Partager cet article

RSS
Rechercher un thème :
 

Le gynécologue

Fiche pratique
DONNEZ VOTRE AVIS
Le gynécologue est le spécialiste de l’appareil génital de la femme. Il est donc un interlocuteur essentiel tout au long de la vie de celle-ci.
 
 
Dernière mise à jour : novembre 2014
 
Qu’est ce qu’un gynécologue ?

Etymologiquement, le terme « gynécologie » signifie « étude de la femme ». Le gynécologue est donc le spécialiste de l’appareil génital féminin et des affections qui lui sont liées. Il doit aussi être consulté dans le cadre de la prescription d’un mode de contraception, de la grossesse, de la ménopause.

Malgré l’instauration du parcours de soins coordonnés, les gynécologues peuvent être consultés librement par les patients, sans qu’ils aient besoin de passer par leur médecin traitant. La consultation est prise en charge par la caisse d’assurance maladie à hauteur de 70%.



Quand faut-il consulter ?
La première consultation a le plus souvent lieu vers 15 ou 16 ans. Puis, le suivi doit perdurer toute la vie, à raison d’au moins une visite par an. En dehors de cela, les patientes doivent consulter en cas règles douloureuses, douleurs pelviennes, douleurs aux seins, irrégularité menstruelle, ou tout autre situation anormale… Il est également conseillé aux adolescentes de consulter lorsqu’elles envisagent leur premier rapport sexuel.
Le gynécologue est aussi l’interlocuteur privilégié dans le cadre de la grossesse et au moment de la ménopause.

Comment se déroule une consultation ?
Lors d’une consultation, le gynécologue commence toujours par un interrogatoire de la patiente afin de savoir ce qui la pousse à consulter, mais aussi pour prendre connaissance de ses antécédents personnels et familiaux. Il est donc conseillé à la patiente d’amener les résultats de tous les derniers examens qu’elle a subis.
Après cela, le médecin procède à un examen gynécologique (sauf s’il s’agit d’une jeune fille vierge, ne rencontrant pas de problème particulier). Cette étape se déroule en deux temps. Le gynécologue commence par introduire un spéculum afin d’ausculter le vagin et le col de l’utérus. Ensuite, il procède à un toucher vaginal afin de sentir l’utérus et les ovaires. Il palpe également les seins de la patiente.

Le gynécologue peut aussi réaliser des examens complémentaires. Ainsi, le frottis (prélèvement de cellules du col de l’utérus) permet de repérer la présence d’éventuels germes. Il peut aussi faire des échographies, notamment pendant la grossesse. Enfin, entre 50 et 74 ans, il prescrira une mammographie, tous les deux ans, à la patiente, afin de prévenir le cancer du sein.
Gaud Menguy
 
 
Copyright Benchmark Group   Envoyer à un ami | Imprimer   Haut de page
 
 
 
 
Autour du même sujet
 

Et la campagne? L'avis de Muriel
  Je suis d'accord avec votre article sur le fait de consulter un gynécologue régulièrement. Mais dites-moi comment faire quand on habite en pleine campagne, qu'on travaille et que le gynécologue le plus près se situe à 40km minimum ? Ces médecins ne consultent pas le samedi. Dans ce cas, on continue de voir son médecin traitant qui lui aussi nous connaît bien.

Suite >> Le cardiologue

Les spécialistes
Fiches pratiques
 La sage femme Le dentiste Le rhumatologue
 L’ophtalmologiste L'urologue Visites chez le dentiste : quelle est la bonne fréquence ?
 Le phlébologue Le gynécologue Le cardiologue
 Le dermatologue Le neurologue 
 




A VOIR EGALEMENT
 

 

Voir un exemple

Voir un exemple

Voir un exemple

Toutes nos newsletters