Partager cet article

RSS
 
L'Internaute > Photo Numérique >
Trucs & Astuces
 TRUCS ET ASTUCES 
(Mai 2004)

Tenir compte des dimensions du capteur

On croit souvent, parce que les constructeurs d'appareils numériques ont voulu nous le faire croire, que seule la résolution du capteur CCD importe. C'est faux. Ses dimensions sont aussi déterminantes. Explications.
Envoyer à un ami | Imprimer cet article
Le choix d'un appareil photo numérique repose sur un tel nombre de critères techniques, que nécessairement, on a tendance à se focaliser sur les plus importants, ou du moins, sur ceux que les rengaines publicitaires mettent en avant, en particulier la résolution du capteur.

Les mégapixels
C'est un fait, cette valeur, exprimée en millions de pixels - en abrégé, mégapixels ou MPixels-, est importante : elle détermine la résolution de sortie des images et son piqué. Plus le nombre de pixels est élevé, plus l'image comporte de détails et plus les possibilités d'agrandissement sont bonnes. Avec un capteur 2 MPixels, mieux vaut se cantonner à des tirages standards en 10x15 cm, tandis que les récents modèles 8 MPixels autorisent des sorties au-delà du format A3. A contrario, pour un tirage en 10x15 cm, sans retouche ni recadrage, le fait de disposer d'un appareil 6 ou 8 MPixels plutôt que d'un 3 MPixels n'apporte rien, ou pas grand chose.

On le sait bien, depuis l'apparition des premiers appareils numériques, les constructeurs n'ont eu de cesse que de monter en résolution, se livrant une guerre acharnée tant sur le plan technologique que marketing. Actuellement la bataille se déroule sur le terrain des 8 MPixels, et elle n'est pas près de s'arrêter. Le hic, c'est que si la capacité des capteurs grimpe en flèche, il n'en va pas nécessairement de même de leur qualité.

La taille des capteurs
Ce qu'on sait moins en effet, c'est que dans le même temps, les dimensions des capteurs ont plutôt tendance à baisser. En photo argentique, le 24x36 mm constitue le format compact de référence, mais il en existe bien d'autres, plus grands, par exemple les boîtiers dits "moyen format" en 6x6, 6x7 ou encore 6x9 cm ou plus petits, en particulier l'APS (15,1x22,7 mm). Plus encombrants et bien plus coûteux, ces appareils qui présentent une surface sensible plus grande produisent des images de meilleur qualité et en tout cas, à objectif égal, couvrent un champ plus grand.

De la même façon, tous les numériques ne présentent pas la même surface sensible, autrement dit, les dimensions du capteur varient. Sur les appareils haut de gamme, par exemple un reflex numérique comme le Nikon D1 X, le capteur mesure pas moins de 15,6x23,7 mm, comme sur un appareil argentique de type APS. Sur des modèles familiaux, comme les récents Canon A75 ou le Nikon 3200, le capteur ne mesure que 4x5,3 mm.

Les trois formats de capteur les plus courants, exprimés en pouce sont par ordre décroissant
- le 2/3" (6,6x8,8 mm)
- le 1/1,8" (5,3x7,2 mm)
- le 1/2,7" (4x5,3 mm).

Si l'on récapitule : le nombre de pixels des capteurs grimpe en flèche alors que leur taille déjà bien moindre que celle d'une pellicule argentique continue à diminuer. Le corollaire de cette évolution paradoxale, c'est qu'au fil du temps, la taille des millions de micro-capteurs qui composent le capteur CCD est aussi en forte diminution. C'est là que le bât blesse. Car plus ces micro-capteurs (on parle de cellules photosensibles ou de photosites), sont petits, moins ils sont sensibles à la lumière, et plus ils sont susceptibles de générer du bruit numérique, autrement dit, des parasites sur l'image.

En clair, pour couper court à ces explications techniques qui nécessiteraient encore bien des pages de commentaires :
à résolution égale, il y a fort à parier qu'entre deux appareils disposant de capteurs de dimensions différentes, le plus grand offrira les meilleurs résultats. Concrètement, si l'on hésite entre un appareil qui affiche un capteur 2/3" et un autre qui embarque un capteur 1/2,7", on préfèrera le premier.

Bien sûr, la qualité des images produites par un numérique dépendent d'un grand nombre d'autres paramètres, de la qualité de l'optique à l'efficacité du traitement appliqué à l'image à la sortie du capteur, il n'empêche que sans en faire une religion, 'il nous semblait nécessaire de souligner l'importance trop souvent ignorée des dimensions du capteur.

Rapport hauteur/largeur et coefficient multiplicateur
Autre conséquence directe des dimensions du capteur, le rapport hauteur/largeur des images produites. Alors qu'en 24x36 mm, les images présentent un ratio de 2/3, un capteur 1/2,7" c'est à dire de 4x5,3 mm produit des images en 3/4. Cela ne revêt pas grande importance en soit, la plupart des laboratoires de dévelopement du web gérant désormais les deux types de tirage, mais il est essentiel de connaître le ratio des images produites par votre appareil, sous peine d'obtenir des photos déformées, ou gâchées par de disgracieuses marges blanches sur les côtés.

Enfin, toujours au chapitre des conséquences de la taille du capteur, plus celui-ci est petit, plus son angle de vue est restreint. Cela n'a pas d'impact sur les appareils compacts, si ce n'est que ces modèles brillent rarement par leur performance au grand angle, c'est plus gênant pour les possesseurs de réflex argentique qui voudraient recycler leurs objectifs en passant au numérique. C'est possible bien sûr, mais au prix d'une conversion des focales par un coefficient multiplicateur, et donc d'une certaine faiblesse sur les courtes focales. A moins de débourser des fortunes.

Tous nos trucs et astuces "photo"
Contrôler l'exposition avant de shooter Lire
Atténuer le bruit des images numériques Lire
Trouver une carte mémoire au meilleur prix Lire
Enlever les yeux rouges en quelques clics Lire
Visionner ses photos sur DVD de salon Lire

 
 [Tijani Smaoui, L'Internaute]
 
Magazine Photo Numérique
Envoyer | Imprimer
Haut de page
 
 
newsletter
Photo Voir un exemple
Voyager Voir un exemple
L'Internaute Voir un exemple
Toutes nos newsletters