Le koala est officiellement "vulnérable"

Le ministre Tony Burke, ministre de l'environnement australien, a donné sa décision sur le listing du koala comme espèce vulnérable...

C’est avec prudence que nous avons accueilli l'annonce du ministre Tony Burke, le 30 Avril dernier. «Les gens ont été très clairs pour moi, ils veulent s'assurer que le koala soit protégé pour les générations futures » a-t-il déclaré.

Les koalas dans le Queensland, l’état du New South Wales et sur l’Australian Capital Territory (Territoire de la Capitale Australienne), sont maintenant classés comme "espèce vulnérable", tandis que ceux de Victoria et South Australia ont été laissés sans protection. C'est une petite victoire, mais comme prévu il y a quelques mois, la couverture globale nécessaire pour assurer la survie future de l'espèce est encore bien loin.


Les implications juridiques de la décision doivent encore être clairement définies, mais nous pensons qu'il sera lourd de failles. Nous sommes actuellement à la recherche de conseils juridiques afin de mieux comprendre la législation. Sans vous inondez d’un trop plein d'informations, voici ce que vous devez savoir:

Un listing des espèces animales vulnérables en vertu de la Loi EPBC (pour la Protection de l’Environnement et la Conservation de la Biodiversité) exige que tous les développements futurs, prévus dans les aires protégées, soient approuvés au niveau fédéral. Cette décision aura une incidence sur les individus, les groupes et les entreprises dont les actions peuvent avoir un impact significatif sur l’environnement national. Pour le koala, cela signifie une attention encore plus particulière sur la préservation de son habitat, soit un examen plus approfondi des projets qui constituent une menace à leur survie. Et comme vous pouvez l’imaginer les industries ainsi que le secteur immobilier ne voient pas d’un bon œil cette attention particulière portée sur le petit marsupial.

Pourtant c’est avec preuve que Deborah Tabart OAM, PDG de l’Australian Koala Foundation (AKF) s’exprime : « Soyez certains que je ne suis pas contre le progrès. Trouver un équilibre entre le développement et la nature est parfaitement réalisable. » Et en effet, grâce à son projet de « Koala Beach », en partenariat avec le groupe Ray, promoteur immobilier, un lotissement de 500 logements à été conçu en se basant sur la protection de l’environnement pour que l’Homme et les koalas vivent en harmonie.

Cette décision est encourageante. Mais après des années de réflexion, l’AKF croit fermement qu’une loi nationale du koala est le meilleur moyen de le protéger parfaitement. Jusqu'à ce que les koalas de l’état du Victoria et de South Australia puissent profiter de la même protection que les koalas sauvages du nord, notre travail est loin d’être achevé et la route est longue.


Kate Boston et Laure Campagné
pour l'Australian Koala Foundation

Annonces Google