques, qui y voient une exploitation susceptible, à terme, de nuire au bien-être et à la liberté des animaux, comme dans le cadre des delphinariums, popularisés ces dernières années mais dénués de véritables études scientifiques. Mais il reste certain que les animaux ont beaucoup à apporter à l'être humain.

En savoir plus

» La Fondation 30 Millions d'Amis organise jusqu'au 31 décembre 2005 une opération de sensibilisation afin de financer les programmes "d'aide aux personnes par les animaux".

» Le site de l'Association Parole de chien


Photo © Corbis


Sommaire Les animaux héros Chiens sauveteurs
 
 Aude Chardenon, L'Internaute
 
Magazine Nature & Animaux
Envoyer | Imprimer
Haut de page
 
 
newsletter
Nature & Animaux Voir un exemple
Jardins Voir un exemple
Mer & Voile Voir un exemple
Toutes nos newsletters