Une jeunesse oisive

En 1903, le père d'Adolf Hitler meurt. Celui-ci abandonne les études à seize ans et mène une vie oisive, grâce aux quelques économies laissées. Il fréquente les théâtres, découvre la musique de Wagner et se passionne pour l'architecture. Autre disparition dans sa vie : celle de sa mère en 1907.
©  Bundesarchiv, Bild 119-5592-03A, CC BY SA 3.0