Partager cet article

RSS
 
L'Internaute > Photo Numérique >
Vos images > Témoignages > Michèle Bellonet
 TEMOIGNAGE 
Mars 2006

Les images exotiques de Michèle Bellonnet

Michèle Bellonnet suit une passion depuis son enfance avec toujours la même curiosité et la même application : découvrir les paysages et les gens à travers l'objectif de son appareil photo et rapporter des images toujours plus belles.
Envoyer à un ami|Imprimer cet article
Quelques clichés de Michèle Bellonet dans la galerie de L'Internaute
 
>> Toutes les photos de Michèle Bellonet dans la galerie de l'Internaute

L'Internaute : Parlez-nous de vous, de votre métier, vos passions et hobbies...
Michelle Bellonnet : Je suis née au Viêtnam et je suis venue en France à l'âge de 5 ans et demi. J'ai habité dans différentes régions de France, puis aux Etats Unis (7 mois), et également à l'île de La Réunion (6 ans). Actuellement, je suis en Polynésie Française depuis 1 an et demi. J'ai suivi mon mari dans ses mutations, cela me permet de voyager, découvrir de nouvelles cultures et donc de faire pas mal de photos. Ici, en Polynésie, je suis artisan, je crée des bijoux en fibres de coco, perles de culture de Polynésie et keshis (perles naturelles). J'adore les voyages, découvrir de nouvelles saveurs en cuisine, admirer les lumières sur les paysages.

Depuis combien de temps déposez-vous vos photos dans la galerie ?
Je dépose mes photos dans la galerie de L'Internaute depuis avril ou mai 2003 je crois, en fait après avoir acheté un appareil photo numérique. Avant, je ne travaillais qu'en argentique et le rendu sur l'ordinateur après scannage ne me plaisait pas. Donc je ne téléchargeais pas. J'aime beaucoup la galerie photo du site, j'y vais souvent pour envoyer des images en cartes postales ou simplement pour admirer les œuvres déposées.

Combien de temps consacrez-vous par jour à la photo en moyenne ?
La photo me prend du temps par "à-coups". Des fois, j'y passe 3 heures par jour, des fois 20 heures par semaine, mais parfois, je reste plusieurs semaines sans faire de photos. C'est selon mon humeur.

Depuis combien d'années pratiquez-vous la photo ?
Je pratique la photo depuis l'âge de 11 ans. J'ai commencé par apprendre le développement en noir et blanc, un peu en couleur, puis j'ai eu mon premier appareil photo à l'âge de 19 ans. Depuis, je possède en permanence 5 à 6 appareils photo et je change en fonction du voyage ou du sujet.

D'où vient cette passion ?
Cette passion me vient de mon professeur de Sciences Naturelles (comme on l'appelait autrefois, maintenant, c'est SVT) qui lui même développait des photos dans le labo du collège. Il nous a tout appris : les cadrages, les grains, le papier, etc... Puis j'ai eu un amoureux à 19 ans qui lui-même était passionné de photos, on s'abonnait à "Chasseurs d'Images" et on partait tous les week-ends faire une moisson d'images.

Quel matériel utilisez-vous ?
J'utilisais autrefois des appareils argentiques : Minolta X700 ou Minolta XD7. En argentique, je suis fidèle à Minolta. Mais depuis que nous vivons dans les DOM-TOM, j'ai investi dans le numérique pour plusieurs raisons : les développements et les re-tirages sont trop coûteux, le matériel pour labo également, les photos sont mal développées, les couleurs ne rendent pas par rapport à la réalité, etc... L'achat de pellicules s'avère onéreux, les diapos encore plus (je faisais essentiellement de la diapo à mes débuts). Maintenant, je travaille avec un Olympus Ultra Zoom assez ancien mais qui me convient (zoom 10 fois optique). J'ai toujours mes appareils argentiques que j'utilise pour les portraits de la famille.

Y a t il un appareil numérique qui vous convient le plus pour chaque situation donnée ?
J'aimerais posséder plusieurs APN pour en changer en fonction des situations, mais j'évite d'investir car ici, en Polynésie, tout se dégrade plus vite qu'ailleurs à cause du climat (chaud et humide). Le matériel informatique, les APN et tout matériel contenant de l'électronique ne tiennent pas le choc face à l'air marin et à l'humidité (taux toujours élevé). Et trouver de bons réparateurs est mission impossible !

Votre plus belle rencontre photographique ? Les dauphins à la Réunion. Ils sont apparus soudainement, juste à l'avant du bateau, si proches de nous que je pouvais les toucher avec mon pied. Ils ont joué pendant plusieurs minutes avec nous puis ont disparu en quelques secondes. Mais chaque photo est une rencontre magique avec la lumière, les couleurs, les gens, les sourires des enfants !

Beaucoup de photos que vous avez déposées dans la galerie représentent des lieux exotiques, est-ce que vous les avez faites lors de voyages touristiques ?
Je fais essentiellement de la photo de voyage, c'est vrai. Mais ce ne sont pas toujours de lointains voyages vu que je vis dans les DOM TOM depuis 1998 ! Pour les voyages loin de chez moi, je suis perpétuellement avec mon appareil à la main, prête à déclencher. Mais toujours après une rencontre, un regard, une parole, un geste, une connivence doit s'installer pour que je "sente" ma photo. Je n'aime pas les photos volées, même s'il m'arrive parfois d'en faire. Je demande souvent la permission de photographier. Il m'est arrivé de faire des photos dans des situations difficiles mais jamais dangereuses : monter haut sur un canyon (Etats-Unis), sortir sur le toit de la voiture en Afrique du Sud dans les réserves en surveillant que les Rangers ne me voient pas. Je fais plus de la photo "reportage" que de la photo "galerie", donc parfois, je reste à l'affût pendant longtemps ou je cours très vite après la prise de vue (ex : manifestations des fonctionnaires à la Réunion en 2003, durement réprimée par la police, photos non mises sur le site de L'Internaute). Je reste sur place le temps nécessaire (de 15 jours à 1 mois). J'aurais aimé être journaliste.

Votre prochain voyage?
Je ne sais pas encore : Bora Bora, Moorea, Viêtnam, Galápagos, île de Pâques, îles Marquises ? J'hésite.

Quelles sont les caractéristiques à privilégier pour faire de belles photos ?
Les caractéristiques à réaliser pour faire de belles photos sont : avoir le coup d'œil pour détecter une situation, connaître un minimum le cadrage (ouvrir l'image, savoir faire suivre un regard), savoir sourire pour mettre en confiance, travailler d'arrache pied pour améliorer son résultat et avoir confiance en soi pour oser : oser grimper, oser aborder quelqu'un, oser un cadrage non académique. Je ne prends pas de termes techniques pour que tout le monde comprenne que faire de la photo, c'est d'abord avec son coeur et après, avec son appareil photo, car tout le monde peut faire des belles photos, même les amateurs avec un peu de bon sens et de sentiments. Je déteste entendre les gens me dire :"Ah ! Ton appareil fait de très belles photos" Il faut que les gens sachent que ce ne sont pas les appareils photos qui font les belles photos (surtout aujourd'hui avec les logiciels de retouches photos) mais que c'est le photographe qui fait les belles photos grâce à son ressenti, son expérience ou son sens artistique.
On peut avoir l'appareil photo le plus cher du monde, le plus perfectionné, celui qui aura le plus de pixels, que sais-je encore, et faire des photos épouvantables. Et à l'inverse, on peut avoir un appareil très simple d'utilisation, où déjà vieux (aujourd'hui, tout se démode plus vite) et faire des images magnifiques.
Je ne pense pas faire des photos dignes des magazines, je ne suis pas assez douée pour ça mais je suis contente d'entendre souvent des compliments sur mes images. Et j'aime l'esprit très critique de mon mari qui lui sait me dire franchement si telle ou telle photo n'est pas réussie. Je suis également très critique vis à vis de ce que je fais et j'écarte plus souvent que je ne garde une photo.

Votre sujet photographique de prédilection ?
Je n'en ai pas. Mais je privilégie les ambiances : les marchés, les rencontres, les enfants.

Utilisez-vous le mode manuel ? Ou bien préférez-vous les préréglages de votre appareil ? Dans quelles situations choisissez-vous l'un ou l'autre ?
J'utilise tous les modes : manuel, automatique, semi-automatique. Pour quelqu'un comme moi qui a longtemps travaillé avec des reflex en mode manuel ou semi-automatique, je peux même dire que j'ai eu du mal à m'adapter au tout automatique du numérique. Les premières images ne me convenaient pas du tout, j'ai du prendre le mode d'emploi et l'appareil en main pendant longtemps pour arriver à tout comprendre car travailler toujours en automatique m'est insupportable. Je choisis le mode manuel quand le mode automatique me donne une image non conforme à la réalité. La photo peut être très belle, mais ce n'est pas ce que j'attendais, alors je la refais en manuel.

Effectuez-vous des retouches sur vos images ? Si oui, comment et avec quel outil ?
J'effectue quelques retouches sur mes images, mais très peu. Lors du carnaval à la Réunion par exemple (appelé Grand Boucan), on ne choisit pas le sens du défilé ni l'horaire (de 14 h à 18 h). Donc je retravaille mes photos : exposition, cadrage, et.... fils électriques ! Mais pas toujours, parfois je laisse l'image telle quelle pour bien montrer l'ambiance. Quand je vois que je recadre trop souvent mes photos, je me dis :"ma fille, tu deviens fainéante, fais plus attention à ton cadrage la prochaine fois". Je suis satisfaite chaque fois que je n'ai pas à recadrer une photo. Je travaille avec un vieux logiciel Adobe PhotoDeluxe Edition Entreprise 1.1 qui me suffit amplement pour le peu de retouche que j'ai à faire.

Quel endroit célèbre rêvez-vous de prendre en photo ?
Je ne sais pas.... Peut-être la ville de Saint-Pétersbourg, ou la banquise.

Faîtes-vous tirer sur papier certaines de vos photos numériques ? Si oui, comment ? Avec quel service ?
Je fais tirer mes photos numériques très rarement. Souvent des photos de mon fils pour les envoyer à ses grands-parents restés en France, et encore, mes parents ayant Internet, je leur envoie des albums via un site (Bellapix). Je garde toutes mes images dans l'ordinateur ou sur DVD afin de faire des agrandissements quand je serai de retour en Métropole. Un jour... Quand je commande des tirages, c'est avec Bellapix. Ils sont sérieux, leurs tirages papiers sont corrects et leurs frais d'envoi pas excessifs.

De combien de photos personnelles disposez-vous ? Comment les stockez-vous ? (albums, CD, ordinateur...)
Je dispose d'environ... ouh là là, je ne sais pas vous dire de combien de photos personnelles je dispose ! Plein ! Si j'essaye de compter, je dirais environ 6000 photos numériques (ou 10000 ? ou 15000 ? je ne compte pas et ne sais absolument pas combien j'ai d'images en réalité) et 35 albums de photos papiers (300 photos par album environ). Je stocke aujourd'hui sur support numérique : CD, DVD et disque dur. Il faudrait que je prenne tous mes CD et DVD, que je compte un jour pour savoir, par curiosité, combien de photos j'ai réalisées ! Mais ce sera long, alors en attendant, je préfère prendre mon numérique et aller photographier.

 
>> Toutes les photos de Michèle Bellonet dans la galerie de l'Internaute

En savoir plus

» Toutes les photos de Michèle Bellonnet dans la galerie de l'Internaute
» Pour accéder à la galerie photo de L'Internaute, cliquez ici.
» Déposer vos photos dans la galerie photo de L'Internaute.
 
 Cécile Debise, L'Internaute
 
Magazine Photo Numérique
Envoyer|Imprimer
Haut de page
 
 
newsletter
Photo Voir un exemple
Voyager Voir un exemple
L'Internaute Voir un exemple
Toutes nos newsletters
 
 
linternaute Qui sommes-nous ? | Contact | Données personnelles | La société | Newsletter | Publicité | Recrutement