Rechercher un proverbe
 
 

Il faut rendre à César ce qui appartient à César ; et à Dieu ce qui est à Dieu."

 
 
 Theme Morale
10 avis
 Avis des internautes
Donnez votre avis

  Explication  

Chaque acte, chaque responsabilité, doit être attribuée à son auteur. Chacun doit être reconnu pour ce qu’il a fait. A l’origine le proverbe s'applique aux biens.



  Origine  

Proverbe biblique. Ce proverbe d'origine biblique, est extrait de l’Évangile selon Saint Matthieu. Il y prononcé par Jésus face aux pharisiens.



Morale : 53 proverbes

  Vos avis  
 10 avis | DONNEZ VOTRE AVIS 
L'avis de Zeolo  (Toulouse) 
Libérons-nous de l'emprise de l'argent.
"A la personne qui demande s'il est juste de payer l'impôt à César. Jésus lui fait remarquer que sur la monnaie il y a la marque de César. En fait césar utilise l'argent pour contrôler et assujettir le peuple, en valorisant l'argent de césar les citoyens sont sous son emprise. La façon de sortir de cette sorte d'esclavage moderne est de se défaire de ce lien et d'échanger directement avec son prochain, sans mettre césar entre nous. Si César tient tellement à son or alors rendons le lui. Quand personne n'en voudra plus il sera impuissant." (08 avril 2016)
 
L'avis de D'jé  (Marseille) 
Il faut se debarasser de la finance.
"Jésus a dit ces mots alors qu'il chassait les marchands du temple et qu'on lui demandait que faire de la monnaie. Il faut la rendre à César car c'est un outil de domination tout comme aujourd'hui." (05 octobre 2015)
 
L'avis de Guillaume Basquin (Paris) 
Rendons à steve jobs ce qui est à steve jobs
"Aujourd'hui, il est évident que l'Empire c'est Apple et Microsoft ; c'est-à-dire que ce sont eux qui nous asservissent de plus en plus et ne nous laissent plus le choix des chemins de traverse ; ainsi il sera dit : " Remettez donc son dû à Bill Gates "." (15 avril 2013)
 
L'avis de Alain Piette (Sainte-julie) 
César a t'il des héritiers
"Faudrait actualiser nos proverbes. Comme dans plusieurs choses nous interprétons selon ce que nous pensons que ça veux dire et nous l'appliquons à notre sauce . Aujourd'hui il est plus compliqué de désigner un César , donc de là à lui rendre quoi que ce soit" (12 janvier 2011)
 
L'avis de Mouhamed Naby Ndiaye (Rufisque) 
il faut
"Il faut dire que c'est vrai parce-que beaucoup de personne font des erreur mais ils ou elles ne l'assument pas." (20 décembre 2010)
 
L'avis de Mouhamed Naby Ndiaye (Rufisque) 
"C'est vrai mais beaucoup de personnes font aujourd'hui des affaires des chose impardonnables mais c'est vrai !" (20 décembre 2010)
 
L'avis de Alex  (Paris) 
"La laïcité serait avec ce passage une idée paradoxalement chrétienne : le christ en aurait énoncé le principe mais en même temps, historiquement, la laïcité a signifié une sorte d'émancipation vis à vis de l'église, des pouvoirs censés incarner sur terre les principes divins. Cela voudrait bien dire, selon les évangiles même, qu'on ne doit pas tout à la cité, et, ce qui est encore plus provocateur dans la citation, on ne doit pas tout à Dieu non plus : c'est une chose est d'être citoyen avec les droits et les devoirs qui y sont associés (payer des impôts, le service militaire autrefois, entre autres), et autre chose d'être un fidèle. Il faut savoir séparer ces deux allégeances, mais aussi, ce qui est plus difficile, savoir arbitrer entre elles, négocier entre elles : par exemple, si l'hospitalité que l'on doit au prochain selon els évangiles, commande d'accueillir chez soi un sans papier, il faut savoir qu'en même temps on trahit la loi de sa cité, et encourt une peine de prison, ou une amende selon les législations.  C'est à tout cela, à mon avis, que donne à penser cette citation, que j'aime beaucoup pour cette raison." (06 décembre 2010)
 
L'avis de Marie  (Toulouse) 
"J'aime beaucoup de proverbe, mais j'en ai une approche très différente des autres précédemment exprimées dans les commentaires antérieurs. Je suis plus une scientifique qu'une croyante, j'interprète alors ce proverbe de la manière suivante: dans la pensée occidentale, il est nécessaire de séparer le pouvoir temporel, j'entends par là la politique, du pouvoir spirituel, ici la religion. Voilà comment je comprends ce proverbe. Ce n'est certainement pas la meilleure des façons, mais pour ma part, elle me convient. = )" (17 juin 2009)
 
L'avis de Kalou  (Narbonne) 
"En plus des biens cet encouragement doit aussi s'appliquer aux valeurs spirituelles, car que peut-on rendre à Dieu matériellement ? Tout n'est-il pas à lui ? Par contre on peut sûrement lui rendre nos meilleures manières d'agir : l'amour désintéressé, la bonté, la miséricorde, la compassion, l'humilité. Et si nous lui rendons ces choses, est-ce qu'on ne les donne pas aux autres, à nos contemporains ?" (31 mars 2009)
 
L'avis de Christelle Bhaganooa (Camp-le Vieux Rose-hill) 
"Je trouve que c 'est juste. Nous devons faire nos travaux civiques.  Et dieu attend quelque chose de nous. Il nous a choisit pour accomplir sa mission qu'il nous a donné." (07 octobre 2008)
 
Rechercher un proverbe
 


Encyclopédie des proverbes | Contact