Partager cet article

RSS
Rechercher un thème :
 

La généalogie ascendante

Fiche pratique
DONNEZ VOTRE AVIS
Des recherches sur l'ascendance constituent le point de départ de toute recherche généalogique. Il est en effet nécessaire d'identifier ses ancêtres avant de rechercher leurs descendants.
 
 
Dernière mise à jour : novembre 2014
 


La généalogie ascendante consiste à partir d’une personne et à remonter dans le temps pour retrouver ses ancêtres. Leur nombre est multiplié par deux à chaque génération. Vous partez par exemple de vous-même, viennent ensuite vos parents (2), puis vos grands-parents (4), vos arrière-grands-parents (8), et ainsi de suite. On commence généralement par ce type de recherche généalogique car on ne peut pas revenir vers les générations présentes, tant que l’on est pas remonté dans le temps, pour identifier ses ancêtres. Il existe deux types de généalogie ascendante : cognatique et agnatique.



L’ascendance cognatique
Cette recherche est la plus courante. Elle consiste à rechercher, de génération en génération, à la fois par les hommes et par les femmes de votre ascendance. Cette ascendance était autrefois appelée ascendance « par quartier », en référence aux nobles qui devaient apporter la preuve de leurs « quartiers de noblesse » (nombre de générations précédentes ayant un statut de noble), pour pouvoir prétendre à certaines fonctions. Cette recherche conduit rapidement à un très grand nombre d’ancêtres, c’est pourquoi certains privilégient un autre type de recherche : l’ascendance agnatique.

L’ascendance agnatique

Cette recherche a pour finalité de retrouver toutes les personnes ayanttransmis un patronyme donné, jusqu’à son premier porteur, en ne prenant en compte que les hommes de l’ascendance, de père en fils. Cette recherche est beaucoup plus limitée et rien ne justifie de privilégier les hommes par rapport aux femmes. Tout dépend de ce que l’on recherche. Ce type de recherche a du moins l’avantage de rester assez simple à réaliser et à représenter graphiquement. Mais elle ne permet pas de révéler la grande diversité des origines de vos ancêtres.




La numérotation Sosa-Stratonitz

On l’utilise pour numéroter des ancêtres dans le cadre d’une généalogieascendante. On attribue le numéro 1 à la personne dont on veut numéroter les ancêtres, soi-même généralement. Pour trouver le numéro du père, on multiplie ce chiffre par deux, on obtient donc 2. Pour trouver celui de la mère, on le multiplie par deux et on ajoute 1, ce qui donne 3. A la génération suivante, le grand-père, paternel par exemple, aura le chiffre du père multiplié par deux, soit 4. La grand-mère paternelle aura le chiffre du père multiplié par deux, auquel on ajoute 1. Elle aura donc le numéro 5, comme l’indique le schéma ci-dessous.




Pour éviter des erreurs de numérotation, notez que les mères ont toujours des numéros impairs, tandis que les pères ont toujours des numéros pairs.

Voir aussi :
La généalogie descendante
Les notes et le classement des documents
Les calculs de parenté
Les différentes représentations graphiques
 
 
Copyright Benchmark Group   Envoyer à un ami | Imprimer   Haut de page
 
 
 
 
Autour du même sujet
 
Suite >> Les calculs de parenté

Généalogie
 Généralités
Fiches pratiques
 Pourquoi constituer son arbre généalogique ? Quelques principes essentiels 
 Ce qu'il faut savoir
Fiches pratiques
 La généalogie ascendante Les calculs de parenté La généalogie descendante
 Les differentes représentations graphiques d'une généalogie Les notes et le classement des documents 
 Premières recherches : les documents et relations personnels
Fiches pratiques
 Les documents officiels Documents privés 
 Les documents utiles
Fiches pratiques
 Les registres paroissiaux L’Etat civil Les actes notariés
 Les autres documents  
 Les lieux importants
Fiches pratiques
 Les services d’archive Les autres services d’archive Les bibliothèques
 Les médias  
 Quelques cas particuliers
Fiches pratiques
 La généalogie des familles nobles La généalogie des protestants La généalogie des juifs
 La généalogie des musulmans  
 Les cas les plus compliqués
Fiches pratiques
 Les enfants abandonnés et adoptés Le cas particulier de Paris 
 Pour approfondir vos recherches
Fiches pratiques
 Les calendriers Les associations de généalogie 
 Documents pratiques
Fiches pratiques
 Table de concordance entre le calendrier grégorien et le calendrier républicain Les liens de parenté Les séries des archives départementales

Lettres types
 Fiche individuelle Fiche de couple 
 




A VOIR EGALEMENT
 

 

Voir un exemple

Voir un exemple

Voir un exemple

Toutes nos newsletters