L'Internaute > Nature > 
Animaux > La cavalerie de la Garde Républicaine > La cavalerie
 REPORTAGE 
Décembre 2005

Le panache de la cavalerie

Les membres de la Cavalerie de la Garde républicaine sont tous des gendarmes. Ils servent à Paris dans ce qui est aujourd'hui la dernière unité montée à cheval de l'Armée française.
Envoyer à un ami | Imprimer cet article

La plus belle conquête de l'Homme au service de l'Etat

Sommaire
La cavalerie
La fanfare
La vidéo
La Cavalerie de la Garde Républicaine assure des missions prestigieuses : de démonstrations populaires en cérémonies officielles, elle offre un spectacle époustouflant d'adresse et de rigueur. Le cheval est bien sûr la plus belle conquête du garde républicain, entre les exigences du dressage et la complicité développée peu à peu entre l'homme et l'animal.

Cette institution a toujours occupé une place très particulière au sein de l'armée, et plus particulièrement dans le corps de la gendarmerie. Tradition militaire historique alliant savoir-faire et élégance, les soldats de ce régiment, environ 550 cavaliers, sont rigoureusement sélectionnés et entraînés. Cavaliers, maréchaux-ferrants ou selliers, tous travaillent dans le respect de techniques confirmées et éprouvées depuis de très nombreuses années.

Un apprentissage long et complexe

Les chevaux sont également choisis avec soin : ils doivent être notamment de grande taille. La majorité provient d'élevages français. A l'âge de trois ans, ils intègrent le centre d'instruction équestre de Saint-Germain-en-Laye, où ils sont préparés pendant deux ans. Cette période, appelée "débourrage", n'est cependant pas un entraînement à proprement parler. L'apprentissage militaire commence vraiment au sein du régiment de Cavalerie, comme au quartier des Célestins, près de Bastille, qui accueille environ 184 chevaux. Les 528 chevaux du régiment sont répartis par robe (c'est-à-dire par couleur) dans les différentes unités. La fanfare et le 1er escadron sont remontés en chevaux alezans, le 2ème escadron en bais, le 3ème escadron en bais bruns. On trouve au régiment 85% de selle français, 10% de pur-sang, 5% d'anglo-arabe et quelques trotteurs.

Les missions de la Cavalerie : surveillance et panache
Le cavalier représente la pérennité de la Garde et son panache rehausse l'éclat des grandes cérémonies présidentielles. Il participe également au service de la gendarmerie départementale en surveillant les massifs forestiers parisiens, comme le bois de Boulogne, le bois de Vincennes et les forêts de Chambord, Senlis, Maison-Lafitte, Lisle-Adam, Fontainebleau, Rambouillet, Saint-Chéron et Chantilly. Des patrouilles quotidiennes sont également assurées dans les rues de Paris. Enfin, à la demande de certaines municipalités, certains gardent assurent des patrouilles à cheval de juin à septembre.

Sommaire
La cavalerie
La fanfare
La vidéo
Pour faire connaître l'histoire passionnante de la garde républicaine, la Salle des Traditions, dans l'ancien couvent des Célestins, retrace le parcours de ce corps depuis sa création jusqu'à nos jours. Mannequins en uniformes, équipements, armes et documents officiels sont présentés en situation.

En savoir plus
Garde Républicaine
Quartier des Célestins
18 Boulevard Henri IV
75004 Paris
Site officiel : garderepublicaine.net
Photo © Garde Républicaine
 
 Aude Chardenon, L'InternauteNature
 
Magazine Nature & Animaux
Envoyer | Imprimer
Haut de page
 
 
newsletter
Nature & Animaux Voir un exemple
Jardins Voir un exemple
Mer & Voile Voir un exemple
Toutes nos newsletters