L'or japonais caché aux Philippines

L'or japonais serait entreposé dans un réseau de tunnels et de caves de la ville de Baguio. © Fotolia VIII / Alex Staroseltsev / Falko Matte / Fotolia.com

Pendant la Seconde guerre mondiale, le Général Tomoyuki Yamashita commandant des forces japonaises, aurait constitué un véritable trésor de guerre d'environ 10 milliards de dollars. Il l'aurait caché dans un réseau de caves et de cachettes souterraines aux Philippines. En 1961, un chasseur de trésor philippin du nom de Rogelio Roger Roxas rencontre un homme qui lui assure que son père détient le plan d'accès à la cave et que le butin du général se trouve à Baguio, à 230 km de Manille. Roxas, qui rencontre l'ancien soldat japonais, aurait notamment été attiré par une statue de Bouddha dont le ventre serait garni de diamants. En 1970, il se met à creuser la zone. Le 24 janvier 1971, il découvre finalement la statue en or massif de 20 carats d'un mètre de haut ainsi que des lingots d'or. Mais très vite, les autorités apprennent l'existence du trésor et arrêtent Rogelio Roxas. Emprisonné pendant sept ans, il fut torturé par les hommes du président philippin Marcos pour qu'il révèle le lieu de la cachette. Il mourra en 1993 sans avoir parlé.