L'Internaute > Nature > 
Sciences de la terre > Les geysers
 EN SAVOIR PLUS 
Mai 2006

Le geyser, un caprice de la nature

Des paysages d'Islande au Yellowstone National Park, aux Etats-Unis, ces spectaculaires sources d'eau chaude impressionnent tous les amoureux des phénomènes volcaniques.
Envoyer à un ami | Imprimer cet article
En savoir plus
La vidéo
Le diaporama
Fonctionnement
L'histoire des geysers

Qu'est-ce qu'un geyser ?
Un geyser est une source d'eau chaude dont l'origine provenant une activité volcanique dite "atténuée". Le mot "geyser" tire ses origines de "Geysir", le plus célèbre geyser islandais, qui atteint 55 mètres de hauteur. Ce dernier dérive lui-même de "gjosa", qui signifie "jaillir" dans ce pays réputé pour ce type de curiosités spectaculaires.

La présence de geysers dépend de certaines conditions géologiques et climatiques, ce qui explique leur faible répartition dans le monde et leur concentration dans certaines zones. Comme l'ensemble des phénomènes volcaniques, ils sont observés dans des endroits tectoniquement instables. On peut admirer des geysers dans le Yellowstone National Park, aux Etats-Unis, en 'Islande, dans le Kamatchatka, péninsule volcanique située à l'est de la Russie, dans la région d'Antofagasta, au Chili ainsi qu'aux Açores, au Kenya, au Japon et en Nouvelle-Zélande. C'est le parc américain de Yellowstone qui détient le record en nombre, puisque l'on recense plus de 3 000 geysers et 10 000 sources chaudes. Parmi eux, le bien nommé "Géant", dont le jet atteint 60 mètres de hauteur. C'est un geyser néo-zélandais qui est cependant détenteur du record en hauteur : le Waimangu, éteint aujourd'hui, a propulsé un jet de 300 mètres de haut.

Comment fonctionne un geyser ?
Le principe de fonctionnement est relativement simple. Une source d'eau chaude souterraine rencontre une structure rocheuse stimulée flux thermique volcanique, c'est-à-dire du magma en fusion. Le bouillonnement de l'eau, dont la température peut atteindre 200°C, provoque une pression qui pousse les vapeurs et les jets vers la surface, à travers des tunnels en roches dures. Un effet de convection, de libération de la chaleur, fait rejaillir ces véritables colonnes façonnées par les tunnels souterrains. Ce phénomène est intermittent car il s'arrête et reprend par intervalles, plus ou moins régulières.

Aujourd'hui, certains geysers sont éteints à cause de la construction de centrales géothermiques. L'activité d'un geyser est fragile, et ainsi tributaire des modifications de l'environnement, naturelles et humaines.

» Et aussi l'histoire des geysers

12 photos | Toute la Galerie-photos
 
 Aude Chardenon, L'InternauteNature
 
Magazine Nature & Animaux
Envoyer | Imprimer
Haut de page
 
 
newsletter
Nature & Animaux Voir un exemple
Jardins Voir un exemple
Mer & Voile Voir un exemple
Toutes nos newsletters