Partager cet article

RSS
L'Internaute > Savoir
> Grands chantiers > Le Pavillon Serpentine de Londres, 2006
ACTUALITÉ
 
09/08/2006

Serpentine Gallery de Londres :
7 architectes en 7 ans

Chaque été, la célèbre galerie d'art londonienne invite un grand architecte à concevoir dans ses jardins un pavillon éphémère. Cette année, Rem Koolhaas a innové avec son audacieuse bulle "flottante".

  Envoyer à un ami | Imprimer cet article  

 

La bulle éphémère de l'architecte néerlandais Rem Koolhaas et de l'ingénieur d'Arup Cecil Balmond. Photo © John Offenbach

Rem Koolhaas pour le pavillon Serpentine 2006

Depuis 2000, les pelouses de la célèbre galerie d'art de Kensington Gardens ont vu se succéder les réalisations originales et éphémères de la fine fleur de l'architecture mondiale - mais qui n'a jusqu'alors encore rien réalisé à Londres. L'architecte sélectionné imagine un pavillon d'été d'une surface de 300 m². Pour ce cru 2006, c'est l'architecte-urbaniste néerlandais Rem Koolhaas, prix Pritzker 2000 - équivalent du Nobel en architecture -, qui, assisté dans la réalisation par l'ingénieur d'Arup Cecil Balmond, a innové avec une immense bulle ovale gonflée à l'hélium, suspendue au-dessus des jardins de la galerie.

Cette bulle, en place jusqu'au mois d'octobre, est posée sur un cylindre translucide en polycarbonate. Favorisant les jeux de lumière, la surface de la bulle se dissimule à certaines heures du jour, ou prête à la nuit tombée sa surface blanche, éclairée de l'intérieur, aux images projetées des œuvres du photographe allemand Thomas Demand, exposé à la galerie jusqu'au 20 août prochain. La bulle amovible, qui s'abaisse selon le temps qu'il fait, abrite un café et un amphithéâtre dans lequel ont lieu tout au long de l'été projections de films, débats artistiques, etc. (En images)

 

EN IMAGES Les pavillons Serpentine depuis 2000
Voir le diaporama

 

Quartiers d'été : une tradition depuis l'an 2000

D'autres artistes, choisis parce qu'ils "repoussent constamment les limites de la pratique architecturale", avaient relevé le défi les années précédentes, assistés pour la plupart dans la réalisation technique par l'agence Arup :
»  2000 : l'architecte anglo-irakienne Zaha Hadid. Figure du mouvement déconstructiviste, elle a travaillé à l'OMA (Office for Metropolitan Architecture) avec Rem Koolhaas, avant de créer sa propre agence à Londres en 1979. Elle est la première et seule femme à avoir obtenu le prix Pritzker (2004). (Voir pavillon) (Lire l'article sur les tours de Zaha Hadid à Dubaï)
»  2001 : l'architecte américain Daniel Libeskind, naturalisé en 1965, avec Arup. De parents juifs polonais, survivants de l'Holocauste, Libeskind est connu pour la réalisation du Musée juif de Berlin (1989-1998). Il a en outre été retenu pour la reconstruction du World Trade Center à New York. (Voir pavillon) (Voir notre dossier sur le World Trade Center)
»  2002 : l'architecte de "l'essentiel" Toyo Ito, né à Séoul en 1941 de parents japonais, connu pour ses constructions "malléables" au Japon comme en Europe. (Voir pavillon)
»  2003 : le plus célèbre architecte brésilien Oscar Niemeyer. Son œuvre immense de "style international" rompt avec les traditions du passé par la mise en valeur des volumes grâce au dépouillement des surfaces et l'absence d'ornementation. (On lui doit notamment en France le siège du Parti communiste français, 1965-1980, ou celui du quotidien "L'Humanité" en 1989). (Voir pavillon)
»  2004 : le projet du groupe néerlandais Mvrdv est reporté pour des raisons de faisabilité (un pavillon englouti sous un monticule artificiel recouvert d'herbe).
»  2005 : les deux architectes portugais Alvaro Siza, prix Pritzker 1992, et Eduardo Souto de Moura. (Voir pavillon) Leur œuvre apporte une attention particulière au site immédiat et au contexte plus large de la ville et du paysage environnants.
»  2006 : le Hollandais Rem Koolhass, dont l'agence OMA est notamment à l'origine du projet d'urbanisme Euralille - autour de la gare Lille Europe - en 1995, et travaille actuellement à la réalisation du siège de la télévision chinoise CCTV à Pékin, prévu pour les JO de 2008. (Voir pavillon)

 

» Lire aussi : la future extension de la Tate Modern

» En savoir plus : serpentinegallery.org

» Consulter : l'agenda des expos dans le monde

 


Magazine Savoir Envoyer | Imprimer Haut de page
Votre avis sur cette publicité

Sondage

Êtes-vous fort(e) en orthographe ?

Tous les sondages