L'Internaute > Nature > 
Espèces menacées > L'ours des Pyrénées
 ARTICLE 
Août 2005

Un an après la mort de Cannelle, comment se portent les ours des Pyrénées ?

OursLe 1er novembre dernier, l'ourse Cannelle était abattue par un chasseur. Un an après, de nouveaux projets de réintroduction voient le jour. Cela suffira-t-il à maintenir la présence d'ours en France ?
Envoyer à un ami | Imprimer cet article
Ours

Connaître l'ours des Pyrénées
L'ours des Pyrénées est le représentant d'une espèce particulière. Appartenant à la famille des ursidés, il mesure de 1,70 à 2,20 mètres, pour un poids de 90 kg pour la femelle à 300 kg pour le mâle. Son pelage varie du beige au brun foncé et il peut vivre de 20 à 25 ans en milieu naturel.

L'ours est omnivore et son régime alimentaire se compose à 70% de végétaux. Selon les circonstances, il peut aussi se nourrir d'insectes et d'animaux sauvages ou domestiques.

De décembre à mars, l'ours traverse une période dite d'hibernation pendant laquelle ses fonctions sont ralenties, mais, contrairement à la marmotte par exemple, il ne plonge pas dans un sommeil total et peut, à tout moment, reprendre son activité. L'ours n'est pas un animal grégaire et il préfère la vie en solitaire, sauf au cours de la période d'accouplement.

OursL'extinction programmée des ours des Pyrénées
Les dernières estimations des autorités concluent que la population actuelle des ours n'est pas viable à long terme. Les individus sont en effet trop peu nombreux. Il faut savoir que si une femelle donne généralement naissance à un, deux ou trois oursons, près d'un ourson sur deux meurt au cours de sa première année.

Originairement présent dans une grande partie de l'Europe, l'ours n'a cessé de subir la pression de l'Homme, tant sur son habitat que sur sa population. En France, jusqu'au XVIème siècle, on rencontre encore des ours dans les Alpes, le Jura, le Massif central, les Pyrénées et les Vosges. Au XVIIIème siècle, l'apparition des armes à feu favorise l'abattage massif des ours, recherchés notamment pour leur peau et leur viande. Au début du XXème, les Pyrénées abritent la seule population d'ours restant en France, estimée à 150 animaux. Mais celle-ci régresse rapidement, nécessitant l'intervention des institutions.

En 1972, la chasse à l'ours est interdite. Le premier plan de sauvegarde est établi en 1980, mais il ne parvient pas à enrayer la disparition de l'ours. On ne compte rapidement plus qu'une dizaine d'ours sur l'ensemble du massif pyrénéen. Les autorités procèdent alors à la première réintroduction d'ours slovènes, qui appartiennent à la même espèce que les ours des Pyrénées. Trois ours sont ainsi apportés dans les Pyrénées centrales entre 1996 et 1997. Aujourd'hui, la population d'ours vivant dans les Pyrénées est estimée à une quinzaine d'individus, répartis principalement entre les deux vallées d'Aspe et d'Ossau.

La difficile cohabitation de l'ours avec l'Homme
L'ours est donc historiquement présent en France, et plus particulièrement dans les Pyrénées. Pourtant, ses relations avec l'Homme sont marquées par une confrontation permanente. Plusieurs faits marquants ont ponctué ce rapport de force, comme la mort de l'ourse Cannelle, qui révèle l'incompréhension et les passions qui sous-tendent la situation actuelle. Le 1er novembre dernier, l'ourse est abattue par un chasseur, alors qu'elle était accompagnée de son ourson et que sa présence avait été signalée.

Cet incident a montré les difficultés de mise en place d'une protection efficace de l'ours et la fragilité de la population actuelle, Cannelle était en effet la seule femelle de souche pyrénéenne recensée. Il s'agit de la conservation d'une espèce et au-delà, de celle d'un habitat et d'un patrimoine irremplaçable. L'ours fait partie de la culture pyrénéenne, son image est partout, dans les produits touristiques comme dans les traditions. C'est pourquoi, aujourd'hui, de nouveaux plans de réintroductions sont envisagés. Ils prévoient jusqu'à quinze lachés d'ici à 2007.

OursRéconcilier l'ours et le berger
Le problème central avec l'ours des Pyrénées reste sa cohabitation avec les bergers et la mise en danger de leurs troupeaux. Le F.I.E.P., Fonds d'Intervention Eco-pastoral, dont le groupe ours Pyrénées agit dans la zone de présence de l'animal, propose de nombreuses solutions :
- une surveillance continue de la population d'ours et de ses déplacements
- une aide aux bergers pour l'héliportage de matériel
- informer et sensibiliser le public et les professionnels
- une revalorisation du rôle du chien, notamment pour les troupeaux laissés sans surveillance humaine.

Au Béarn, l'empreinte de l'ours est même devenue un symbole de qualité pour les producteurs de fromage. Les fromages Pé Descaous, marqués de la patte de l'ours, sont produits dans le respect de règles de strictes et traditionnelles.

En savoir plus :
- site d'informations générales sur l'ours et le panda : ursides.com

» A voir : exposition "Tant qu'il y aura des ours... et des hommes" : muséum d'Orléans. Ouverture du lundi au dimanche, de 14h à 18h. Tarif : 3 euros, gratuit pour les moins de 18 ans. Voir le site de l'exposition

EN IMAGES Les plus belles photos d'ours

10 photos | Tous les diaporamas Nature & Animaux

 
 Isabelle Saint-Marc, L'Internaute
 
Magazine Nature & Animaux
Envoyer | Imprimer
Haut de page
 
 
newsletter
Nature & Animaux Voir un exemple
Jardins Voir un exemple
Mer & Voile Voir un exemple
Toutes nos newsletters