La stérilisation de la chienne

De nombreuses personnes ont aujourd'hui encore du mal à prendre la décision de faire stériliser leur chienne. Pourtant, si vous ne désirez pas faire un élevage, c'est la meilleure solution pour éviter à votre animal de nombreux problèmes de santé.

Il ne faut pas considérer la stérilisation comme une mutilation qui rendra votre animal malheureux. Il faut savoir que le comportement d'une chienne dépend surtout de son instinct et de ses hormones. Les chaleurs apparaissent environ deux fois par an, et durent en général 3 semaines. Hormis ces deux périodes de l'année, sachez que votre chienne n'a nulle envie de se reproduire et, contrairement aux idées reçues, elle n'a pas besoin d'avoir été au moins une fois en relation avec un mâle pour être équilibrée.

La contraception médicale, une bonne solution ?

Il faut savoir que la contraception par piqûres ou par comprimés n'est pas la solution optimale, si vous ne souhaitez pas que votre chienne ait une portée. Elle va bien sûr supprimer les chaleurs mais n'aura aucun effet sur les autres problèmes hormonaux, dus à la présence des ovaires, et qui peuvent entraîner des maladies. Ainsi, la meilleure solution reste la stérilisation chirurgicale.

La stérilisation chirurgicale

Cette opération a pour but l'ablation des ovaires, avec ou sans l'utérus. Cette opération est très commune et pratiquée par tous les vétérinaires. Le mieux est de faire opérer sa chienne avant sa puberté, c'est-à-dire à partir de 6 mois pour les animaux de petite taille, et à partir de 10 mois pour ceux de grande taille.

Vous pouvez également opter pour la ligature des trompes. Mais sachez que cette intervention ne supprime pas les chaleurs. Votre chienne ne pourra simplement pas avoir de petits.

Ainsi, contraception médicale et ligature des trompes n'empêchent pas les ovaires de continuer à sécréter des hormones, ce qui peut être dangereux pour la santé de votre animal et entraîner des maladies de l'appareil reproductif ou autres.

Quelles sont ces maladies ?

Une forte augmentation de la sécrétion d'hormones peut entraîner des problèmes de santé :
- apparition de kystes au niveau des ovaires. Même si ces kystes ne sont pas cancéreux, ils provoquent une augmentation des sécrétions d'hormones. Les chaleurs durent alors plus longtemps et reviennent plus régulièrement, ce qui peut provoquer des infections utérines.
- les tumeurs mammaires : ce sont les plus fréquentes chez la chienne. Dans un cas sur deux, elles sont cancéreuses. L'influence des hormones est prépondérante chez l'animal. Il faut savoir qu'en stérilisant chirurgicalement votre animal avant la puberté (c'est-à-dire avant ses premières chaleurs), l'apparition d'une tumeur est évitée à 99,5 % et à 92 %, en pratiquant la stérilisation avant ses deuxièmes chaleurs.
- le pyomètre : c'est une affection très grave caractérisée par l'accumulation de pus dans l'utérus et liée à un déséquilibre hormonal. Cette maladie est très difficile à traiter et le meilleur moyen reste l'ablation de l'utérus et des ovaires. Si le pyomètre est diagnostiqué tardivement, la chienne risque une péritonite extrêmement grave mais également une infection rénale.

Sachez que les hormones sexuelles agissent également sur d'autres organes et elles peuvent donc entraîner d'autres maladies, comme par exemple le diabète.

- la grossesse nerveuse : sachez avant tout que ce phénomène ne traduit pas un besoin pour la chienne d'avoir des petits, mais simplement un surplus d'hormones. La grossesse nerveuse se caractérise par un changement du comportement de votre animal, environ deux mois après ses chaleurs. La chienne agit comme si elle avait des petits. Ainsi, elle peut avoir un comportement agressif, des montées de lait et des troubles alimentaires. Des traitements sont possibles mais il se peut que d'autres grossesses nerveuses apparaissent, parfois même après chaque période de chaleurs.

Quelles sont les conséquences d'une stérilisation ?

Sachez tout d'abord que, contrairement aux idées reçues, la stérilisation n'entraîne pas de retard sur la croissance de lachienne, au contraire, elle aurait tendance à la prolonger même après la puberté car l'ossification des cartilages de croissance est retardée par l'absence d'hormones sexuelles.

Par contre, il y a des risques pour qu'elle prenne du poids. Il est très important de surveiller son alimentation pendant les 3 mois qui suivent l'opération et de lui faire faire de l'exercice. Ceci lui évitera des problèmes cardiaques, articulaires et de diabète.

Sachez enfin qu'une chienne stérilisée a tendance à vivre plus longtemps qu'une chienne entière car elle a moins de problème de santé.

Santé de l'animal