Untitled Document

Français : langue officielle

Tableau récapitulatif

 

Français : langue co-officielle

Tableau récapitulatif

 

Les partenaires de la francophonie

Tableau récapitulatif

 

Le cas de l'Israel

 

Carte : Répartition des francophones dans le monde

 

 

En savoir plus

La République de Vanuatu est un État de Mélanésie situé dans le sud-ouest de l'océan Pacifique, en mer de Corail. L'archipel situé à 1 750 km à l'est de l'Australie, compte 40 % de francophones, soit 80 000 personnes.

 

Vanuatu : 35 % de francophones
 
 

Trois langues officielles

Le Vanuatu possède trois langues officielles : l'anglais, le français et le bislama. Les francophones représentent environ 40 % de la population. Mais la grande richesse du Vanuatu réside dans son impressionnante densité linguistique, la plus forte de la planète. Pour une population d'environ 200 000 habitants, on n'y trouve pas moins de 110 langues différentes, sans compter les dialectes. Toutes ces langues appartiennent à la branche océanienne de la famille austronésienne (les langues austronésiennes sont parlées en Asie du Sud-Est et dans l'océan Pacifique, à Madagascar et à Taiwan).

 

Exploration européenne

Le français au Vanuatu est un héritage de la colonisation. Le premier explorateur européen à atteindre l'archipel fut l'explorateur portugais Pedro Fernández de Quirós en 1606. Le deuxième contact européen avec le Vanuatu n'eut lieu qu'en 1768, lorsque Louis Antoine de Bougainville redécouvrit l'archipel. En 1774, James Cook lui donna le nom de "Nouvelles-Hébrides", qu'il conserva jusqu'à l'indépendance. Pendant tout le XIXe siècle, l'archipel constitua un terrain de conquête particulier pour les missionnaires protestants et catholiques, ainsi que pour les baleiniers ou les santaliers.

En 1906, la lutte d'influence entre la France et la Grande-Bretagne aboutit à la création d'un accord franco-britannique en 1906 : le condominium des Nouvelles-Hébrides. Les Vanuatu n'avaient pas la possibilité d'acquérir la citoyenneté de l'une ou l'autre puissance. L'arrivée de soldats américains au cours de la Seconde Guerre mondiale contribua à alimenter les sentiments nationalistes locaux. L'indépendance leur fut finalement accordée par les deux nations colonisatrices, le 30 juillet 1980.

 

Et aujourd'hui...

Les bonnes relations nouées avec les Premiers ministres français successifs depuis plusieurs années, alors que la place et le rôle de la francophonie, atout régional et international, font désormais l'objet d'un consensus favorable, ont restauré la confiance et permis de mettre en place un dialogue cordial et constructif. Après avoir été longtemps le premier bailleur de fonds du Vanuatu, la France est désormais derrière l'Australie. Des accords entre la France et la Vanuatu sont signés régulièrement. Le Vanuatu cherche à renforcer ses liens avec la France et ses collectivités du Pacifique. Les secteurs prioritaires retenus sont l'éducation, secteur déterminant pour le développement économique et social du Vanuatu, et l'agriculture, où un projet en partenariat avec l'Union européenne (le POPACA) a déjà permis d'atteindre des résultats satisfaisants. L'Agence Française de Développement est chargée de la mise en œuvre des projets identifiés. Le Vanuatu est le seul Etat du Pacifique Sud à bénéficier de cet instrument novateur.

 


Magazine Savoir Envoyer Imprimer Haut de page

Votre avis sur cette publicité

Sondage

Êtes-vous fort(e) en orthographe ?

Tous les sondages