Faire des photos en macro Le flash : intégré, cobra ou annulaire ?

Au-delà d'un rapport de grandissement 1:1, et dès que le tirage devient trop important, la macrophotographie pose des problèmes de lumière. Il devient alors nécessaire de recourir à un éclairage artificiel pour compenser la perte occasionnée.

flashs macro. tous deux sont composés de deux tubes débrayables (gauche /
Flashs macro. Tous deux sont composés de deux tubes débrayables (gauche / droite) permettant de modeler la lumière finement. © Sigma (à gauche) / Olympus (à droite)

Déboucher une ombre, réduire de vilains contrastes, éclairer l'arrière plan, figer le mouvement d'un insecte... Le flash a de nombreux tours dans son éclair. Plusieurs possibilités s'offrent à vous :

Le flash intégré à l'appareil : positionné en retrait et trop dans l'axe de prise de vue, sa lumière crue risque surtout de créer des contrastes disgracieux et paradoxalement d'assombrir l'image en projetant l'ombre de l'objectif sur le sujet. A éviter donc, à moins de l'accompagner d'une diffuseur efficace (comme pour la photo de la page précédente).

Le flash cobra : sa tête modulable située légèrement en hauteur permet d'orienter la lumière vers le sujet ou l'arrière plan. Si votre modèle vous le permet, vous pouvez également le déporter sur le côté et modeler le sujet en renforçant les textures. Accompagné d'un diffuseur, il sera d'autant plus efficace.

Le flash macro (annulaire) : évidemment parfaitement adapté à l'usage macro, il faut savoir qu'il ne vous servira dans quasiment aucun autre cas. Mais l'investissement vaut le résultat : avec une lumière plus modelée, les textures et couleurs ressortent mieux, et certains reflets disparaissent.

La majorité des appareils reflex intègre la mesure TTL (Trough The Lens : à travers l'objectif), un automatisme qui vous épargnera bien des calculs, puisqu'il se chargera de déterminer pour vous l'exposition la plus juste.

La meilleure option réside dans l'utilisation combinée d'un flash cobra et d'un flash annulaire, le premier, sur pied, éclaire le fond tandis que le second se charge de faire la lumière sur le sujet.

 Trouver un flash macro

 Voir aussi : notre dossier "Bien connaître et utiliser son flash"