www.linternaute.com Savoir
L'Internaute > Savoir
> Mozart > Frère Wolfgang, le franc-maçon
Précédente

Frère Wolfgang, le franc-maçon

Suivante 

Durant 7 ans, Mozart a appartenu à la franc-maçonnerie, une société prônant la fraternité et participant à la diffusion des idées rationalistes. Pourquoi cette appartenance ?

Wolfgang Mozart a appartenu à la franc-maçonnerie par conviction.
Photo : portrait exécuté à la pointe d'argent par Doris Stock en 1789.

La confrérie au XVIIIème siècle
Au XVIIIème siècle, la franc-maçonnerie n'était pas une société secrète parce que ses activités étaient connues de tous, voire diffusées dans les journaux. Dès le début des années 1780, il était de bon ton d'appartenir à une loge dans l'Empire de Joseph II auprès du monde de l'aristocratie, de l'administration, du commerce et des arts. Les membres étaient unis autour d'une même aspiration à la fraternité contre les despotismes non éclairés, l'intolérance et le statut précaire des intellectuels et des artistes voués à la condition de valet pour pouvoir exercer.

Les affinités maçonniques
L'attirance de Mozart pour la franc-maçonnerie remonte à l'enfance en 1767, comme en témoigne sa musique de scène "Thamos, roi d'Egypte" inspiré des thèmes maçonniques. Mozart devint "apprenti" à la loge de la Bienfaisance le 14 décembre 1784. Il contribua à leur cause en composant quelques œuvres. Joseph II réorganisa les confréries de son Empire et fit disparaître quelques sociétés secrètes de Vienne, ce qui incita Mozart à entrer en 1785 dans la loge de l'Espérance couronnée. Son engagement fut imprégné de l'esprit des Lumières, mais ce furent les relations de confiance et le soutien moral et financier des frères qui l'attirèrent. Il trouva dans les dogmes maçonniques l'expression de ses propres convictions. Ce fut surtout l'apaisement de son angoisse de la mort qui lui valut de faire partie de cette communauté. Mozart resta fidèle à la franc-maçonnerie jusqu'à la fin de sa vie puisque même mourant, il lui dédia une cantate.

Précédente

 

Suivante 
Magazine Savoir
Envoyer|Imprimer
Haut de page