La faute incombe-t-elle aux insecticides ?

certains apiculteurs accusent l'utilisation des insecticides dans les cultures
Certains apiculteurs accusent l'utilisation des insecticides dans les cultures de tournesol. © Laurent MARE (galerie photos de L'Internaute)

Les produits phytosanitaires pointés du doigt

En France, les apiculteurs n'ont pas tardé à désigner les coupables : le Gaucho et le Régent TS, des insecticides très toxiques utilisés respectivement dans le traitement des tournesols et des semences de maïs contre les parasites depuis 1994. L'imidalclopride, agent actif du Gaucho, agirait sur le système nerveux des abeilles provoquant des troubles du comportement dont la désorientation. Intoxiquées, les butineuses seraient incapables de retrouver le chemin de leur ruche.

La polémique enfle

 Face à la pression des apiculteurs, une étude est menée par l'Afssa dès 1998 sur quatre régions afin de déterminer l'impact réel du Gaucho sur les populations apicoles. Verdict : aucune corrélation évidente puisque dans des régions non traitées à cet insecticide, les abeilles disparaissent tout autant. Malgré plusieurs études allant dans ce sens, l'utilisation du Gaucho est suspendue en France en 2004.