En savoir plus

Suggestions de diaporamas


 
Un catalogue des rues du vieux Paris

 

Entre 1850 et 1870, Charles Marville, un ancien illustrateur reconverti dans la photo, se donne pour mission de dresser un catalogue exhaustif des rues de Paris, avant leur démolition par les travaux d'Haussmann.

Ses photos, témoignages précieux, sont rassemblées par Philippe Mellot dans Paris sens dessus-dessous, publié aux éditions de Lodi. 

 


Un Paris nostalgique et... déserté
Les ruelles étroites et sombres donnent une dimension nostalgique à la capitale. Par ailleurs, l'absence de passants s'explique par la longueur des temps de pose et l'impossibilité qu'avait Charles Marville, pour des raisons techniques, de saisir le mouvement.


Le bouleversement haussmanien
Avec l'arrivée du baron Haussmann à la tête de la préfecture de Paris, le visage de la capitale change radicalement. La priorité est donnée à l'aménagement des rues et à l'évacuation des eaux sales, tandis que l'éclairage s'installe sur des trottoirs nouvellement créés. Des voies larges et rectilignes empêchent la construction de barricades. 

Mais cette modernité urbaine s'impose au grand dam de nombreux contemporains, à commencer par Jules Ferry, qui contribuera finalement à la chute du préfet. Les travaux d'Haussmann laissent aux habitants le souvenir d'une véritable "apocalypse" architecturale : "devant, derrière, à droite, à gauche et partout les pans de mur s'écroulaient avec un bruit de tonnerre, des nuages de poussière obscurcissaient le ciel (?) ; la terre tremblait ; il pleuvait des moellons et des briques", écrit l'écrivain-journaliste Edmond About dans un article paru en 1867.




Paris sens dessus-dessous
Photographies de Marville (1852-1877)
Auteur : Philippe Mellot
Consulter les librairies










» Déposez vos photose et vos images d'archives sur Paris dans la Galerie Photo de L'Internaute. Proposer une photo