Partager cet article

RSS
 
L'Internaute > Nature > 
Les piqûres de l'été > Les fourmis rouges
 DOSSIER 
Juillet 2005

Les fourmis rouges

La fourmi "bulldog" a l'un des poisons le plus venéneux de la planète. Elle vit en Tasmanie. Rassurez-vous, la fourmi rouge de nos jardins est agaçante, mais inoffensive. Ses colonies, qui comptent parfois jusqu'à 10 000 ouvrières, défendent leur territoire et leur survie.
Envoyer à un ami | Imprimer cet article
La fourmi rouge
Sommaire
Les volants
Les terrestres
Araignée
Scorpion
Fourmi
Les marins
Méduse
Oursin

Les fourmis sont des insectes sociaux qui vivent en colonies. Elles font partie de l'ordre des hyménoptères. Elles se nourrissent de matières protéinées, mortes ou vivantes, de proies animales, ainsi que de jus sucrés tel que le miellat des pucerons. L'organisation sociale des fourmis, articulée autour de la reine, fascine et intrigue.

Où vit-elle ?
Elle vit dans les bois, les prairies, les jardins, dans la terre ou sous des pierres, où elle érige un petit monticule. Comme d'autres fourmis, on la rencontre aussi dans des bois morts, souches et sous l'écorce. Espèce proliférant dans des lieux humides, elle est très abondante dans les Alpes et dans la vallée du Rhône.

Pourquoi pique-t-elle ?
Lorsqu'elle chasse, l'ouvrière utilise ses mandibules, mais aussi la glande à venin qui est reliée à l'extrémité de son abdomen. Contrairement à une idée reçue, la fourmi ne pique pas. Elle commence en réalité par mordre la peau au moyen de ses puissantes mandibules, puis elle avance rapidement son abdomen, versant dans la plaie la sécrétion brûlante issue de la glande et composée pour l'essentiel d'acide formique. Cette technique de défense est aussi utilisée pour capturer ses proies.

L'utilité de la fourmi
La fourmi a des fonctions essentielles pour la vie des écosystèmes. Elle féconde des fleurs et fait disparaître les petits cadavres d'animaux. Elle limite les populations de chenilles, mais aussi de mouches, grillons, sauterelles, blattes, araignées et scolopendres. Sachez également qu'elle est parfois utilisée dans la composition de médicaments homéopathiques.

Quelques conseils
La piqûre peut être assez douloureuse et provoquer des réactions allergiques. Une piqûre est bégnine, plusieurs sont douloureuses. Prenez-garde lors de vos pique-niques et ouvrez l'oeil.




En savoir plus

»
Le dossier du journal des Femmes

Les scorpions Les piqûres de l'été Les méduses
 
 Aude Chardenon, L'Internaute
 
Autour du même sujet
Magazine Nature & Animaux
Envoyer | Imprimer
Haut de page
 
 
newsletter
Nature & Animaux Voir un exemple
Jardins Voir un exemple
Mer & Voile Voir un exemple
Toutes nos newsletters